Publicité

Des femmes et des cordes

Par
 Des corps et des cordes •
Des corps et des cordes •
- Crédits : Aloysse

#JeanFournier #AnnemarieSchwarzenbach #Shibari #ShirleyJaffe

Ayant appris que vous alliez consacrer une émission à Jean Fournier je souhaiterais participer à son hommage en faisant part de mon expérience avec lui. Professeur de lettres (actuellement en retraite ) au lycée Marguerite de Navarre à Bourges , j'ai organisé une action de sensibilisation à l'art contemporain . J'ai notamment sollicité Jean Fournier qui m'a prêté à plusieurs reprises des pièces importantes pour les exposer. Il est lui-même venu au lycée pour parler de son parcours. L'expérience avec lui s'est déroulée sur quatre années et à eu des conséquences extraordinaires pour les élèves. Il n'a ménagé ni son temps ni ses finances allant jusqu'à assumer le coût du transport des oeuvres jusque chez nous et ceci à quatre reprises, alors qu'il savait pertinemment que cela ne pourrait deboucher sur aucune vente . Christian Perrier

Jean Fournier et Shirley Jaffe, Château de Jau, 1989 •
Jean Fournier et Shirley Jaffe, Château de Jau, 1989 •
- Crédits : Galerie Jean Fournier

Dans Une Vie, Une Oeuvre Jean Fournier et Shirley Jaffe

«Je suis à la recherche d'Annemarie, encore et toujours ! Pour un nouveau travail de casting, photographique et textuel cette fois-ci. Je photographie des Annemaries tandis qu'elles écrivent un texte.Il y aura une exposition (et performances) à Bern le 25 novembre…Regardez autour de vous, si vous en voyez une, attrapez-la. Cette fois-ci je ne suis plus aussi exigeante sur l'âge, elle peut avoir plus de 22 ans ! (Peut-être même oserez-vous couper vos cheveux et vous lancer à votre tour !!!) Véronique Aubouy looking for Annemarie Schwarzenbach

Publicité
Annemarie Schwarzenbach
Annemarie Schwarzenbach

Comment ça se passe pour toi ?- Je crois que j’ai envie de me faire attacher moi aussi…- T’as pas peur que ce soit trop… intense ?- On pourrait peut-être se faire attacher ensemble, dans les mêmes cordes ?- T’as pas peur que ce soit pire ? Est-ce qu’on se connaît assez pour vivre ça ?- Ah si, j’ai peur. Mais je voudrais comprendre, ce que ça fait…

Des corps et des cordes• Crédits : Aloysse
Des corps et des cordes• Crédits : Aloysse
- Crédits : Aloysse

Nous sommes deux filles, Céline et Élisa, qui allons à la rencontre de deux femmes, Flozif et Aloysse. Nous n’avons pas le même âge. Notre point commun : l’exploration performative des corps. Au départ, nous les rencontrons séparément : Élisa rencontre Flozif, et Céline rencontre Aloysse. Nous les regardons, nous les écoutons. Leurs gestes nous sont étrangers. Chacune de nous tente d’appréhender la singulière expérience des cordes de ces deux femmes, dans leurs activités quotidiennes ainsi que dans des moments plus festifs. Au fil de nos échanges, nous nous apercevons que l’une et l’autre se connaissent, s’estiment. Progressivement, l’envie et la curiosité de voir se mélanger ces deux espaces distincts se dessine : nous nous réunissons toutes les quatre le temps d’une soirée. Malgré la récente occidentalisation du shibari, nous abordons cet art ancestral comme une pratique mystérieuse, intrigante, réservée aux initié-es, telle la sorcellerie. Le pays d’origine du shibari est le Japon, la bible de cet art centenaire est le Zukai Torinawajutsu écrit par Seiko Fujita (1964) Enfin, nous nous mettons en jeu physiquement dans les cordages de nos « amies-shibaristes ». Liées, immobiles, nous laissons les noeuds étreindre et peut-être détruire la somme des conditionnements de toute une vie. Que reste-t-il de soi lorsqu'il faut abandonner son ego, son besoin de contrôle ?

**********************************************************************************************************************************************