Publicité

Des musées, des révisions, Serge Gainsbourg et un film oscarisé : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage du samedi 29 mai 2021
La Session de rattrapage du samedi 29 mai 2021
© Radio France - France Culture

Sélection . Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à écouter.

Abonnez-vous ici pour recevoir la Session de rattrapage chaque semaine par mail.

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Sans équivoque, le mot de la semaine passée fut "réouverture". Mais après l'euphorie du déconfinement, n'y aurait-il pas un petit vent de "résistance" dans l'air ?  À commencer par les théâtres, dont une partie reste toujours occupée. Le rideau de la culture s’ouvre donc sur un paysage morcelé, une crise structurelle abordée dans Signes des temps. Résistance toujours, il en a été question dans le Cours de l'histoire, avec un portrait de Pierre Brossolette, journaliste engagé dans la Libération en 1944, qui a préféré se donner la mort plutôt que de trahir ses compagnons, tandis qu'un autre résistant a marqué l'actualité de la semaine : Roman Protasevitch, cet opposant au président biélorusse Alexander Loukachenko, arrêté lors du détournement spectaculaire d'un avion de ligne. Enfin, lumière sur ces résistants humanistes, membres d'ONG, qui font l'objet de harcèlement judiciaire de la part des autorités européennes en venant en aide aux migrants. Plus enthousiasmant heureusement, en guise de "plat de résistance" vous êtes peut-être en train de déguster un bon steak-frites en terrasse, ou de siroter un verre de vin à l'ombre d'un parasol. Bonnes écoutes 🎧 - Alexia Colone

COMPRENDRE

Des visiteurs regardent " Le Sacre de Napoléon " de Jacques-Louis David au Musée du Louvre
Des visiteurs regardent " Le Sacre de Napoléon " de Jacques-Louis David au Musée du Louvre
© AFP - LUDOVIC MARIN

Faites entrer le visiteur. Le Louvre aura une directrice pour la première fois de son histoire : Laurence des Cars prendra la tête du prestigieux musée en septembre prochain. Une tâche qui relèvera du défi dans un secteur culturel fragile, en quête de nouveaux publics et de nouveaux modes de consommation, et alors que plus de 80 000 musées sont aujourd’hui ouverts dans le monde. (L'Invité(e) des matins, 43 minutes)

Voyant vert ? Décrié pour son rôle dans le réchauffement climatique, le numérique serait responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre et pourrait afficher un taux de 8% d'ici 2025. Or, force est de constater qu'il remplit aussi un rôle indispensable, comme lors des confinements face à la pandémie de Covid-19. Quels sont les impacts, les bienfaits et les méfaits de cette technologie ? (De cause à effets, 57 minutes)

Chantage diplomatique. La brusque arrivée dans l’enclave espagnole de Ceuta de milliers de marocains à remis sur le devant de la scène médiatique la question des relations entre UE et pays du sud de la Méditerranée. La crainte européenne de migrations incontrôlées est toujours là. Ce que les partenaires marocains, libyens, tunisiens ou turcs ont très bien compris. (Le Temps du débat, 38 min)

APPRENDRE

Peut-on vivre en paix avec son inconscient ?
Peut-on vivre en paix avec son inconscient ?
© Getty - CSA Images

SOS Bac philo ! Le rituel de passage approche, l'épreuve du baccalauréat ! Y a-t-il une bonne méthode pour comprendre un sujet ? Comment préparer son plan ? Comment bien utiliser les références ? Quatre profs décortiquent cette semaine quatre sujets, et vous donnent les meilleurs conseils... Au programme par exemple, "Peut-on vivre en paix avec son inconscient ?" (Les Chemins de la philosophie, 58 minutes)

Histoire de matous. Depuis 10 000 ans, le chat a très peu évolué, tout juste a-t-il appris à mieux tolérer les êtres humains. C’est à se demander qui a domestiqué qui. (La Méthode scientifique, 58 minutes)

Folie ordinaire. Quelle est la vision de la folie dans notre pays ? Dans un récit à plusieurs voix, des patients en psychiatrie décrivent leur vision de la maladie, la première hospitalisation, le liquide froid de l’anesthésie qui descend dans la gorge et ce corps qui se transforme. Ils se font beaucoup rire. Beaucoup pleurer aussi en se rappelant les nombreux hôpitaux par lesquels ils sont passés. (LSD, 55 minutes)

(RE)DÉCOUVRIR

Portrait de Serge Gainsbourg au piano (1960)
Portrait de Serge Gainsbourg au piano (1960)
© Getty - REPORTERS ASSOCIES/Gamma-Rapho

Serge for Ever. Nourrie par la musique classique et la littérature, mais également par elle-même, dans un éternel retour des textes passés, l’œuvre de Gainsbourg, trente ans après sa disparition, n’a rien perdu de sa force vive. (La Compagnie des oeuvres, 58 minutes)

Cachez ce sein... Dans la France du XVIIIe siècle, peinture et amour s’épousent. De la fin du règne de Louis XIV à la veille de la Révolution française, de grands artistes consacrent leur talent à l’inspiration amoureuse et érotique. (L'Art est la matière, 59 minutes)

Un art politique. Au-delà de la seule multiplication des fondations, le rôle croissant de la philanthropie dans la culture permet de penser l'intrication désormais complexe entre public et privé. (La Suite dans les idées, 42 minutes)

LA CITATION

Le dramaturge Florian Zeller, Français le plus joué à l'international, continue sa conquête : son film The Father, adapté de sa pièce Le Père, a remporté les Oscars 2021 de la meilleure adaptation et du meilleur acteur pour le rôle d'Anthony Hopkins. Il était l'invité d'Olivia Gesbert dans La Grande table culture lundi :

Un père ça peut être quantité de choses différentes, mais je dirais que c'est avant tout un repère dont on aimerait qu’il demeure en tant qu’enfant. Et précisément, cette histoire, c’est comment ce repère vacille. C'est l'histoire de cette fille qui doit aborder ce moment complexe : quand on devient le parent de ses propres parents, cette inversion des rôles qui renverse complètement ce qu'est un père et l'idée qu'on s'en faisait.

Il est de temps de nous quitter, c'est ici que la Session de rattrapage s'achève ! Afin d'exciter vos papilles fraîchement réveillées après le long sommeil des restaurants, partons à la recherche de ce petite bout de Cocagne, cet Eden sauvage : les asperges des bois, parfois appelées "aspergettes". Excellente balade gourmande🍴!