Publicité

Désertification et sentiment d'abandon à Châteauroux et ses environs

Par
Commerce abandonné à Châteauroux, mais qui devrait être réhabilité
Commerce abandonné à Châteauroux, mais qui devrait être réhabilité
© Radio France - Stéphane Robert

#caravane2017. Châteauroux, deuxième étape de notre voyage en France pour la présidentielle. Cette ville de 45 000 habitants affronte l'évolution du commerce, le départ des jeunes ou le retour des personnes âgées. Pendant qu'alentour, les médecins manquent de façon criante et que le Front national tient meeting.

Deuxième étape de notre caravane de la présidentielle : Châteauroux et ses environs souffrent des problèmes d'attractivité des territoires ruraux et des villes moyennes. Difficile d'y trouver un emploi, les jeunes s'en vont et la population vieillit. Sans oublier les zones blanches qui déconnectent encore aujourd'hui des centaines de personnes du XXIe siècle.

Le Choix de la rédaction de Stéphane Robert présente toutes ces problématiques. A Châteauroux, mais aussi à Ambrault, à 25 kilomètres, qui n'a plus de médecin depuis 6 mois. Il est décédé et le maire Étienne Aujard a passé des annonces partout, même à l’étranger via les ambassades !

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'accès aux soins est l'une des principales préoccupations des Berrichons, mais aussi l'accès aux services publics ou les questions agricoles. De moins en moins d'agriculteurs s'installent dans l'Indre, explique Jonathan Landais, de France Bleu Maine :

Les principales préoccupations des Berrichons pour cette présidentielle 2017

1 min

Dans ce monde rural, on a aussi l'impression d'être abandonné, en dehors des radars médiatiques. En tout cas très peu évoqué dans les programmes des candidats à la présidentielle (lire ci-dessous).

Le Front national en progression et en meeting

Sur ces territoires, une candidate tire son épingle du jeu : Marine Le Pen. Le Front national perce de manière constante depuis 30 ans. Et pour l'instant, elle est la seule des 11 candidats à avoir donné un meeting dans l'Indre. Elle, dont le le créneau et le refrain est la France des Oubliés. Le 11 mars dernier, elle était à Déols, et Christine Moncla y assistait.

Le Front national prospère ici principalement sur le sentiment d'abandon lié à l'enclavement dans certains territoires

1 min

Marine Le Pen à la fin de son meeting à Déols le 11 mars dernier
Marine Le Pen à la fin de son meeting à Déols le 11 mars dernier
© AFP - Guillaume Souvant

Une droite qui s'interroge

Dans cette région plutôt à droite, les ennuis judiciaires de François Fillon corsent la campagne des militants. Christine Moncla est allée à La Châtre, à 45 minutes de Châteauroux. Les électeurs s'interrogent, notamment à la sortie de la messe :

Des pratiquants qui ont du mal à garder la foi en leur candidat

1 min

L'église de La Châtre, 9 000 habitants, dans l'Indre. La messe du dimanche est la seule pour les 30 communes avoisinantes
L'église de La Châtre, 9 000 habitants, dans l'Indre. La messe du dimanche est la seule pour les 30 communes avoisinantes
© Radio France - Christine Moncla

Et des macronistes avec un tract spécial "monde rural"

Quand ils tractent sur les marchés, les soutiens locaux d'Emmanuel Macron doivent corriger son image de candidat des (grandes) villes. Les macronistes de l'Indre ont donc édité un tract spécial. Toujours à La Châtre, mais au café de la mairie, écoutez cet échange capté par Christine Moncla entre le maire d'un village et un jeune start uper. Tous deux macronistes, ils évoquent leur vision de la ruralité dans le futur, la campagne 3.0 :

Quand deux macronistes donnent leur vision de l'avenir des centres-villes

2 min

© Radio France - Christine Moncla

Les propositions des candidats

Comme chaque jour, voici les mesures fortes à propos du monde rural que l'on peut lire dans les programmes de chacun.

Nathalie Arthaud

- Exproprier les grands groupes capitalistes et les banques pour offrir le progrès à une majorité de la population et une grande masse des petits paysans eux-mêmes

- Garantir l’accès aux soins et aux innovations et lutter contre le creusement des inégalités sociales et territoriales de santé

François Asselineau

- Contre les déserts médicaux, stopper les regroupements d’établissements et sanctuariser une médecine accessible sur l’ensemble du territoire

Jacques Cheminade

- Contre les déserts médicaux, encourager la télémédecine

- Faire que les médecins s’installant en « zone déficitaire » bénéficient d’une augmentation de l’ordre de 20% de leurs honoraires

- Faire que le regroupement de structures de santé se fasse en fonction de cartes établies non en kilomètres mais en temps d’accès aux soins

- Financer la couverture Internet à haut débit par l’État pour désenclaver les communes rurales

Nicolas Dupont-Aignan

- Mettre fin aux zones blanches de téléphonie mobile et équiper l'ensemble du territoire d'accès Internet à très haut débit avant 2022

- Cesser les fermetures d'infrastructures publiques en zones rurales (écoles, postes, hôpitaux...)

- Inciter les professionnels de santé à s’installer dans les zones en pénurie en diminuant leurs cotisations d’Urssaf et en finançant, en partenariat avec l’Etat, des maisons pluridisciplinaires de santé

- Développer les cabines de téléconsultations médicales dans les mairies des zones où la désertification médicale est la plus avancée

- Créer un fonds de sauvegarde du patrimoine rural qui ouvrirait une déduction fiscale de 66%, dans une limite de 7 500 €, pour les dons aux communes de moins de 1 000 habitants

François Fillon

- Contre les déserts médicaux, développer les maisons médicales et les structures d’urgences pour les premiers soins

- Garantir un déploiement du numérique à l’ensemble des Français en très haut début d’ici à 2022

- Doter la France d’une structure qui coordonnera et mettra en œuvre un plan national de revitalisation de la ruralité

- Services publics : poursuivre l’ouverture de maisons de services au public (MSAP) en s’appuyant notamment sur les communautés de communes (en milieu rural)

- Réaffirmer la place de l’agriculture et de l’agroalimentaire au centre de l’économie en milieu rural en développant les filières, les industries de transformation des produits agricoles et forestiers

- Assouplir l’application des normes aux territoires ruraux avec un principe « d’adaptabilité » confié aux assemblées élues

Benoît Hamon

- Décréter l’urgence contre les déserts médicaux. Objectif : 1 500 maisons de santé

- Soutien financier et logistique apporté aux médecins qui s’installent dans les zones sous-dotées

- Dans les territoires en pénurie, l’Etat implantera des médecins salariés

- Accès au très haut débit fixe et mobile sur l’ensemble du territoire. Création d’un droit à la connexion haut débit.

- Instaurer une « garantie service public » universelle. Chaque bassin de vie aura le droit à la présence, garantie par la loi, d’un panier de services publics à moins de 30 minutes et création de territoires prioritaires d’action publique parmi lesquels les zones rurales

- Programme d’investissement de 5 milliards d’euros dans l’agriculture biologique et l’agroécologie et interdiction des perturbateurs endocriniens et des pesticides dangereux

Jean Lassalle

- Les « campagnes françaises » : LA priorité de son mandat

- Encourager l’agriculture et les vocations chez les jeunes

- Attaché à l’agriculture paysanne, il défend la ferme à taille humaine plutôt qu’une « agriculture à l’américaine »

Marine Le Pen

- Pour lutter contre les déserts médicaux, instaurer un stage d’internat dans les zones concernées

- Permettre aux médecins retraités d’exercer dans les zones sous dotées avec des déductions de charges et en y développant les maisons de santé

Emmanuel Macron

- Contre les déserts médicaux, doubler le nombre de maisons pluridisciplinaires de santé

- Déverrouiller massivement l’accès à la télémédecine et former davantage de praticiens

- Conforter l’existence des départements dans les territoires ruraux

- Contre la fracture numérique, l’Etat prendra la main dans les zones non rentables pour l’installation de la fibre

Jean-Luc Mélenchon

- Créer un corps de médecins généralistes fonctionnaires rémunérés pendant leurs études afin de pallier l’insuffisance de médecins dans certaines zones

- Mettre en place un commissariat à l’aménagement du territoire, doté de moyens d’analyse et de planification

- Inscrire l’égalité d’accès aux services publics des habitants de tous les territoires de la République sur les missions essentielles de l’Etat inscrites dans la Constitution : santé, éducation, eau, énergie, transports, communications, accès à la culture et aux services sociaux

- Sortir du tout TGV et développer les trains du quotidien (TER et Intercités) ; rouvrir les gares et lignes fermées

- Planifier l’accès au haut et très haut débit, avec l’objectif de résorber en priorité les zones blanches

- Développer la culture de proximité, les manifestations culturelles seront soutenues dans les territoires ruraux et périurbains

- Développer l’agriculture biologique, proscrire les pesticides chimiques et imposer 100% de bio local dans la restauration collective

Philippe Poutou

- Créer 120 000 emplois pour maintenir des établissements de santé de proximité, comprenant au moins un service d’urgence, une maternité et un service de chirurgie

- Créer des centres de santé publics ouverts 24h/24 pour la médecine de proximité