Publicité

Disparition du photographe Lucien Clergue

Par

Lucien Clergue
Lucien Clergue
© Radio France

Il avait l'oeil très bleu et pétillant. Lucien Clergue s'est éteint ce samedi 15 novembre, à l'âge de 80 ans. Il avait été le premier photographe à être élu à l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France et avait fondé, avec l'écrivain Michel Tournier, le festival des Rencontres d'Arles, son fief.
L'art, Lucien Clergue le côtoie tôt, à 7 ans, mais l'approche d'abord par la musique, lorsque sa mère lui met un violon entre les mains. Il affectionnera cet instrument toute sa vie, nourrissant notamment une passion pour les oeuvres de Bach. Tout en devenant un temps agent du guitariste gitan Manitas de Plata, qu'il évoque dans ce reportage de Lola Fourmy :

Écouter

1 min

Après une enfance passée à l'ombre de la Seconde Guerre mondiale, Lucien Clergue s'initie seul, à quinze ans, aux ficelles de la photographie. Quelques années plus tard, lors d'une corrida à Arles, il rencontre Pablo Picasso et prend l'initiative de lui soumettre ses clichés. Impressionné, celui-ci l'encourage à continuer. Clergue réalise alors des séries de photos sur la tauromachie, les saltimbanques…

Publicité

Ecoutez le raconter ses débuts dans "Hors-champs", de Laure Adler, fin 2009 :

Écouter

40 sec

En 1956, par l'intermédiaire de Picasso, Clergue rencontre Cocteau. Celui-ci, séduit par son travail, l'invite à venir photographier le tournage de son film Le Testament d'Orphée .

Jean Cocteau et Edouard Dermit avec le masque de mort
Jean Cocteau et Edouard Dermit avec le masque de mort

> Nous avions rencontré Lucien Clergue en 2011, à l'occasion de l'ouverture du musée Cocteau qui exposait certains de ses clichés.
Tout en ombre et lumière, ses photographies convoquent les thèmes de la vie, la mort, la nature, l'intemporalité (découvrez les ici). Elles lui vaudront, dès 1961, une exposition au MoMA de New York.

Lucien Clergue aura oeuvré avec succès afin que la photographie soit reconnue comme un art à part entière, la faisant inscrire au Ministère de la Culture et participant, en 1982, à la création de l'Ecole nationale de la photographie, à Arles. Il avait déjà initié en 1969 le festival majeur des Rencontres d'Arles, avec l'écrivain Michel Tournier et Jean-Maurice Rouquette. Un homme d'images par excellence, également cinéaste, puisque auteur de plus d’une vingtaine de court et moyen-métrages (Prix Louis Lumière en 1966).

Ecoutez l'hommage du plasticien photographe Dan de Rosilles à Lucien Clergue, dans "Les Matins" de Marc Voinchet de ce lundi 17 novembre :

Écouter

6 min

Et celui de François Hebel, directeur artistique du festival "Foto/Industria" à Bologne et ancien directeur du festival de photographie "Les Rencontres d'Arles", ainsi queJoan Fontcuberta, photographe espagnol, invités de Caroline Broué, dans "La Grande table" du mardi 18 novembre :

Hommage à Lucien Clergue dans "La Grande table" du 18 novembre 2014

28 min