Dix lauréats, 216 000 victimes, des grévistes et l'art du kalaripayat : la Session de rattrapage

Publicité

Dix lauréats, 216 000 victimes, des grévistes et l'art du kalaripayat : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage
© Radio France

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à écouter.

Abonnez-vous ici pour recevoir la Session de rattrapage chaque semaine par mail.

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Récompensés ! Les biologistes David Julius et Ardem Patapoutian pour leurs découvertes liées à notre capacité à ressentir le chaud et le froid par le toucher, les chimistes Benjamin List et David MacMillan pour avoir mis au point un outil à fabriquer des molécules, le physicien Giorgio Parisi, les météorologues Klaus Hasselmann et Syukuro Manabe pour leurs travaux sur le réchauffement climatique, l’écrivain tanzanien Abdulrazak Gurnah pour son œuvre romanesque traversée par les enjeux du colonialisme et de l’exil, et les journalistes Maria Ressa et Dmitry Muratov pour leur combat en faveur de la liberté d’expression l’ont été par l'Académie royale des sciences de Suède cette semaine. Alors pour faire mentir les enquêtes d'opinion qui attestent de la disparition de la fête, la pandémie ayant manifestement sifflé la fin de la partie pour la bamboche, profitons de cette actualité Nobel pour célébrer joyeusement celles et ceux qui le méritent. Bonnes écoutes ! Céline Leclère

COMPRENDRE

Rapport Sauvé : au moins 216.000 mineurs victimes d'abus sexuels dans l'Eglise depuis 1950
Rapport Sauvé : au moins 216.000 mineurs victimes d'abus sexuels dans l'Eglise depuis 1950
© Getty - Pascal Deloche

Pédocriminalité. Rendu public mardi 5 octobre, le rapport de la commission Sauvé sur les abus sexuels dans l'Eglise catholique estime à 216 000 le nombre de mineurs victimes de prêtres, et à environ 3 000 le nombre d’agresseurs ayant sévi au sein de l’institution depuis 1950 en France. Comment l’Eglise catholique a-t-elle pu commettre et taire ces abus ? L'histoire de la construction de la morale sexuelle dans le catholicisme peut-elle nous aider à expliquer l'ampleur des crimes et violences commis ? ( La Question du jour, 8 min)

Peine de mort. Pourquoi les Etats-Unis sont-ils l'une des seules grandes démocraties - avec l’Inde et le Japon - à maintenir la peine de mort ? Ces derniers mois pourtant, l'opinion publique américaine semble évoluer et les tenants de l’abolition gagner du terrain, en appuyant notamment leur plaidoyer sur le nombre d'erreurs judiciaires et le coût astronomique des procédures de condamnations à mort. Mais la route vers l'abolition s'annonce encore longue... ( Cultures Monde, 58 min)

Point d'étape Covid. Alors que des vaccins ont été développés au pas de charge, les traitements contre le Covid-19 n’ont pas encore connu le même succès. Que ce soit du côté des molécules antivirales ou de l’immunothérapie, il y a encore peu, voire pas de pistes probantes. Point d’étape sur cette course de fond qu’est la recherche thérapeutique en temps de pandémie. ( La Méthode scientifique, 58 min)

Ascenseur social. Qui sont ces personnes qui sont passées d'un milieu social à un autre ? Plutôt que "parvenu", "déclassé" ou autres termes péjoratifs, la sociologue Chantal Jaquet a créé le concept du transclasse pour désigner, et ainsi faire exister, un phénomène qu'elle souhaitait étudier dans toute sa diversité, et sans jugement : celui de la non-reproduction sociale, angle mort des théories sociologiques de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron. ( La Grande table Idées, 31 min)

APPRENDRE 

Manifestantes à Paris dans les années 1960
Manifestantes à Paris dans les années 1960
© Getty - Keystone-France

Débrayage. Dans quel contexte historique la grève a-t-elle été érigée en principe d'action politique ? C'est au cours du dernier tiers du XIXe siècle que syndicats ouvriers et partis de gauche vont faire de la grève un outil majeur pour porter leurs revendications. S'ensuivront dans les années 1880-1900 des mobilisations ouvrières massives qui vont permettre des avancées sociales considérables parmi lesquelles l'augmentation des salaires, la réduction du temps de travail ou encore la législation relative aux conditions de sécurité sur le lieu de travail. ( Le Cours de l'histoire, 51 min)

Vampires. Pourquoi Edvard Munch (1863-1944) représentait-il les femmes sous les traits d'un vampire ? La deuxième moitié du XIXe siècle voit la figure du vampire, jusque-là masculine, se changer en femme. Et en littérature comme en peinture, la femme amoureuse est représentée sous les traits d’une créature hyper sexualisée et dévoratrice. Marqué par les décès successifs de membres de sa famille comme par une relation amoureuse destructrice, le peintre norvégien a exprimé peut-être mieux qu’aucun autre cet entrelacement des thèmes de l’amour et de la mort. ( Ouh là l'art, 1 min)

Histoire. Confronté à la montée du nazisme en Allemagne au début des années 30, Raymond Aron s'interroge : comment saisir ce qui est en train de se produire ? Comment un individu, alors qu'il est pris dans le mouvement de l'histoire, peut-il en comprendre le sens ? Cette révélation signe l'acte de naissance de la pensée de l'Histoire du philosophe français, de son sens et du progrès, avec cette question qui résonne  aujourd'hui encore pour chacun de nous : comment comprendre son époque sans être enchaîné dans son avancée folle ? ( Les Chemins de la philosophie, 58 min)

(RE)DÉCOUVRIR

L'écrivain Patrick Modiano en 2004
L'écrivain Patrick Modiano en 2004
© Getty - Ulf Andersen

Nobel français. Patrick Modiano publie cette semaine Chevreuse, dans lequel le narrateur, poursuivi par des hommes lancés sur la piste d’un trésor, tente de rassembler ses souvenirs d'enfance. L’occasion d'emboîter le pas de l'écrivain, prix Nobel de littérature en 2014, pour des balades dans les rues de Paris et de sa banlieue, à la poursuite de ses souvenirs perdus. Reprenant ses thèmes de prédilection, de la mémoire enfouie aux traumatismes laissés par la période de l’Occupation, Patrick Modiano poursuit sa contribution à l'art littéraire de la mémoire. ( L'Invité des Matins, 48 min)

Une éducatrice. Mettre les enfants à l’abri de la pression d’apprendre pour leur permettre de développer leur autonomie, leur curiosité et leur esprit de coopération, telle était l’ambition de Maria Montessori (1870-1952) qui faisait confiance au potentiel de chaque enfant, et à son envie innée d’apprendre. ( Sans oser le demander, 58 min)

Deux frères. Tralala, comédie musicale et septième long-métrage d'Arnaud et Jean-Marie Larrieu est sorti sur les écrans le 6 octobre. L'occasion pour les deux cinéastes cinéphiles de revenir sur leurs sources d'inspirations, leur enfance pyrénéenne, leur relation à la ville de Lourdes, leurs méthodes de travail et leur collaboration avec Mathieu Amalric, acteur fétiche pour eux, qui incarne le personnage de Tralala  au milieu d'un joyeux casting réunissant Josiane Balasko, Denis Lavant, Mélanie Thierry et le musicien Bertrand Belin. ( Affaires culturelles, 55 min)

LA CITATION

Cette semaine la citation est de l'écrivaine et traductrice Agnès Desarthe, invitée de l'émission "Par les temps qui courent" lundi 4 octobre, à l’occasion de la parution de son roman L’Eternel Fiancé aux éditions de l’Olivier.

La solidité des liens qui existent dans un orchestre m'émeut car c'est un endroit où on est responsable les uns des autres. Quand le moment de la musique vient, alors il n’y a plus ni individualité, ni conflits. Il y a à faire en sorte que cet être avec plein de têtes, plein de bras, plein de jambes, cette espèce de monstre sonne. Et c’est un plaisir inouï.

Cette session s'arrête ici pour cette semaine. Mais si en ce début d'automne vous vous sentez agité, asseyez-vous confortablement, respirez à fond et plongez-vous dans l'histoire de ce moine indien qui, à la fin du Ve siècle fonda la première école d'un art martial baptisé kalaripayat. La légende raconte que ce Bodhidharma aurait attendu neuf ans devant l'enceinte d'un monastère Shaolin, méditant en tailleur, avant qu'on ne l'autorise à entrer... L'occasion de faire le point sur les liens qu'entretiennent arts martiaux et philosophie.

Très bon week-end, on se retrouve samedi prochain !