Publicité

Donner la parole à la minorité en nous-mêmes

Par
Plomb durci de Stefano Savona © Pulsemedia de Reggio
Plomb durci de Stefano Savona © Pulsemedia de Reggio

Depuis ses débuts, le cinéma documentaire s’est souvent attaché à représenter des réalités mineures et à faire entendre des paroles inhabituelles. Mais comment éviter que cette exposition des marges ne sanctuarise pas à plus forte raison le partage entre le centre et la périphérie, entre ceux qui montrent et ceux qui sont montrés ? Entre sous-exposition et surexposition, qui sont autant de manières d’anesthésier la sensibilité, il s’agit de repenser l’enjeu de la représentation

Plomb durci de Stefano Savona © Pulsemedia de Reggio

Par-delà la représentation comme simple discours par procuration, mais aussi par-delà la chimère d’un « cinéma direct », qui révèlerait par transparence la vérité du réel, il s’agit de repenser de quelle manière les appareils ont la capacité de nous « rendre sensibles » à ces zones de réalité qui la plupart du temps demeurent inaperçues.

Publicité

Avec
Emmanuel Alloa , philosophe, théoricien de l’image
Stefano Savona , cinéaste

Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Cette rencontre a été enregistrée par la BPI le 10 février 2014