Publicité

Du panda au loup combattant : la diplomatie de la Chine

Par
Un loup
Un loup
© Getty - Adria Photography

L'attitude des diplomates chinois s'est modifiée depuis le début des années 2000. Leur prise de position dans les médias et sur les réseaux sociaux étrangers est devenue plus affirmée. Est-ce qu'il existe une guerre discursive entre la Chine et l'Occident ?

"La diplomatie du panda" apparaît en 1949 , lors de la création de la République populaire de Chine. Au VIIe siècle, les empereurs Tang offraient cet ursidé aux pays voisins pour asseoir leur pouvoir. Le panda, animal très prisé par les pays occidentaux, est désormais offert comme cadeau diplomatique afin de sceller des alliances nouvelles. C'est pendant la guerre froide que l'animal est donné pour célébrer les rapprochements avec d'autres puissances. Les enjeux de cette stratégie sont avant tout économiques. Les pandas prêtés ou donnés, s'accompagnent de la signature d'accords de coopération économique et de contrats commerciaux.  

Dans les années 1980, Deng Xiaoping propage l'idée d'une diplomatie du "profil bas" avec cette formule : "cacher ses talents pour attendre son heure". La Chine se développe mais elle ne doit pas inquiéter le reste du monde avec son hégémonie. Cette tradition diplomatique se poursuit avec ses successeurs Jiang Zemin et Hu Jintao. Avec l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping à la tête du parti communiste en 2012, les diplomates et les médias officiels sont appelés à "bien raconter l’histoire de la Chine" à l’étranger. L’objectif est de diffuser la vision du monde du parti pour contrer une vision occidentale dominante. Le discours chinois critiquent la démocratie libérale, l’universalisme, les droits de l’Homme et les "idées occidentales".

Publicité

Le concept d’"esprit combattant" est entré dans la doctrine diplomatique officielle de la République populaire de Chine en 2020. Les diplomates chinois sont devenus les "soldats" de la guerre diplomatique qui se développe entre la Chine et l’Occident. Dans la presse internationale, ils sont qualifiés de "loups guerriers". Leur influence crée un clivage avec les autres Etats alors même que leur rôle de diplomate est d'instaurer un dialogue sans rapport de forces. Cette stratégie s'inscrit dans une volonté de faire recouvrir à la Chine sa puissance.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une rencontre enregistrée en septembre 2021.

Nashidil Rouiaï, maîtresse de conférence, docteure en géographie, enseignante-chercheuse à l’université de Bordeaux    

Marc Julienne, chercheur, responsable des activités Chine, Centre Asie à l’Institut Français des Relations Internationales

Marie-France Chatin, journaliste.

Retrouvez sur notre webmagazine Balises le dossier : " La Chine, sur la voie de la puissance".

Le Magazine du week-end
1h 18