Publicité

Economie : 5 grands penseurs du libéralisme

Une sélection d'émissions consacrées à la notion de libéralisme en économie
Une sélection d'émissions consacrées à la notion de libéralisme en économie
© Getty - John Lund

France Culture Education. Grâce à une sélection de 10 émissions, (re)découvrez le parcours et les travaux des grands théoriciens du libéralisme, du XVIIIe siècle à nos jours, d'Adam Smith à Milton Friedman en passant par John Stuart Mill.

Pour enrichir vos connaissances en économie, ou les réviser, nous vous proposons d'écouter cette sélection d'émissions consacrée aux grands théoriciens du libéralisme. Depuis les origines de la théorie néo-classique jusqu'à la généalogie du néolibéralisme, et à travers les travaux d'Adam Smith, de John Stuart Mill, de Friedrich Hayek, de Milton Friedman ou encore d'Ayn Rand, redécouvrez ce courant de pensée majeur de la science économique, né au XVIIIe siècle et qui continue d’influencer de nombreuses politiques à travers le monde.

Philosophe écossais du XVIIIe siècle, Adam Smith est considéré comme père de l’économie moderne en général, et du libéralisme en particulier. Cette émission plonge au cœur du XVIIIe siècle pour mieux connaître la pensée de l'un des principaux fondateurs des sciences économiques. Une pensée souvent déformée et même caricaturée, au point de faire apparaître l'auteur de la Théorie des sentiments moraux et de La Richesse des nations comme le défenseur naïf d’un libéralisme sans foi ni loi, aveuglément confiant dans la capacité du marché à s’autoréguler.

Publicité
À réécouter : Adam Smith
59 min

Comment la morale se construit-elle chez l'individu selon Adam Smith ? L'économiste Laurie Bréban propose une courte analyse de ce texte essentiel, paru en 1759, et que son auteur considérait comme sa contribution majeure à la science de son temps.

12 min

Figure du libéralisme britannique, la vie et l’œuvre de John Stuart Mill se confondent avec les bouleversements de la révolution industrielle britannique. Dans le sillage de David Ricardo et de Jeremy Bentham, Stuart Mill enrichit la pensée économique grâce à ses théories sur la liberté et l’individu, des conceptions qui le pousseront notamment à défendre l'émancipation des femmes en plein XIXe siècle.

Comment rester libre si l'on érige le bonheur de tous au-dessus de l'intérêt personnel ? Comment concilier liberté individuelle et intérêt collectif ? Autant de questions qui constituent le fondement de toute réflexion morale et politique et auxquelles le philosophe anglais s'est confronté, en maintenant une cohérence parfaite entre sa conduite et ses convictions.

À réécouter : De la liberté, 1859
58 min

Encore peu connue en France, l’auteure de deux best-sellers aux Etats-Unis, La Grève et La source vive, a inventé les héros de la mythologie capitaliste et plaidé toute sa vie pour un individualisme radical. Cette émission propose un portrait de cette figure du libéralisme qu'est la philosophe et romancière américaine Ayn Rand.

À réécouter : Ayn Rand
59 min

Défenseuse du capitalisme le plus débridé, de l’Etat minimal, de l’individu contre la société, détestant le collectivisme et l’altruisme, Ayn Rand était aussi une athée affirmée et une militante antiraciste. Cette émission propose une analyse de sa pensée, qui, 25 ans après sa mort, connaît un regain d'influence, puisqu'elle est citée comme référence théorique par des personnalités aussi différentes qu'Edward Snowden ou Donald Trump.

29 min

L’économiste et philosophe autrichien a traversé presque tout le XXe siècle, s’opposant à Keynes dans les années 1930 avant d’influencer au tout début des années 1980 les politiques économiques menées par Ronald Reagan aux Etats-Unis et Margaret Thatcher en Grande-Bretagne. Aujourd'hui, Friedrich Hayek est surtout connu pour sa féroce opposition à Keynes et on le présente volontiers comme le pape de l’ultra-libéralisme. Souvent plus commenté que lu, cette émission propose de préciser la véritable vision que Hayek portait sur l'économie.

58 min

L’auteur de La Route de la servitude (1944) acquiert une reconnaissance tardive, couronnée par le prix Nobel d'économie en 1974. Aujourd’hui, ses prises de positions suscitent toujours critiques et passions. Cette émission propose d'emprunter un chemin biographique pour aborder les concepts économiques développés Friedrich von Hayek, formé à Vienne dans les années 1920 à la théorie néo-classique de la valeur, qui s'oppose à la théorie objective.

58 min

Prix Nobel d’économie en 1976, récompensé pour ses travaux portant sur la politique monétaire, Milton Friedman est un théoricien majeur du libéralisme. Pourfendeur de l’interventionnisme étatique en général et des politiques keynésiennes en particulier, il est une figure aussi incontournable que controversée. C'est en particulier l'influence que ses travaux ont exercée sur l’économie chilienne sous la dictature du général Pinochet, entre 1973 et 1990, qui ont valu au fondateur de l'Ecole de Chicago les plus vives critiques. 

58 min

Pourtant partisan du libre marché et de la concurrence, il y a un domaine dans lequel Milton Friedman est favorable au centralisme : la monnaie. Opposé à l'indépendance des banques centrales, il théorise le monétarisme. En partant de la théorie quantitative de la monnaie, formalisée par Irving Fisher dans les années 1930, Friedman a tenté de montrer que la masse monétaire en circulation dans l’économie se transformera tôt ou tard en inflation sans changer pour autant le niveau de consommation et de production. Il s’oppose ainsi au consensus général de son époque qui affirme qu’il y a une relation inverse entre inflation et taux de chômage.

58 min

Et pour aller plus loin…

Le néolibéralisme est souvent associé à la révolution conservatrice des années 1980, incarnée, entre autres, par Margaret Thatcher et Ronald Reagan. Une vision qui dissimule les nombreuses fractures idéologiques du mouvement, entre les partisans d’un rejet total de l’Etat et les défenseurs d’un certain interventionnisme. Cette émission se propose de dessiner les contours d'une pensée qui est aussi un objet économique non identifié.

58 min