Publicité

Écrire (sur) le silence

Par
Martine Mathieu-Job au CCIC de Cerisy (août 2021)
Martine Mathieu-Job au CCIC de Cerisy (août 2021)
- CCIC Cerisy

Il m’a fallu […] l’exil, un bannissement atténué, l’exil géographique et l’exil, dès ma naissance, de la langue de mon père […] pour écrire sous le nom du père, au nom du père, pour devenir dans la langue de ma mère, le scribe de mon père sans l’arabe, avec un nom arabe. (Leïla Sebbar)

Toute une partie de l'œuvre de Leïla Sebbar se trouve nouée à un manque,  un silence fondateurs : ceux de l'arabe non transmis par le père. Les  textes convoquent les moments volés qui ont permis l'interception de  bribes de cette langue, restée délibérément incompréhensible, par une  enfant dont la présence silencieuse pouvait être oubliée. À ces  souvenirs premiers se superposent ceux d'autres situations  d'interceptions à la dérobée de propos tenus entre immigrés arabes dans  un square, dans un café parisien par une observatrice tout aussi  silencieuse, toujours en retrait, avide de retrouver adulte l'émotion de  l'enfant en présence de cette langue pénétrante et inintelligible :  langue du secret et du sacré, entraperçue par effraction. Des récits  fictifs doublent ces souvenirs par des anecdotes tout aussi symboliques  aptes à circonscrire sans jamais les combler les trous, les blancs du  discours paternel. Bien qu'obstinément liée au père, l'arabe devient  langue imaginaire se situant sur la polarité symbolique du maternel,  sorte de langue originelle à jamais perdue, se passant de toute  élaboration en système parce que fondée sur l'immédiateté du sensible.

Écrire (sur) le silence, par Martine Mathieu-Job

56 min

Martine Mathieu-Job est Professeure émérite de littératures française et francophones à l'université Bordeaux Montaigne. Littératures coloniales et postcoloniales de l'océan Indien et du Maghreb ainsi que écritures de la Méditerranée constituent ses domaines de recherches privilégiés.

Publicité

Cette communication a été enregistrée  dans le cadre du colloque intitulé Leïla Sebbar, d'une rive l'autre, croiser l'intime et le politique qui  s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 2 au 8 août  2021, sous la direction d'Aline Bergé et Sofiane Laghouati, avec la  participation de Leïla Sebbar.