Publicité

Emma Morano, 117 ans, symbole d'une plus longue espérance de vie dans le monde

Par
La doyenne de l'humanité fête ses 117 ans
La doyenne de l'humanité fête ses 117 ans
© AFP - OLIVIER MORIN

CARTE. L'italienne Emma Morano fête aujourd'hui ses 117 ans. Au-delà du record de longévité, cette ancienne ouvrière représente l'évolution des conditions de vie dans le monde qui se traduit par une hausse exponentielle de l'espérance de vie.

Emma Morano, la doyenne de l'humanité qui a passé sa vie sur les rives du Lac Majeur, au Nord de l'Italie, fête ce mardi son 117e anniversaire. L'aînée d'une famille de huit enfants, trois garçons et cinq filles, a eu une vie bien remplie. Touchée d’anémie à l'adolescence, rien ne la prédestinait à devenir la personne la plus âgée au monde. Dès 13 ans, elle travaille comme ouvrière dans une usine de sac jusqu’à ses 55 ans.

J'ai toujours énormément travaillé et depuis mon plus jeune âge. J'ai pu partir à la retraite à 55 ans, mais maintenant je me repose, je reste tranquille. Après le déjeuner, je me mets au lit et je ne me lève plus.

Publicité

Côté vie privée, elle se marie à 27 ans avec un homme violent qu'elle quitte un an après la mort de leur enfant, à six mois, en 1937. Elle a vécu l'histoire italienne du XXe siècle, à travers ses années sombres : le fascisme de Mussolini, les années de plomb et les brigades rouges. Mais aussi ses symboles forts : onze papes depuis le début du XXe siècle. Alors que pour son médecin, Carlo Bava, sa longévité n'était pas évidente :

Son régime alimentaire est tout sauf équilibré. Quand je l'ai connue, elle mangeait trois œufs par jour, une tranche de poulet, du bouillon de pâte. Récemment, on est descendu à deux œufs et on a introduit de la viande rouge. Sinon quasiment aucun fruit ni légume. Si Emma a un secret : c'est d'accepter la vie comme elle vient. Elle n'a jamais exprimé de frustration par rapport à la vieillesse. C'est peut être ça le secret !

Son régime alimentaire est tout sauf équilibré

1 min

A écouter : La vieillesse telle qu'on la voit : hier et aujourd'hui

L'espérance de vie italienne bien classée au niveau mondial

Au delà du symbole de longévité que représente Emma Morano, le cas de la doyenne de l'humanité reflète la tendance du pays de la hausse de l'espérance de vie. Les Italiens et Italiennes sont ainsi bien classés en terme d'espérance de vie dans le monde. Selon les données de la banque mondiale, l'Italie est le quatrième pays où l'espérance de vie est la plus importante.

A écouter : Vivre plus longtemps : à quel prix ?

Une inégalité homme/femme en faveur des femmes

Plus résistantes face aux maladies, les femmes ont toujours eu une espérance de vie plus importe que les hommes. Cependant, on constate que depuis quelques années, l'espérance de vie en bonne santé est en baisse, pour les hommes comme pour les femmes. Elle est de 74% pour une femme qui naît aujourd’hui, contre 77% en 2004. Et elle pourrait passer 22 ans de sa vie avec des incapacités contre 15 ans et demi si elle était née en 2004.

A écouter : Pourquoi l’espérance de vie en bonne santé diminue-t-elle ?

Le Japon a l'espérance de vie la plus élevée au monde

Dans le monde, le pays où l'espérance de vie à la naissance est la plus longue reste le Japon. Viennent ensuite l'Espagne, la Suisse, l'Italie, Singapour et la France.

C'est au Japon que l'on compte le plus de centenaires sur la planète.

A écouter : Miroslav Radman : à la recherche de l’immortalité ?

A lire : Les maladies cardiaques : première cause de décès dans le monde