Publicité

En France, plus d'un million de femmes subissent des violences physiques ou sexuelles chaque année

Par
De novembre 2014 à octobre 2015, 82 635 faits de violences commis par conjoint ou ex-conjoint ont été recensés
De novembre 2014 à octobre 2015, 82 635 faits de violences commis par conjoint ou ex-conjoint ont été recensés
© Maxppp - Rafael Ben-Ari/Chameleons Eye

Insultes, violences conjugales, viols, agressions physiques ou psychologiques. Dans la plupart des cas, l'auteur des faits est connu de la victime, souvent son conjoint. Avec encore aujourd'hui un silence qui aboutit à très peu de plaintes.

En France, 15% des femmes se sont faites insulter au moins une fois, dans la rue, les transports ou les lieux publics, au cours de 12 derniers mois. Première cause de violence que subissent les femmes, les insultes les plus fréquentes sont : "salope", dans un quart des cas, "connasse", dans 19% des cas, "sale…", dans 16% et "pute", dans 13% (détail en fin d'article). Les violences physiques ou sexuelles sont la seconde violence qu'elles subissent. On estime que chaque année, 84 000 femmes subissent des viols ou tentatives de viol, alors que seuls 31 825 faits de violences sexuelles ont été comptabilisés sur un an, de novembre 2014 à octobre 2015, par les forces de sécurité.

Dans 1/3 des cas de viol, le conjoint est l'auteur des faits

Dans la plupart des cas d'agressions, qu'elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques, le conjoint de la victime est en cause. On dénombre, en moyenne chaque année, près de 216 000 femmes âgées entre 18 et 75 ans victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ex ou actuel partenaire. Un chiffre qui ne tient pas compte des violences verbales, psychologiques, économiques ou bien administratives que les femmes subissent.

Publicité

A écouter : "Quand c'est non, c'est non !"

Comme les violences physiques, les violences sexuelles sont majoritairement commises par le conjoint de la victime. Sur les 84 000 femmes âgées de 18 à 75 ans victimes de viols ou de tentatives de viol, 90% des cas d'agression sexuelle ont été commises par une personne connue de la victime. Et dans un peu plus d'un tiers des cas, le conjoint en est l’auteur.

Des victimes qui pendant des siècles ont dû faire face à un vide législatif en France, comme le rappelle Maître Céline Marcovici, secrétaire générale de l'association "Avocats Femmes et violence"’ :

"Le viol entre époux n'a été reconnu qu'en 1992"

5 min

En France, la police estime que 223 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint chaque année.

Cependant, il est rare que les victimes aillent jusqu'au dépôt de plainte. Seules 8% des victimes de viol déposent plainte d'après la police.

A écouter : Violences contre les femmes : sortir du silence

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.