Publicité

En Slovénie, la prudente ouverture des frontières aux touristes

Par
À Bled, le lac, les montagnes, l'église et le château attirent notamment les amateurs de tourisme vert. Qui ne se ruent pas encore sur la destination.
À Bled, le lac, les montagnes, l'église et le château attirent notamment les amateurs de tourisme vert. Qui ne se ruent pas encore sur la destination.
© Radio France - Gilles Gallinaro

Road trip en Adriatique. À Bled, au cœur des alpes juliennes, la période est traditionnellement très favorable au tourisme. Mais après des mois de fermeture des frontières, les visiteurs, de nouveau bienvenus, ne se pressent pas encore. Et pour les autorités slovènes, certains étrangers sont encore tenus à l'écart.

Bled, le joyau des alpes juliennes : un lac de montagne bleu vert cristallin avec au centre l'église de l'Assomption, sur son île... le tout dominé par un magnifique château-fort du Xe siècle : la carte-postale est pittoresque mais le site le plus visité de Slovénie attire surtout les adeptes d'un tourisme vert et sportif. Rafting, tyrolienne ou... vol en montgolfière.

Grega Trcek pilote ces balades touristiques à 2 500 mètres au-dessus des vertes montagnes :

Publicité

En ce moment, ce sont les Slovènes qui sont là. Les étrangers ne sont pas encore revenus : les frontières sont encore en partie fermées. Celle avec l'Autriche a rouvert il y a une semaine, mais la reprise du tourisme prend un peu de temps : ça n'est pas parce que vous ouvrez la frontière que vous avez des millions de gens qui arrivent.

À quelques kilomètres de là, une ligne de crête. C'est l'Autriche. Le pays d'où René, la trentaine, vient d'arriver, avec sa copine.

Les frontières ont ouvert il y a une semaine je crois, et on a décidé de quitter notre pays pour la première fois depuis la fin du confinement. On envisage d'autres voyages rapides pour l'été. Peut-être qu'on reviendra ici. On aimerait bien aller en Grèce, si c'est possible. Mais ce seront des vacances courtes : trois ou quatre jours, pas plus.

Lentement mais sûrement, les touristes commencent à revenir à Bled, confirme le directeur local du tourisme, depuis la terrasse du château.

Le château de Bled attire 500 000 visiteurs par an en temps normal.
Le château de Bled attire 500 000 visiteurs par an en temps normal.
© Radio France - Gilles Gallinaro

"Environ 500 000 personnes passent par ici chaque année", en particulier dans l'édifice médiéval, précise Tomaz Rogelj, "notre plus bel investissement des mille dernières années" ! Pour lui, "le tourisme reprend". Avec "déjà 200 visiteurs aujourd'hui, c'est assez fantastique". C'est cinq fois moins qu'à la même période l'année dernière, mais ce signal de reprise "nous fait très plaisir", assure Tomaz Rogelj.

Depuis le 15 juin, la Slovénie permet aux ressortissants de certains pays européens de venir, mais pas à tous. Il y a des pays sur liste verte et d'autres sur liste noire, comme la France. Jelko Kacin, porte-parole du gouvernement slovène pour la Covid-19, explique comment le classement est fait : 

Pour apparaître sur la liste "verte", il faut que vous ayez moins de 10 infections pour 100 000 habitants... Certains pays sont encore loin de pouvoir y figurer : la Grande-Bretagne, la Suède, la Belgique bien sûr...

"On vérifie quotidiennement l'évolution de l'épidémie dans ces pays et dès qu'on en aura l'occasion, on les ajoutera à la liste !" précise Jelko Kacin.

Avec 15 contaminations pour 100 000 habitants, les Français sont encore indésirables en Slovénie. Une restriction qui pourrait normalement être levée dès le début de la semaine prochaine