Publicité

En Syrie, l'antique cité de Mari victime de l'État islamique

Par
La cité de Marie, 2013
La cité de Marie, 2013
© AFP - RÉDÉRIC SOREAU / PHOTONONSTOP

L'antique cité de Mari a été ravagé par l'Etat islamique, subissant le même sort que Palmyre en 2016. C'était l'un des plus anciens sites archéologiques de Syrie, qui devait être classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

C'est un patrimoine archéologique, vieux de plus de 6 000 ans, qui a été pillé jeudi 29 mars par l'Etat islamique. L'antique cité de Mari, située dans l'actuelle ville de Tel Hariri en Syrie, proche de la frontière irakienne, a subi le même sort que Palmyre en 2016 : des excavations barbares à l'utilisation des explosifs. 

En 2012, dans l'émission "Le Salon noir", Vincent Charpentier recevait Pascal Butterlin, professeur à l'université de Paris I. L'archéologue, qui a participé puis dirigé la mission archéologique française à Paris jusqu'en 2010, retraçait l'histoire de cette puissante métropole mésopotamienne. Les fouilles ayant commencé en 1933, c'est l'un des centres les mieux connus du monde syro-mésopotamien de l’âge du Bronze. Ses fondateurs, qui n'ont laissé aucune trace écrite, restent un mystère pour les archéologues. Une chose, en revanche, est certaine, cet immense projet d'urbanisation était lié au commerce de la région : 

Publicité

On est au cours de la toute première phase d'urbanisation liée en particulier au développement du commerce le long des voies fluviales. Mari a été fondé tout de suite après le retrait des colonies sumériennes de la vallée de l'Euphrate. C'est un processus qui reste encore mal compris, mais qui est lié au développement de ces échanges entre le monde anatolien [ndlr, l'Asie mineure] et le monde sud-mésopotamien.

Découvertes au cœur de la cité de Mari, métropole mésopotamienne le long de l’Euphrate (Le Salon noir, 28.03.2012)

27 min

L'antique cité de Mari est dans une situation dramatique, regrettait le même Pascal Butterlin dans le journal Le Monde, alors même que le dossier de candidature était en cours au Patrimoine Mondial de l'Unesco.