Publicité

En Syrie la révolte s'étend

Par

Au moins 200 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du mouvement de contestation il y a un mois. Les chiffres étaient déjà avancés par des organisations locales des droits de l'homme, ils sont confirmés par Amnesty International, qui en impute la plus grande partie aux forces de sécurité ou aux policiers en civil. L'organisation demande une enquête indépendante.La Syrie qui, par ailleurs, a donné des gages d'ouverture mercredi, Bachar al-Assad a fait libérer une centaine de personnes arrêtées depuis le début des manifestations. Il a aussi formé son nouveau gouvernement emmené par l'ancien ministre de l'Agriculture. Ces concessions n'ont pas effacé de Facebook les nombreux appels à manifester, de nouveau, ce vendredi.

Au lendemain d'une importante manifestation d'étudiants à Alep, la deuxième ville du pays, Mathieu Laurent a sollicité Caroline Donati , journaliste indépendante et auteur de l'ouvrage L'exception syrienne , aux éditions la Découverte (14/04):

Publicité


Bachar al-Assad a annoncé hier la fin de l'état d'urgence en vigueur dans le pays depuis près de 50 ans. Il a cependant annoncé son remplacement par une loi anti-terroriste qui a-t-il dit ne fera preuve d'aucune indulgence à l'encontre des saboteurs. Vendredi, Radio France, et plusieurs organisations professionnelles de journalistes dont Reporters sans frontière ont exigé la libération immédiate de Khaled Sid-Mohan, arrêté il y a une semaine à Damas et dont personne n'a depuis la moindre nouvelle. Les précisions de Julia vergely (17/04):

La révolte s'étend en Syrie
La révolte s'étend en Syrie
© Radio France