Publicité

Enseigner la laïcité, l'éducation civique et les valeurs républicaines

Image conceptuelle, thématique du professorat en France
Image conceptuelle, thématique du professorat en France
© Maxppp - Philippe Turpin

Sélection . Une sélection d'émissions pour penser la laïcité et l'appréhender par son histoire depuis la IIIe République, le récit qu'on en fait aux jeunes citoyens mais aussi par la prise en considération du religieux dans la sphère publique.

La laïcité a été institutionnalisée en France par la grande loi de séparation des Églises et de l'État, en 1905. Depuis, ce principe a été érigé comme un porte-étendard de notre République, un pilier de ses valeurs constitutionnelles. En cela, il est parfois difficile de mesurer quelle place accorder aux religions au sein de notre société, sans ignorer la liberté des citoyens, l'importance du spirituel et de la tradition pour nombre d'entre eux, tout en garantissant la libre expression et la protection du pouvoir institutionnel. Du lien historique et tumultueux entre la France et l'Église catholique à l'épineuse question des rapports entre islam et République, il est nécessaire d'interroger la laïcité dans ses fondements. Voici une sélection d'émissions pour comprendre comment son histoire s'inscrit dans celle du grand récit national et en quoi cette valeur républicaine est le fruit d'une relation agitée, héritée de la Révolution, entre la France et l'Église, dont elle fut autrefois la "fille aînée". 

Le récit de la Nation

Depuis plusieurs années, la question de l’enseignement de l’histoire à l’école, dans ses relations avec le civisme des adultes et avec la cohésion nationale, impose à nouveau sa présence dans le discours politique. Ceci s’appuie généralement sur une nostalgie de la France de la Troisième République, celle d’avant 1914. Afin de remonter à cette époque, évoquons la haute figure d’Ernest Lavisse, auteur de manuels fameux pour interroger la question de l’imaginaire politique de la nation dans l’enseignement, 

Publicité
1h 00

On ne cesse de le répéter : l’histoire serait une passion française. Mais est-ce vrai ? Pour le savoir, il faut enquêter et comparer, posément. Partout on se dispute sur le passé : en évoquant les querelles actuelles sur l’instrumentalisation politique de l’histoire (en Hongrie et en Pologne notamment), on comprend mieux les spécificités du débat français sur l’histoire, la nation et l’école. 

44 min

L'État et l'Église

Le 9 avril 2018, Emmanuel Macron a exprimé « le sentiment que le lien entre l’Église et l’État [s’était] abîmé ». De tels propos exigeaient pour être analysés la lumière de la longue durée, au moins sur deux siècles. Peut-on évoquer la laïcité comme une tentative de religion d’État sans méconnaître qu’au moins depuis la grande loi de séparation des Églises et de l’État, en 1905, elle ne s’est pas posée comme une concurrente des religions mais comme la double assurance d’en protéger la libre expression et de ne jamais les laisser empiéter sur le pouvoir temporel ? 

59 min

Laïcité, un terme au sort contradictoire. Longtemps contestée mais devenue principe constitutionnel consensuel, elle reste méconnue, mal comprise et objet de toutes les manipulations. D'où la nécessité de retracer l'histoire de cette valeur héritée de la Révolution française.

- Alain Seksig : "Lorsque j'ai débuté comme instituteur en 1973 à Belleville, la question de la laïcité ne se posait pas". Alain Seksig fut un jeune instituteur dans les années 70 à Belleville. Progressant au sein de l'Education Nationale, jusqu'à devenir inspecteur général, il a été le témoin de l'évolution de la notion de laïcité depuis plus de trente ans. Rencontre.

- Loi de juillet 1901 : les congrégations religieuses dans la tourmente. Retour sur la tourmente des années 1900, en plein cœur de la très controversée séparation des Eglises et de l'Etat. Des souvenirs d'enseignement, de sécularisation, d'exil.

- Sur les traces de la laïcité et de sa défense. Afin de mieux comprendre ce qu'il se cache derrière la notion de laïcité, "La Fabrique de l'histoire" vous embarque pour une visite du bâtiment parisien de la Ligue de l'enseignement, organisation fondée en 1866 par Jean Macé et fer de lance de l'éducation populaire et laïque.

- La laïcité à la lumière du débat. À l'occasion du centenaire de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l'Etat, "La Fabrique de l'Histoire" interroge la laïcité, une question encore vive dans le débat historiographique. En un siècle, quelle a été la trajectoire de ce concept fort, lié aux fondements de la République ?

L'État et l'Islam

La « problématique islamique » est toujours importante et épineuse en France. Et le traitement du lien entre l’islam et la République s’adjoint, dans l’actualité brûlante, à celui du débat sur les phénomènes dits de communautarisme et de séparatisme ; un débat houleux entrecoupé régulièrement par des convulsions paroxystiques. C’est pour cela qu’on tient à l’aborder avec la distanciation requise et la froideur d’esprit nécessaire.

52 min

Alors que rien ne laissait présager une revendication confessionnelle, qui plus est dans une famille où l'islam se pratiquait sobrement, Bouchera Azzouz, alors adolescente, bascule et choisit de porter le voile pendant une quinzaine d'années. Retour sur ce cheminement, pour comprendre.

54 min

A l’occasion du soixante-dixième anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme, Karima Bennoune, rapporteur spéciale auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), témoigne comme juriste de toutes les histoires des femmes et des hommes qui résistent au fondamentalisme islamiste.

1h 01

Ses expressions : « J’aimerais être un taille-crayon pour tailler le crayon des caricaturistes de Charlie Hebdo » ou « Si le prophète de l’islam vivait parmi nous il serait un défenseur de la Laïcité » ont défrayé la chronique. Pour l’imam Abdelali Mamoun, la liberté de conscience et de religion sont non négociables. Il explique ses positions et témoigne de son enseignement dispensé à une jeunesse à la conscience apeurée et culpabilisée.

53 min

Penser la laïcité 

Historienne américaine et spécialiste de la France, Joan Scott est très attachée à l'idéal de laïcité, ce qui la conduit à déconstruire méthodiquement le mythe d'une laïcité légendaire qui, loin d'avoir jamais existé, demanderait au contraire toujours à être mise en œuvre.

44 min

Le 13 novembre est une journée noire dans la mémoire collective du peuple de France. Nous la commémorons dans le recueillement, tout en nous inclinant devant la mémoire des victimes. À l'occasion de son premier anniversaire, la sénatrice Bariza Khiari est venue évoquer les liens étroits entre l'islam et la République. Elle interroge citoyenneté et spiritualité sous la voûte commune de la laïcité.

Pour penser le religieux dans la sphère publique, considérons les religions dans leur ensemble. Il ne faut pas se focaliser sur les extrémistes, les radicaux mais s'intéresser aux croyants, ceux qui tendent à faire cohabiter leur foi avec les principes républicains, au quotidien. 

- Dieu, mon patron et moi. Certains salariés d’entreprises privées expriment des signes d’appartenance religieuse ou demandent des aménagements spécifiques liés à leurs croyances. C’est à chaque entreprise de trouver un point d’équilibre dans ce domaine. La loi française donne-t-elle des réponses claires aux interrogations sur le fait religieux en entreprise ?

À réécouter : Dieu, mon patron et moi
55 min

- Faut-il renforcer l’enseignement du fait religieux ? Pour répondre à cette question, nous sommes allés enquêter sur le terrain, afin d’écouter ce qui existe déjà dans le domaine de l’enseignement du fait religieux. Certains experts expliquent à notre micro pourquoi ils souhaitent voir se développer une « religiologie à la française ». 

55 min

- Divins Divans. Longtemps, psychologie et religion se sont vouées une défiance mutuelle. Pourtant, psychologues et ministres du culte se trouvent souvent confrontés aux mêmes questions contemporaines : recherches existentielles pour les uns, quêtes spirituelles pour les autres. Aujourd’hui, la frontière entre le « psy » et « spi » semble bien ténue. 

À réécouter : Divins divans
55 min

- Vivre sa foi à l’hôpital. Au centre hospitalier de Meulan-Les Mureaux (Yvelines) et à l’hôpital Cochin (Paris), nous sommes allés à la rencontre d’usagers, de soignants et d’aumôniers de cultes différents. Ils nous ont expliqué pourquoi, selon eux, les aumôneries d’hôpitaux publics jouent un rôle essentiel pour les patients et pour la collectivité.

56 min

Liberté, égalité, fraternité, laïcité... personne ne s'accorde sur la définition de ces termes. Faut-il alors renoncer à les définir et se battre pour les faire advenir ? Ou au contraire, tenter d'ajuster en permanence une définition provisoire avec un contexte toujours changeant ?

- La liberté. La liberté proclamée au moment de la Révolution a donné lieu en 1792 à l'avènement de la République. Elle se concrétise lors de la victoire de la France, un peuple libre, contre les Prussiens à Valmy. Mais la liberté alors obtenue et revendiquée est-elle identique à celle d'aujourd'hui ? Avons-nous toujours la même conception de la liberté ?

À réécouter : La liberté
52 min

- L’égalité. Le républicanisme comme idée et comme mode de gouvernement plonge ses racines dans la Rome antique. Repris par la modernité, notamment française, il défend une liberté de l'individu sans concession ainsi qu'une égalité de tous et toutes devant la loi. Pourtant, il semble que nous n'ayons pas encore réussi à tirer toutes les conséquences fortes de cette idée.

À réécouter : L’égalité
51 min

- La fraternité. La fraternité, troisième volet de la devise républicaine, est-elle mise à mal par le "pessimisme" français ? Marcel Gauchet, dans Comprendre le malheur français, analyse ce pessimisme à l'aune d'une mondialisation malheureuse : la relégation de la France au rang de puissance secondaire, conjuguée au souvenir de sa grandeur passée, se traduisent par une défiance envers l'avenir qui n'est que le corollaire d'un malaise bien présent.

À réécouter : La fraternité
52 min

- Laïcité. Entre le fait et la norme, entre la réalité et l'idéal, comment penser une laïcité qui ne soit pas qu'une valeur dite « catho-laïque » ? Comment prendre au sérieux les valeurs républicaines tout en reconnaissant partiellement l'échec de leur application ? Et comment envisager une amélioration de celle-ci sans abandonner purement et simplement les trois thèmes de la devise ?

À réécouter : La laïcité
52 min

Enseignement et laïcité 

  • Entretien avec Frédéric Worms  (2 x 52 min)

Un an après les attentats de janvier 2015, le philosophe Frédéric Worms a dialogué avec une classe de BTS du lycée Camille Claudel à Mantes-la Ville (Yvelines). 

- La parole en État d'urgence.  Le 4 décembre 2015, Frédéric Worms a publié dans Libération un article intitulé : " Y aura-t-il un 11 janvier après le 13 novembre ?" Il y suggère l’institution d’une journée nationale de la discussion critique. Comment, dans quelles conditions, avec qui et selon quelles règles est-il possible d’imaginer une telle journée ? Pour quels bénéfices réels ? La discussion critique peut-elle faire le poids contre le terrorisme et le danger qui nous menace ?

32 min

- L'exigence du présent. La conversation avec Frédéric Worms se poursuit autour du rôle de l'école dans le débat démocratique. Le philosophe se demande comment mieux penser le présent, alors que l'on parle d'"urgence", afin de préparer de la meilleure des façons le futur tout en tenant compte de la mémoire du temps passé. 

À réécouter : L'exigence du présent
32 min

Dominique Resch est professeur de français depuis vingt-cinq ans dans un lycée professionnel du quartier de la Castellane à Marseille et auteur de plusieurs ouvrages sur son expérience. En classe, certains n’auront pas la chance ni les moyens de poursuivre leurs études et les primo-arrivants, de plus en plus nombreux, sont confrontés à de réelles barrières linguistiques et juridiques. Dans ces conditions, comment un professeur tient-il le coup ? Où trouve-t-il l’énergie à se renouveler sans cesse ?

- Prof des quartiers nord de Marseille. Il est 8h, nous sommes dans un lycée, à Marseille. Dominique voit un bébé dans un coin du bureau de la CPE : « C’est le fils d’un nouvel élève » lui explique sa collègue. « Il l’a laissé là avant d’aller en cours parce qu’il a des problèmes pour le faire garder. (...) Il a l’air d’en vouloir, ce jeune. Il est syrien. Très sympa. Il est en France depuis quelques semaines à peine. » Une histoire comme il en arrive régulièrement dans l’établissement de Dominique_. _

29 min

- Prof du monde entier. Un primo-arrivant, c’est un élève qui arrive pour la première fois dans un pays et qui ne possède pas la langue ni les références culturelles nécessaires à la bonne compréhension des cours. Un primo-arrivant, c’est aussi un élève qui veut prendre sa revanche sur le destin. Depuis deux ans, Dominique enseigne le français à une classe spéciale de primo-arrivants. Des élèves entre 16 et 20 ans dont on ne sait pas précisément l’âge et dont le passé reste tu.

À réécouter : Prof du monde entier
29 min

« Les médias » ce n’est pas seulement un pouvoir, contre lequel il faut se protéger, qu’il faut apprendre à critiquer, au risque chez certains de critiquer la démocratie elle-même, et ses contre-pouvoirs. C’est aussi, et de plus en plus, un espace d’expression, d’apprentissage de la création et de la parole publique.

44 min