Publicité

Epsiloon : un nouveau magazine scientifique dans les kiosques

Par
Hervé Poirier et Mathilde Fontez, rédacteurs en chef de la nouvelle revue Epsiloon dans les locaux provisoires du magazine à Levallois-Perret.
Hervé Poirier et Mathilde Fontez, rédacteurs en chef de la nouvelle revue Epsiloon dans les locaux provisoires du magazine à Levallois-Perret.
© Radio France - Maxime Tellier

C'est l'un des plus gros démarrages de l'histoire de la plateforme de financement Ulule : "Epsiloon" compte déjà plus de 20 000 abonnés avant sa première parution à la fin du mois de juin. Cette nouvelle revue scientifique grand public a été fondée par l'ancienne équipe de "Science et Vie".

"C'est un signe de confiance qui donne une grande responsabilité, mais une grande joie aussi", résume Hervé Poirier, co-rédacteur en chef de la nouvelle revue Epsiloon. Il avait quitté Science et Vie en octobre dernier en raison de désaccord de fond avec l'actionnaire, Reworld Media, sur les moyens nécessaires à la rédaction et le voilà quelques mois plus tard à la tête d'un nouveau mensuel et avec beaucoup d'ambition.

Un nouveau magazine scientifique arrive en kiosque en juin : Epsiloon. Explications de Maxime Tellier dans le journal de 18h du 1er juin 2020.

3 min

Epsiloon a été lancé le 10 mai sur Ulule et le projet est désormais l'un des meilleurs démarrages de l'histoire de la plateforme de financement participatif. L'objectif de rentabilité est fixé à 25 000 abonnés et le seuil des 20 000 a été dépassé le 1er juin. Une aventure rendue possible par la rencontre d'un éditeur, Unique Héritage Média, et d'une rédaction qui voulait continuer à travailler dans son domaine d'expertise : Epsiloon est attendu dans les kiosques à la fin du mois de juin.

Publicité

Tourner la page de "Science et Vie"

Tout commence par un rachat. À l'été 2019, le groupe Reworld Media rachète plusieurs dizaines de titres au groupe Mondadori : Science et Vie fait partie du lot mais le nouvel actionnaire ne montre aucun signe de soutien à la rédaction. "Un groupe qui nous semblait très inquiétant, avec une habitude d'utiliser les contenus comme un faire-valoir pour séduire des annonceurs. Une partie de l'équipe est partie à ce moment-là", expliquait en avril à France Culture Mathilde Fontez, ex de Science et Vie et co-rédactrice en cheffe du nouveau magazine Epsiloon

Les mois qui suivirent le rachat ne furent pas plus positifs : à l'automne 2020, Reworld Media refuse d'embaucher pour combler les départs de journalistes et le groupe prend le contrôle des contenus du site internet, sans l'aval de la rédaction. Le rédacteur en chef Hervé Poirier quitte son poste en octobre, suivi par Mathilde Fontez en janvier puis par la quasi totalité de la rédaction début 2021. Science et Vie comptait une trentaine de journalistes avant l'arrivée de Reworld et n'en compte alors quasiment plus aucun.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Tweet de la Société des journalistes de Science et Vie du 22 septembre 2020.

La suite s'écrit en catimini : les journalistes à l'origine d'Epsiloon évoquent aujourd'hui une opération secrète et commando menée tambour battant pour lancer un nouveau magazine scientifique avant l'été. L'équipe, une quinzaine de journalistes, est logée dans un espace de coworking à Levallois :

On est aux côtés de plein d'autoentrepreneurs. Un lieu où chacun "joue sa vie" en quelque sorte et nous avons un peu l'impression de jouer la nôtre aussi avec ce défi.          
Mathilde Fontez, co-rédactrice en cheffe d'"Epsiloon".

Il fallait aller très vite car chaque membre de l'équipe de "Science et Vie" allait partir vers sa propre trajectoire. Nous avons mis les bouchées double dès début février pour être prêt à sortir avant l'été. Nous avons eu deux mois de maturation très stimulante avec toute l'équipe et nous avions une exigence : inventer quelque chose de nouveau. On a tourné la page de "Science et Vie", avec beaucoup d'émotion pour tout le monde mais nous voulons inventer quelque chose de totalement différent.          
Hervé Poirier, co-rédacteur en chef d'"Epsiloon".

Lancer un nouveau média

Pourtant, quand Hervé Poirier puis Mathilde Fontez quittent Science et Vie, le projet d'une nouvelle revue n'est pas du tout lancé. Ils rencontrent alors Emmanuel Mounier, le patron d'Unique Héritage Média, un groupe fondé en 2014 et qui compte désormais plus d'une centaine de salariés dans l'édition et la presse pour la jeunesse. Ancien ingénieur diplômé de l'école Polytechnique, ce dernier a changé de métier mais a conservé sa passion pour les sciences : lecteur assidu de Science et Vie, il avait déjà approché Mondadori en 2018 pour reprendre le magazine mais Reworld Media l'avait emporté, proposant de reprendre aussi tous les autres titres de presse du groupe.

Emmanuel Mounier raconte ces différents épisodes ci-dessous :

Emmanuel Mounier raconte son intérêt ancien pour l'équipe qui faisait vivre Science et Vie et qui va maintenant écrire dans Epsiloon

3 min

En février 2021, il rencontre Hervé Poirier et Mathilde Fontez : ensemble, ils décident de lancer une nouvelle revue, qui embarque aussi les journalistes qui quittent Science et Vie en mars de la même année. Le but : profiter de leurs 170 ans d'expérience dans le journalisme scientifique (à eux tous) mais avec l'ambition de toucher des lecteurs qui n'ont pas l'habitude de lire cette presse : _"_Epsiloon raconte le monde par la science", résume Mathilde Fontez.

La revue Epsiloon comptera 100 pages et sera vendue 4,90 euros en kiosque : ici, une double page du numéro un avec la rubrique "fun facts".
La revue Epsiloon comptera 100 pages et sera vendue 4,90 euros en kiosque : ici, une double page du numéro un avec la rubrique "fun facts".
- Epsiloon

La clef de ce lancement réussi tient dans l'alliance entre la rédaction et l'éditeur, qui a investi un million d'euros dans ce projet : "frais marketing et frais éditoriaux", précise Emmanuel Mounier, "une rédaction scientifique avec son expertise coûte cher". Via la plateforme de financement participatif Ulule, Epsiloon a déjà réuni plus de 20 000 abonnés. La prochaine étape sera de fidéliser ces nouveaux venus et de réussir la vente aux numéros, en kiosque, à partir de la fin du mois de juin.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Tweets de Pierre-Yves Bocquet, ancien rédacteur en chef des hors-séries de Science et Vie et membre du projet Epsiloon.