Publicité

Etats-Unis : un ancien garde SS expulsé vers l'Allemagne

Par
Jakiw Palij en 1957
Jakiw Palij en 1957
© AFP - US DEPARTMENT OF JUSTICE

Une histoire à la "Chasseurs de nazis" refait surface. Celle de Jakiw Palij, qui avait vécu plusieurs décennies aux Etats-Unis avec sa femme, avant que son rôle de garde de camp nazi pendant la guerre soit découvert. Il vient d'être expulsé vers l'Allemagne.

C'est dans le camp de travail forcé de Trawniki, en Pologne, qui vit mourir plus de 6000 juifs, que Jakiw Palij avait travaillé en tant qu'assistant SS. Son passé criminel ayant été découvert, il a été expulsé vers l'Allemagne le 21 août 2018.

En 1949, Jakiw Palij et sa femme avaient réussi à trouver refuge aux Etats-Unis : là-bas, il avait prétendu avoir été menuisier pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir obtenu la nationalité américaine huit ans plus tard, il était allé s'installer à New-York, où il avait exercé jusqu'à sa retraite en tant que dessinateur. 

Publicité

Dès 1993, des policiers viennent frapper à sa porte  après que son nom a été découvert sur un tableau de service nazi. Jakiw Palij se défend, affirmant qu'il avait menti pour obtenir son Visa. Finalement, c'est seulement en 2003 qu'il se voit déchu de sa nationalité américaine par un juge fédéral : Palij est accusé d'avoir empêché les prisonniers de s'échapper, du temps de sa vie de gardien, contribuant ainsi directement à leur massacre dans le cadre d'une opération d'extermination appelée "Fête des moissons", en 1943. 

>>> A ECOUTER : Cet été, Michel Pomarède avait consacré une grande enquête radiophonique, de Paris à Washington, en passant par les tribunaux de Nuremberg, sur les traces des chasseurs de nazis et de leurs proies : Klaus Barbie, Adolf Eichmann, Aloïs Brunner... Le dernier épisode, qui sera diffusé le 24 août, raconte la traque de Jakiw Palij, sous les fenêtres duquel des étudiants d’écoles juives du Queens se réunissaient tous les ans pour protester contre son impunité.

Les Chasseurs de nazis
10 min

Dans cette série de 40 épisodes, il était notamment question du grand ménage fait par la justice américaine dans ses registres d'immigration à partir de 1979. Y étaient racontés des destins parallèles à celui de Jakiw Palij : celui d'Hermine Braunsteiner par exemple, une ancienne gardienne de camp nazi devenue femme au foyer dans le Queens, et finalement condamnée en 1981 à la réclusion criminelle à perpétuité.

Les Chasseurs de nazis
10 min

"L'obligation qui découle de notre histoire comprend l'acceptation du passé et un débat honnête autour des crimes du régime de terreur nazi."

Transporté vers un centre de soins gériatriques près de Münster, dès son arrivée à Düsseldorf, l'homme échappera sans doute aux tribunaux du fait de son grand âge. Mais par cette expulsion, les Etats-Unis envoient un message fort, en appelant à la responsabilité morale de l'Allemagne, comme le prouve ce communiqué envoyé par la Maison blanche : "Les États-Unis ne toléreront pas ceux qui ont facilité les crimes nazis et autres violations des droits de l'Homme et ils ne trouveront pas de refuge sur le sol américain."

Quant au ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, il a réagi dans le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung :

L'obligation qui découle de notre histoire comprend l'acceptation du passé et un débat honnête autour des crimes du régime de terreur nazi (...), nous assumons la responsabilité envers les victimes du national-socialisme ainsi qu'envers nos partenaires internationaux.

Redécouvrez l'intégralité du documentaire radiophonique "Les Chasseurs de nazis", qui mêle entretiens exclusifs, archives rares et extraits de textes incontournables. 

En savoir plus : Les Chasseurs de nazis