Publicité

Masterclasses Photographie en public de la BNF : Christian Milovanoff, Valérie Jouve et Jane Evelyn Atwood

Le samedi 27 janvier 2018
Christian Milovanoff, Jane Evelyn Atwood et Valérie Jouve
Christian Milovanoff, Jane Evelyn Atwood et Valérie Jouve
- al

Venez assister à 3 masterclasses samedi 27 janvier dès 16h depuis la BNF, en lien avec l'exposition "Paysages français, une aventure photographique, 1984 - 2017"

MASTERCLASSES FRANCE CULTURE
Jane Evelyn Atwood, Christian Milovanof et Valérie Jouve 

Entrée libre sur réservation RÉSERVEZ ICI
Quai François-Mauriac, paris 75013 

Publicité

Après avoir étendu sa collection de masterclasses avec des personnalités majeures de la création culturelle dans les domaines de la littérature, de cinéma, des arts de la scène et des arts plastiques ou de l’architecture, France Culture propose de nouvelles masterclasses sur la  photographie, enregistrées en public à la BNF, à l’occasion de l’exposition « Paysages français (1984-2017) ». Les 40 premières  Masterclasses ont été diffusées dans la grille d'été 2017, et sont  rediffusées au cours de l'année le vendredi à 23h. Coordonnées par  Sandrine Treiner et Arnaud Laporte, enregistrées en public durant  l’année, les quarante productions de la Saison 2 de cette ambitieuse  collection seront diffusées à l’été 2018.

Ces master classes animées par Aude Lavigne, Manou Farine et Arnaud  Laporte, producteurs à France Culture, nous plongent au coeur du travail  de grands photographes et nous dévoilent leur regard, leur processus de  travail et leur rapport à la photo. 

16h00 : Christian Milovanoff avec Aude Lavigne 

Christian Milovanof
Christian Milovanof
- CM

Les peintures du Musée du Louvre à Paris et celles de la Staatsgalerie à Stuttgart, la Rome antique, les Bureaux (dans de le cadre de la Mission Photographique de la DATAR), le Supermarché, les bas-reliefs assyriens, la ville de Pittsburgh, le site d’Angkor, autant de lieux que, depuis plus de trente ans, Christian Milovanoff photographie.  
Reproduire, monter, archiver, documenter, raconter, voilà les maîtres mots à l’œuvre dans son travail mi-documentaire, mi-fictionnel qui se présente comme une tentative d’organiser le chaos du visible. Outre les expositions en France et à l’étranger ainsi que la publication de son travail photographique (notamment Le Louvre revisité, La galerie imaginée, Conversation Pieces, Suites, Bureaux), il a écrit deux ouvrages de fiction (Le jardin 1048-1968, L’Ordre) et de nombreux articles sur la photographie, ou encore sur Claude Simon, Claude Lévi-Strauss et sur le cinéma de Frederick Wiseman, de Johan van der Keuken, de Peter Watkins.
En 2016, il publie aux nouvelles éditions Scala, Bureaux et réalise en 2017 un film : « Travail dramaturgique autour du livre « Bureaux ». 

17h15 : Valérie Jouve avec Manou Farine

Valérie Jouve
Valérie Jouve
- VJ

La photographe et cinéaste française, Valérie Jouve est née en 1964 à Saint-Etienne. Elle vit actuellement à Paris. Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, Valérie Jouve a commencé par des études de sociologie avant de se consacrer à la photographie. Le monde urbain est un des thèmes centraux de l’oeuvre de Valérie Jouve. Fascinée par la ville, elle capte ses personnages, leurs comportements et saisit cette représentation quotidienne que nos projections construisent à travers la ville. La question du traitement de l’espace est au coeur du sujet : il s’agit de comprendre comment la figure confère une présence à ce qui l’entoure. L’architecture intervient comme forme emblématique de l’espace que se donne l’individu pour exister. Le décalage entre conscience collective et individuelle se trouve ainsi posé en termes esthétiques. En lien et parallèlement à son activité artistique, elle enseigne à l’école National d’architecture de Paris la Villette. Elle a collaboré avec des architectes sur différentes commandes photographiques concernant l’architecture et la ville. Elle a fondé avec Hugues Reip et Stéphanie Nava le séminaire « Philosophie Art Architecture » autour du film d’architecture.
Ses expositions sont souvent conçues comme des compositions visuelles, le temps d’un lieu. Les images sont construites indépendamment pour être utilisées dans les montages lors des différentes expositions. Comme ce fut le cas dans sa dernière exposition rétrospective au Jeu de Paume en 2015. Elle commence une pratique cinématographique dés 2001 avec le film « Grand Littoral », et poursuit une pratique mêlant photographie et séquences filmées depuis ce jour, considérant que ces deux outils d’enregistrement pouvaient travailler ensemble plutôt que de se tourner le dos.

18h30 : Jane Evelyn Atwood avec Arnaud Laporte

Jane Evelyn Atwood
Jane Evelyn Atwood
- JEA

Née à New York, vivant à Paris depuis 1971, Jane Evelyn Atwood est l’auteur de dix livres, dont Trop de Peines, femmes en prison (Albin Michel 2000), travail monumental qui reste jusqu’à aujourd’hui la référence photographique déterminante sur l’incarcération féminine ; Sentinelles de l’ombre (Le Seuil, 2004), sur les ravages des mines antipersonnel au Cambodge, Mozambique, Angola, Kosovo et en Afghanistan ; HAITI, trois ans en couleur dans ce pays surprenant (Actes Sud, 2008) ; la monographie, Jane Evelyn Atwood (PhotoPoche#125, Actes Sud 2010) , et Rue des Lombards, Editions Xavier Barral, nouvelle édition de son premier travail sur les prostituées fait en 1976-1977.
Jane Evelyn Atwood a été récompensée par les prix les plus prestigieux, dont la première bourse de la Fondation W. Eugene Smith, le Grand Prix Paris Match du Photojournalisme, le Prix SCAM, le Prix Oskar Barnack de Leica Caméra,  et un Prix Alfred Eisenstadt. La Maison Européenne de la Photographie lui a consacré une première retrospective en 2011, ainsi que le Botanique en Belgique en 2013. Les oeuvres de Jane Evelyn Atwood se trouvent dans les collections publiques et privés.