Publicité

Exposition "À la mort, à la vie ! Vanités d'hier et d'aujourd'hui" au musée des Beaux-Arts de Lyon

Du 27 novembre 2021 au 7 mai 2022
.
.

L’exposition « A la mort, à la vie ! Vanités d’hier et d’aujourd’hui » présentera des œuvres créées du XVIe au XXIe siècle, qui rappellent le terme assigné à toute vie humaine, mais aussi combien la vie est précieuse et belle.

Du Moyen Âge jusqu’à nos jours, une grande diversité de genres et de thématiques ont été mis à profit par les artistes pour exprimer la fragilité et le prix de la vie : danses macabres, triomphes de la mort, scènes de genre, natures mortes, tableaux d’histoire, bouquets de fleurs, natures mortes animalières,... Ces images firent florès en Europe, en des temps où d’incessants conflits armés et des épidémies de peste décimaient les populations.

58 min

Près de 150 œuvres d’art (estampes, gravures, dessins, peintures, sculptures et installations), issues des collections du musée des Beaux-Arts et du musée d’art contemporain de Lyon, aujourd’hui réunis au sein du Pôle des musées d’art de la ville, seront présentées, aux côtés d’œuvres d’un collectionneur lyonnais engagé de longue date aux côtés du musée des Beaux-Arts.

Publicité

Des œuvres emblématiques du musée des Beaux-Arts, telles que les vanités de Simon Renard de Saint-André et de Pablo Picasso, y côtoieront des œuvres moins connues, pour certaines sorties pour la première fois des réserves et restaurées à cette occasion. Cet événement offrira également l’opportunité de redécouvrir des œuvres majeures du musée d’art contemporain, telles que Tiny deaths de Bill Viola ou Butt to butt de Bruce Nauman.

Les différentes sections de l’exposition invitent à une interrogation sur le sens de l’existence et le temps qui passe, sur la vanité des prétentions humaines de transcender les limites temporelles, et présentent la célébration par les artistes de la fragilité et de la beauté de la vie. Cette exposition est organisée dans le cadre du pôle des musées d’art qui réunit depuis 2018 le musée des Beaux-Arts (MBA) et le musée d’Art contemporain (macLYON).