Publicité

Biennale internationale d’Architecture de Venise 2018

Du 16 mai au 25 novembre 2018
-

France Culture est partenaire de la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise du 16 mai au 25 novembre 2018. La proposition française, intitulée « lieux infinis », met en avant 10 projets nés dans des bâtiments désinfectés qui aujourd’hui abritent des projets avant-gardistes.

La proposition Lieux Infinis, de l’équipe Encore Heureux formée des architectes Nicola Delon, Julien Choppin et Sébastien Eymard, met en valeur des lieux produits de manière  originale et inventive générant des processus architecturaux de qualité. Prêtant attention à l’ensemble du territoire, le projet valorise des initiatives de la société civile et des collectivités qui incarnent une certaine liberté d’expérimentation dans l’esprit du « Permis de faire » et les possibilités offertes par l’architecture. Par les valeurs de liberté programmatique et de générosité qu’elle active, elle répond pleinement au thème Freespace, choisi par les deux commissaires générales de la 16e édition de la Biennale internationale d’architecture de Venise, les architectes irlandaises Yvonne Farrell et Shelley McNamara. Faut-il seulement construire des bâtiments ou chercher à faire des lieux ?​ 

Les 10 lieux choisis :  

Publicité
  • LE CENTQUATRE (PARIS) : Un établissement public culturel municipal dans les anciennes pompes funèbres qui mêle l’innovation artistique et l’appropriation populaire des pratiques amateurs. 
  • L’HÔTEL PASTEUR (RENNES) : Un hôtel à projet collectif soutenu politiquement qui se définit par les usages qui s’y pratiquent librement. Lieu de création, de partage, d’apprentissage et d’engagement.
  • LA GRANDE HALLE (COLOMBELLES) : D’un lieu de préfiguration accueillant auto-construit en matériaux de réemploi, vers un futur tiers-lieu de l’économie circulaire dans les vestiges d’une société métallurgique.
  • LES ATELIERS MÉDICIS (CLICHY-SOUS-BOIS-MONTFERMEIL) : Préfiguration d’un laboratoire de création artistique, d’envergure  internationale au cœur des quartiers déclassés de la banlieue parisienne.
  • LA FRICHE LA BELLE DE MAI (MARSEILLE) : Modèle des  nouveaux territoires de l’art, la transformation d’une friche enclavée à l’échelle d’un quartier. Un projet culturel pour un projet urbain.
  • LE TRI POSTAL (AVIGNON) : Autour de l’accueil des plus démunis, une cité associative idéale mêlant un restaurant solidaire, des ateliers et de l’hébergement dans une friche ferroviaire. 
  • LES GRANDS VOISINS (PARIS) : Entre le retrait d’une maternité et un futur éco-quartier, une expérience d’ampleur équilibrant l’accueil d’urgence, le développement économique et l’activation publique.
  • LE 6B (SAINT-DENIS) : Dans un immeuble de bureau voué à la démolition, un lieu de création et de diffusion où des centaines de résidents mutualisent les espaces, les expériences et les espérances.
  • LA CONVENTION (AUCH) : Aventure de l’habitat partagé dans un ancien couvent enclavé en haute-ville. Auto-construit, écologique, il met en pratique l’action collective pour vivre autrement.
  • LA FERME DU BONHEUR (NANTERRE) : Zone franche associative sur le banc de l’Université Paris-X Nanterre. Lieu expérimentant des pratiques alternatives de culture artistique, gastronomique, scientifique et agricole. 

Plus d’informations sur le site de la Biennale internationale d'architecture de Venise en cliquant ici

France Culture en parle

Réécouter l'émission LA GRANDE TABLE par Olivia Gesbert du vendredi 18 mai 2018 de 12h à 12h30 1ère partie : L’architecture libérée de Nicola Delon, architecte, membre du collectif Encore Heureux investissant le pavillon français à la Biennale d’Architecture de Venise « Freespace » qui s’ouvre le 26 mai et Patrick Bouchain, architecte, source d’inspiration revendiqué du collectif Encore Heureux, il co-animera la conférence inaugurale de l’ouverture du Pavillon français.