Publicité

Exposition "Couples modernes" au Centre Pompidou-Metz

Du 28 avril au 20 août 2018
Jean Arp, Anonyme, Jean Arp avec Monocle-nombril, c. 1926 ; Nic Aluf, Sophie Tauber-Arp avec Tête Dada, Zurich, 1920.
Jean Arp, Anonyme, Jean Arp avec Monocle-nombril, c. 1926 ; Nic Aluf, Sophie Tauber-Arp avec Tête Dada, Zurich, 1920.
- Crédits : Stiftung Arp e.V., Berlin/Rolandswerth

Découvrez l'exposition "Couples modernes" du 28 avril au 20 août, au Centre Pompidou-Metz

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le Centre Pompidou-Metz présente, en collaboration avec le Barbican Centre de Londres, une grande exposition interdisciplinaire consacrée aux couples de créateurs, tels que Pablo Picasso et Dora Maar, Robert et Sonia Delaunay, Georgia O'Keeffe et Alfred Stieglitz, Charles et Ray Eames

L’exposition explore le processus créatif généré par les relations amoureuses,  passionnées, complexes parfois subversives, qui unissent les artistes avant-gardistes de la première moitié du XXème siècle.

Publicité

Qu’ils soient officiels, clandestins, exclusifs ou libres, ces couples mythiques formés par des artistes tels que Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp, Man Ray et Lee Miller, Eileen Gray et Jean Badovici, unissent non seulement les peintres, sculpteurs, photographes,  architectes, designers, poètes, écrivains, mais aussi des musiciens, danseurs, performeurs et mécènes. Ils constituent à eux seuls des zones fertiles d’échanges, de confrontations et d’influences où fructifient les œuvres, les concepts et les mouvements.

La vie intime et amoureuse des artistes, consubstantielle de la création, transparaît à travers les œuvres destinées à être vues et exposées.  Au-delà de cette valeur sentimentale, l’exposition apporte un éclairage essentiel sur l'évolution des moeurs et de la pensée des protagonistes de la modernité et révèle des collaborations méconnues. Des personnalités demeurées dans l’ombre de leur partenaire sont également  présentées, dont la dessinatrice Suzanne Malherbe, dite Marcel Moore, compagne de la photographe et auteure Lucy Schwob, dite Claude Cahun, ou encore la pianiste Nelly von Moorsel, épouse du peintre, architecte et théoricien Théo van Doesburg.

L’exposition réunit plus de huit cents œuvres, dont plus de cent cinquante proviennent du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, mais aussi de collections  internationales prestigieuses. Elle explore la trajectoire artistique de ces binômes intimes pour offrir une relecture transversale de l’histoire de l’art moderne. C’est la notion même de modernité qui est questionnée à travers le prisme de cette cellule organique, protéiforme, créatrice et parfois éphémère qu'a été le couple d'artistes.

France Culture en parle

Réécoutez l'émission LES MATINS DE FRANCE CULTURE par Guillaume Erner du vendredi 8 juin 2018 de 7h à 9h L’histoire de l’art est-elle une histoire de couples ? avec Emma Lavigne, historienne de l’art, directrice du Centre Pompidou-Metz et co-commissaire de l’exposition

Réécoutez l'émission LA DISPUTE par Arnaud Laporte du mercredi 13 juin 2018 de 19h à 20h

Réécoutez l'émission LA GRANDE TABLE D’ÉTÉ par Maylis Besserie du lundi 9 juillet 2018 de 12h45 à 13h49 sur les couples de créateurs avec Emma Lavigne