Publicité

30 ans du MAMC / Expositions "Face à l'obscurité" de Jean-Michel Oth et "Formes de vies" de Valérie Jouve

Du 19 mai au 16 septembre 2018
-

Dans le cadre du 30e anniversaire du MAMC, Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne, découvrez les expositions "Formes de vies" de Valérie Jouve du 19 mai au 26 septembre et "Face à l'obscurité" de Jean-Michel Oth du 26 mai au 16 septembre 2018

Valérie Jouve "Formes de vies" 19 mai - 16 septembre 2018

Dans le cadre de son 30e anniversaire, le Musée accueille pour sa première exposition à Saint-Étienne l’artiste photographe et vidéaste Valérie Jouve, originaire de la région stéphanoise. 

Née à Firminy en 1964, Valérie Jouve expose pour la première fois dans sa région natale, ce n’est pas anodin car cette photographe a toujours revendiqué l’importance de sa culture stéphanoise dans les problématiques portées par ses images. En effet, dés le début, ses images dans les banlieues de Marseille mettent en avant des espaces qui arrivent à combiner le territoire urbain et la qualité paysagère de certaines cités. Elle n’a jamais photographié la banlieue comme lieu d’enfermement mais bien comme lieux de partage humain, comme elle a pu le vivre à Firminy Vert. 

Publicité

Tout au long de l’évolution de son travail, elle est revenue régulièrement déceler dans la région stéphanoise les évolutions de nos sociétés : la soi-disant disparition des classes, les nouvelles classes de cols blancs, le déni des réalités (comme la pastélisation de la ville de Saint-Étienne dans les années 1980 par exemple). 

Face à la carte blanche qui lui a été proposée pour le 30e anniversaire du Musée, Valérie Jouve aurait pu choisir de s’inscrire dans un processus de rétrospective scrupuleuse, et dresser l’inventaire exhaustif de son parcours. Revenir ainsi superficiellement sur un travail engagé depuis 30 ans n’aurait pas favorisé le dialogue qu’elle souhaite établir avec le territoire de Saint-Étienne aujourd’hui. Elle préfère concevoir une série de montages photographiques inédits, ou plus précisément de dialogues, qui viendront s’inscrire dans son parcours personnel et prendre place dans l’histoire des expositions d’un musée bien conscient de son ancrage sur son territoire. Pour Valérie Jouve, comme elle aime à le souligner, la colonne vertébrale de son travail n’est pas de considérer ses photographies, en tant qu’œuvres d’art, définitivement figées dans une temporalité immuable, mais au contraire elle favorise la mise en relation, en résonance par-delà toute chronologie.

Valérie Jouve, Sans titre (Les Personnages avec Flavie Pinatel), 2017. Courtesy galerie Xippas.
Valérie Jouve, Sans titre (Les Personnages avec Flavie Pinatel), 2017. Courtesy galerie Xippas.
- © Valérie Jouve / ADAGP, Paris 2017.

Jean-Michel Othoniel "Face à l’obscurité" 26 mai - 16 septembre 2018

Cette exposition est la troisième que le Musée consacre à l’artiste et la première d’une telle importance. Conçue spécialement dans le cadre du 30e anniversaire du MAMC+, elle marque un tournant dans le travail de l’artiste, avec la présentation d’œuvres plus sombres et intimes, mais toujours aussi poétiques et mystérieuses. 

Saint-Étienne est la ville natale de Jean-Michel Othoniel, la cité de son enfance. À l’âge de 6 ans, il participe aux cours d’éveil à l’art de la Maison de la culture, à 7 ans il est inscrit aux visites guidées du Musée d’art et d’industrie, et de 9 ans à 17 ans, il suit les cours du soir de l’école des Beaux-Arts. Après un bac en arts plastiques en 1981, il quitte sa ville pour Paris. 

Jean-Michel Othoniel n’a jamais caché l’importance de sa passion pour le Musée d’art moderne et contemporain, lieu de vie et d’émerveillement. Le Musée et ses collections sont à la source de sa vocation d’artiste. « C’est grâce à ce musée que je suis devenu artiste. Je me souviens à 7 ans avoir été frappé par les œuvres de Robert Morris et l’art minimal, leurs simplicités formelles cachant toute une pensée de l’épure de l’art contemporain. »

Jean-Michel Othoniel, The Big Wave (détail), 2017. Briques en verre indien noir, métal. Photo : Daniel Infanger.
Jean-Michel Othoniel, The Big Wave (détail), 2017. Briques en verre indien noir, métal. Photo : Daniel Infanger.
- © ADAGP, Paris 2017.

France Culture en parle

Réécoutez l'émission RUE DES ÉCOLES par Louise Tourret du dimanche 3 juin 2018 de 17h à 18h avec Le reportage de Sophie Bober sur la photographe et vidéaste Valérie Jouve 

Réécoutez l'émission RUE DES ÉCOLES par Louise Tourret du dimanche 10 juin 2018 de 17h à 18h avec Le reportage de Sophie Bober sur l'artiste plasticien Jean-Michel Othoniel

Réécoutez l'émission PAR LES TEMPS QUI COURENT par Marie Richeux du jeudi 14 juin de 21h à 22h avec Valérie Jouve

Réécoutez l'émission UNE VIE D’ARTISTE, LE MAGAZINE DE LA CRÉATION par Aurélie Charon du lundi 18 juin de 23h à 00h avec Valérie Jouve