Publicité

FID Marseille 2021

Du 19 au 25 juillet 2021
.
.

Le festival se tiendra cette année du 19 au 25 juillet dans plusieurs lieux de Marseille centrés autour de La Canebière.

Qu'est-ce que le FIDMarseille ?

Chaque année début juillet, le FIDMarseille, Festival International de Cinéma de Marseille, dirigé par Jean-Pierre Rehm, propose un programme de 130 films à près de 23 500 spectateurs, dans des cinémas, théâtres, bibliothèques,  galeries d’art, amphithéâtres en plein air, à Marseille. Le festival  présente un grand nombre de films en première mondiale, de premiers  films, et s’impose aujourd’hui comme un gisement de nouvelles cinématographies, productions documentaires aussi bien que fictions.
Pendant le festival sont également organisés le FIDLab, plateforme de soutien à la coproduction internationale, le FIDCampus, résidence de formation d’étudiants internationaux Le FIDMarseille, au long de l’année, propose de nombreuses projections hors les murs, répond à des invitations de programmation de cartes blanches et organise à Marseille deux rendez-vous cinématographiques mensuels, les soirées VidéoFID et les séances CinéFID.  

Compétitions et Autres Joyaux

Compétition  Internationale, Compétition Française, Compétition Premier,  Compétition Flash, Prix du Centre national des arts plastiques (Cnap),  Prix du Groupement National des Cinémas de Recherche, Prix Alice Guy,  Prix Renaud Victor, Prix de la Fondation Culturelle Meta, Prix Marseille  Espérance, Prix des Lycéens, Prix Air France du Public.

Publicité

Autres joyaux, des films non compétitifs regroupés dans différents écrans parallèles.
Près de 130 films à voir en salle pendant 7 jours à Marseille.
Un accès à la vidéothèque en ligne pour les détenteurs d’un badge.   

Remise du Grand Prix d’honneur du festival à Apichatpong Weerasethakul en sa présence.

Rendre pour une brève période une œuvre disponible en  totalité ou partie oblige à s’y consacrer entièrement, ou bien à  faire des choix. Que privilégier ? Dans quel ordre ? À chacun son  parcours, il n’y en a pas de mauvais. Dans le cas d’Apichatpong  Weerasethakul, on peut se promener sans crainte. D’abord, parce que tout est grand ; peu de cinéastes ont su se montrer aussi inventifs et  constants. Ensuite, parce que l’œuvre s’est délibérément développée sur plusieurs plans, soucieuse d’établir une continuité entre chaque film autant que des reprises et des échos entre tous. On peut ainsi  avec égal profit les voir ou revoir, chronologiquement ou dans le  désordre, intégralement ou seulement deux ou trois, les long-métrages  les plus connus ou de plus brèves raretés : chaque fois, découverte garantie d’épisodes manqués, de pans entiers de dialogues oubliés, d’échos entre les films même les plus éloignés, d’un bout de fil à tirer pour dérouler la pelote de l’œuvre.

Lieux du festival

Des lieux de projections regroupés autour de La Canebière, en centre ville.

Des projections en plein air. Le FIDBack, lieu de convivialité, pour se rencontrer autour d’un verre, d’un repas.