Publicité

France Culture partenaire du documentaire "Tu seras mère, ma fille" sur France 5 le dimanche 8 mars

Du 8 au 8 mars 2020
Image de "Tu seras mère, Ma fille"
Image de "Tu seras mère, Ma fille"

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, France Culture et France 5 proposent "Tu seras mère, ma fille", un film de Camille Ménager et de Bruno Joucla, raconté par Cécile de France.

« Tu seras mère, ma fille » est une grande fresque, constituée d’images d’archives, qui raconte l'histoire des mères en France.

De 1918 à 2018, ce sont 100 ans d’amour, d’évolution de la société, de domination masculine, de douleurs de l’enfantement, mais aussi de progrès médicaux,d’instrumentalisation politique de la « mère » ou encore de combats pour l’émancipation des femmes hors de leur fonction reproductrice et familiale.

Publicité

Léontine, mère de 19 enfants, reçoit la Légion d’honneur pour « service rendu à la Nation » après la fin de la première guerre mondiale. En 2018, Mathilde devient mère après l’accouchement de leur premier enfant par sa femme. Entre ces deux destins, il y a un siècle de luttes. Du droit de vote à la pilule contraceptive, de la légalisation de l’IVG aux avancées de la fécondation in-vitro, les françaises ont milité et se sont battues pour changer les mentalités. 

Ce combat est-t-il totalement gagné aujourd’hui ? D’hier à aujourd’hui, quels sont les points communs et les différences ? Quelles sont les libertés conquises, les servitudes encore à l’œuvre ?

« Tu seras mère, ma fille », Le 8 mars à 20h 50 sur France 5.

Et aussi... sur France Culture du 2 au 12 mars :

Féminismes, les conquêtes de demain

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, France Culture explore du 2 au 12 mars les territoires qui restent à conquérir : pouvoir, avortement, ambition, espace public... Dans Les Matins, Guillaume Erner s’entretient avec Michelle Perrot, Tewfik Hakem reçoit les documentaristes Mariane Khoury et Anastasia Mikova, Florian Delorme consacre une semaine de CulturesMonde aux injustices persistantes et Emilie Aubry assurera un E_sprit Public_ 100% féminin en direct et en public de l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

AU PROGRAMME

> Du lundi 2 au jeudi 5 mars 

11h-12h CULTURESMONDE / Florian Delorme

Inégalités de genre : les lieux de l’injustice (Titres sous réserve)
>Les femmes dans l’arène politique : le pouvoir se féminise-t-il ?
>Ecole : combattre les stéréotypes de genre dès l’enfance
>Maternité et ambition professionnelle : l’équation impossible ?
>Ville : quand les femmes se réapproprient l’espace public 

> Mercredi 4 mars 

6h02-6h30 – LE RÉVEIL CULTUREL / Tewfik Hakem  

Tewfik Hakem s'entretient avec les deux documentaristes Mariane Khoury et Anastasia Mikova ; la première pour Let's talk (à l’IMA, le 10 mars) où l'histoire d'une mère et de sa fille qui explorent ensemble la trajectoire de quatre générations de femmes de leur famille - une famille égyptienne, originaire du Levant, où la vie et le cinéma ont été intimement liés et le sont toujours - et la seconde qui co-réalise avec le réalisateur Yann Arthus Bertrand, Woman (sortie ce jour), un documentaire qui donne la parole à près de deux mille femmes à travers cinquante pays différents, et aborde des thèmes aussi divers que la maternité, l'éducation, le mariage, l'indépendance financière ou la sexualité...

> Jeudi 5 mars 

7h-9h - LES MATINS DE FRANCE CULTURE / Guillaume Erner
Partie 1 : Droits des femmes : actualités d’une lutte (titre sous réserve)
Avec notamment Michelle Perrot, historienne

> Vendredi 6 mars

6h45 LES ENJEUX INTERNATIONAUX – Julie Gacon  

Yémen, Soudan du sud, Mali : la place des femmes dans la résolution des conflits

> Dimanche 8 mars 

11h-12h L’ESPRIT PUBLIC / Emilie Aubry

100% féminin
Emilie Aubry reçoit Monique Canto Sperber, philosophe, Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la culture, Sylvie Kauffmann, journaliste au Monde et Dominique Schnapper, sociologue.

> Du lundi 9 au jeudi 12 mars

17h- 18h LSD, LA SÉRIE DOCUMENTAIRE / Coordination Perrine Kervran

Avortement, le pouvoir du médecin

Une série documentaire de Johanna Bedeau, réalisée par Angélique Tibau

La prise en charge de l’avortement, et avant lui de la contraception, a bouleversé le corps médical.

Depuis plusieurs siècles l’interdit de l’avortement pesait particulièrement sur la profession mettant en danger des milliers de femmes. Sa répression s’accompagnait de poursuites et de peines pour les personnes le pratiquant. Quelle est aujourd’hui la place de l’acte d’avortement dans la médecine, son histoire, et l’adhésion ou le refus des médecins face à cet acte désormais légal ?

Lundi 9 mars Du cintre à la canule 

« Un enfant si je veux quand je veux ». Planning familial 

La prise en charge de l’avortement, et avant lui de la contraception, a bouleversé le corps médical. 

Mardi 10 La clause de conscience

« Nous ne sommes pas là pour retirer des vies. » Bertrand de Rochambeau, président du Syndicat des gynécologues.

Mercredi 11 Le parcours de la combattante 

Pourquoi le service public, au service du citoyen, résiste-t-il tant à la prise en charge d’un problème de santé public ? 

Jeudi 12 Les choix des femmes

« L’avortement ne doit pas être l’envers négatif de la contraception ».