Publicité

Les Assises internationales du roman deviennent le Littérature Live festival

Du 25 au 30 mai 2021
.
.

Le festival prend une forme hybride et mêle les formats présentiels et numériques

À l'antenne : 

Dans le cadre du festival, retrouvez l'entretien de David Grossman dans l'émission Signe des Temps,  le dimanche 30 mai.

Publicité

Le festival littéraire international proposé depuis 14 ans de 2007 à 2020 par la Villa Gillet évolue. Les Assises internationales du Roman deviennent en 2021 le Littérature Live Festival. Affirmant la littérature comme horizon et le « live », la vitalité et le vivant comme façon de faire, le Littérature Live Festival se place au carrefour des écritures contemporaines du monde entier pour donner la parole à ceux qui les portent, auteurs, traducteurs, éditeurs, libraires et lecteurs. 

Du 25 au 30 mai 2021, la Villa Gillet invite à découvrir, entendre et rencontrer 40 invités tout au long d’un programme de lectures publiques, de grands dialogues,d’entretiens et d’échanges qui se tiendront partout où cela sera possible à Lyon, dans différents lieux de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans les nombreux collèges et lycées de la région partenaires du festival, mais aussi en ligne et en duplex.

La Villa Gillet, maison européenne et internationale des écritures contemporaines, sera le lieu d’accueil des voix des écrivains du monde. Entendre les échos des lieux où s’écrivent les livres d’aujourd’hui, se faire relais et forum de la conversation internationale : voilà ce qui guide les multiples lignes d’échange du Littérature Live Festival qui, en partant des murs de la Villa Gillet à Lyon, passeront aussi bien par Villeurbanne, Saint-Flour, Grenoble ou Chambéry que par Delhi, Berlin, Prague, New York ou Le Caire.

Une semaine d’échanges littéraires avec le monde 

Résolument internationale et plurilingue, la programmation est particulièrement attentive au travail de la traduction et à la richesse des échanges entre langues: les auteurs s’expriment en français, en anglais, en arabe, en allemand, en espagnol et en hébreu et leurs paroles sont traduites ou sous-titrées. L’écoute des langues du monde est constitutive de ce festival et est l’une de ses singularités. L’édition 2021 compte parmi ses intervenants, sur place et à distance : Lydie Salvayre (France), Maylis de Kerangal (France), Deborah Levy (Royaume-Uni), Jonathan Coe (Royaume-Uni), David Grossman (Israël),Iman Mersal (Egypte), Yaya Diomandé (Abidjan), Sinead Gleeson (Irlande),Colum McCann (Irlande), Justine Augier (France), Emmanuelle Pireyre (France),François Beaune (France), Lola Randl (Allemagne), Camille Ammoun (Liban),Fatima Daas (France), Thomas Chatterton Williams (États-Unis), Antonio Scurati (Italie), Noemi Lefebvre (France), Samanta Schweblin (Argentine),Jakuta Alikavazovic (France), Anne Weber (Allemagne), Joy Sorman (France),Alia Trabucco Zeran (Chili) Mia Couto (Mozambique), Aslı Erdoğan (Turquie) et bien d’autres.

Grands dialogues et lectures éphémères  

Le festival s’ouvre mardi 25 mai par une série de Lectures éphémères en plein air à saisir en direct et en plusieurs langues, le temps de quelques pages lues à la Villa Gillet, dans le parc de la Cerisaie, et dans des lieux partenaires, dans un programme pop-up à découvrir à la dernière minute et selon les contraintes sanitaires en vigueur. Ces lectures sont prolongées par des extraits littéraires dans l’espace public lyonnais, pendant et après le festival : une campagne d’affichage de la Ville de Lyon intitulée “À Livre Ouvert”.

Dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes : les écrivains à la rencontre des lecteurs

En librairie et dans des lieux culturels, bibliothèque et médiathèques, lycées et établissements partenaires de la région, des rencontres avec les auteurs auront lieu avec les publics là où cela sera possible. Des conversations initiées en ligne entre les invités et des classes de lycée, de collège ou de primaire, se prolongeront selon les cas en ligne, par des questions en présentiel ou par des publications écrites, tout au long de la semaine. Comme chaque année la Villa Gillet fédère près de 60 établissements scolaires et universités autour du festival, pour donner la parole aux citoyens et aux lecteurs en devenir et leur ouvrir des espaces de débat, de prise de parole, et d’apprentissage critique.

Du live sous toutes les formes : un festival hybride

Dans un contexte sanitaire incertain le festival prend une forme hybride et mêle les formats présentiels et numériques. La partie numérique du festival,accessible gratuitement en streaming puis en différé sur les réseaux et le site de la Villa Gillet, démultiplie les échos et les croisements en ajoutant aux dialogues diffusés en direct une série d’entretiens et panels supplémentaires, autour des thèmes du festival, avec des participants du Golfe,d’Egypte, du Portugal, du Nigeria, du Chili, de l’Argentine, du Maroc, de la Tunisie, d’Algérie, de l’Ouganda, de la Malaysie ou du Pakistan.

Découvrez le programme