Publicité

Séance d'écoute en avant-première en public au Mémorial de la Shoah à Paris

Le dimanche 8 mai 2022 à 14h00
LSD, la série documentaire
LSD, la série documentaire
© Radio France

Diffusion en avant-première de 2 épisodes de la série documentaire « Rafle du Vel d’Hiv, récits d’un crime français » en présence de Séverine Cassar, Perrine Kervran et d’Alain Lewkowicz,

Dimanche 8 mai à 14h en public dans l’auditorium Edmond J. Safra du Mémorial de la Shoah à Paris

ENTREE GRATUITE SUR RESERVATION

Publicité

Diffusion en avant-première de 2 épisodes de la série documentaire « Rafle du Vel d’Hiv, récits d’un crime français » en présence de Séverine Cassar, réalisatrice de la série, Perrine Kervran, productrice de LSD, la série documentaire, et d’Alain Lewkowicz, auteur de la série.

Dans le cadre du 80e anniversaire de la rafle des 16 et 17 juillet 1942, nous vous proposons une expérience inédite à l’auditorium du Mémorial : la diffusion en avant-première des deux premiers épisodes de la série radiophonique d’Alain Lewkowicz, qui raconte, à l’aide de témoignages des survivants, d’archives et d’analyse d’historiens, l’histoire de ces deux journées et la place qu’elles tiennent dans notre mémoire collective.

Les 16 et 17 juillet 1942, la police française commettait l’irréparable et raflait près de 13 000 juifs étrangers et apatrides parisiens. Mon père et ses parents y échappèrent de justesse. Si le lieu a bien tenté de faire peau neuve, les âmes de ceux qui y ont été enfermés pendant 5 jours dans des conditions inhumaines n’ont, semble-t-il, jamais cessé de hanter ce vélodrome maudit. Longtemps absente de la mémoire collective cette "Rafle" qui porte mal son nom est devenue au fil d’un long combat, la colonne vertébrale du discours du 16 juillet 1995. Ce discours c'est celui que le président Chirac a prononcé lors de la journée du souvenir, reconnaissant ainsi la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs.  

À l'aide de témoignages de survivants retrouvés pour certains par le mémorial, d'archives, de récits et d'analyses d'historiens, c’est l'histoire de ces deux journées, de la façon dont elles ont été planifiées et de la place qu'elles tiennent dans la mémoire collective, que nous allons raconter à l’occasion d’un triste 80ème anniversaire.

Diffusion des épisodes suivants

Épisode 1 - Ils ont survécus 

Dans ce premier épisode, nous donnons la parole aux survivants, à ceux qui le 16 juillet 1942 ont été réveillés par la police française. Certains sont emmenés au Vel d’Hiv, d’autres à Drancy et d’autres, encore, vont passer entre les mailles du filet. Ici, nous sommes dans le récit brut, celui de la rafle et de la destination des témoins que nous avons rencontré comme Annette Janin-Krajcer, Henri Lilenstein et Françoise Mandelbaum. 

Épisode 7 – Le long devoir de mémoire 

Ce long et fastidieux travail de mémoire va préparer le désormais célèbre discours de Jacques Chirac du 16 juillet 1995 dont nous allons, ici, raconter l’histoire avec Christine Albanel et Serge Klarsfeld et que nous allons décrypter. Car s'il a fait polémique, il a été le premier d’une longue série depuis. D’ailleurs le débat n’est pas clos.  

Une série en 8 épisodes de 28 min 30’ diffusée du 9 au 12 mai 2022, à 17h et 23h sur France Culture et l’application Radio France.

LE MÉMORIAL DE LA SHOAH

Le Mémorial de la Shoah, plus grand centre d’archives en Europe sur l’histoire de la Shoah, est un lieu de mémoire, de pédagogie et de transmission sur l’histoire du génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale en Europe. Il réunit aujourd‘hui cinq sites : le Mémorial de la Shoah de Paris et du site de Drancy, le lieu de mémoire au Chambon-sur-Lignon (Haute- Loire), le CERCIL Musée - Mémorial des enfants du Vel d’Hiv (Loiret), le Centre culturel Jules Isaac de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
Ouvert au public le 27 janvier 2005 dans le quartier historique du Marais, le site parisien offre de nombreux espaces et un programme de sensibilisation conçu pour chaque type de public : une exposition permanente sur la Shoah et l’histoire des Juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale, un espace d’expositions temporaires, un auditorium programmant des projections, des colloques, le Mur des Noms où sont gravés les noms des 76 000 hommes, femmes et enfants juifs déportés depuis la France entre 1942 et 1944 dans le cadre de la « Solution finale », le centre de documentation (50 millions de pièces d’archives et 1 500 archives sonores, 350 000 photographies, 3 900 dessins et objets, 12 000 affiches et cartes postales, 30 000 documents cinéma, 14 500 titres de films dont 2 500 témoignages, 80 000 ouvrages) et sa salle de lecture, des espaces pédagogiques où se déroulent des ateliers pour enfants et des animations pour les classes et pour les enseignants, ainsi qu’une librairie spécialisée. Une meilleure connaissance de l’histoire de la Shoah vise à lutter également contre le retour de la haine et contre toutes formes d’intolérance aujourd’hui : le Mémorial travaille aussi depuis plus de dix ans à l’enseignement des autres génocides du XXe siècle tels que le génocide des Tutsi au Rwanda ou encore le génocide des Arméniens.