Publicité

Faut-il envoyer les journalistes dans les pays dits à risques ?

Par

A Perpignan, le festival de photojournalisme Visa pour l'Image ouvre ses portes du 28 août au 12 septembre 2010.

Jean-François Leroy, * directeur du festival, * * défend son combat contre les retouches photographiques. Reportage de François David.*

Publicité


« Un festival unique au monde ». Jean-François Leroy, au micro de François David.


A cette occasion, le reportage de Cécile de Kervasdoué sur les reporters en zones à risques.

Comment éviter que les journalistes ne deviennent des cibles ou des proies trop faciles lors des conflits ouverts ou larvés ? Comment garantir leur sécurité tout en respectant le droit à une information vérifiée ? Les gouvernements doivent ils interdire la couverture de certains conflits à leurs ressortissants ? La soif du scoop pousse-t-elle les rédactions et les journalistes à prendre des risques inconsidérés ? Et surtout, que vont chercher ces hommes et ces femmes journalistes qui partent sur des terrains difficiles (pays en guerre, instables, ravagés par des catastrophes naturelles) ?

L’année 2009 a été une année record en terme de décès de journalistes à travers le monde (121 journalistes tués soit 33% de plus qu’en 2008 selon l’ONG PEC, presse emblème campagne)

Rassemblement de soutien pour H  Ghesquière, S Taponier et leurs accompagnateurs otages en Afghanistan. 2 septembre 2010
Rassemblement de soutien pour H Ghesquière, S Taponier et leurs accompagnateurs otages en Afghanistan. 2 septembre 2010
© Radio France - Eric Chaverou

En France, l'idée d'envoyer des journalistes dans des zones à risque fait particulièrement débat depuis que deux journalistes français, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière ainsi que leurs accompagnateurs afghans ont été pris en otages en Afghanistan le 29 décembre dernier.

*Rassemblement de soutien pour les journalistes de France 3 et leurs accompagnateurs otages en Afghanistan, 2 septembre 2010. * © * Eric Chaverou * / Radio France

Qu'en pense-t-on parmi les journalistes concernés à Radio France ? C'est ce qu'ont voulu savoir Cécile de Kervasdoué et Julie Gacon en rencontrant Sébastien Paour , grand reporter à France Info, et Omar Ouahmane grand reporter à France Culture. Tous deux sont allés cette année en Irak, le pays considéré comme le plus risqué au monde pour les journalistes (38 journalistes tués en 2009 selon l’ONG PEC) l’Irak, où Radio France n’avait pas voulu envoyer de journalistes depuis cinq ans.

A consulter également, le dossier Visa pour les images, mais pour quel métier ? avec carnets sonores, diaporamas et reportages réalisés par Eric Chaverou à l'occasion de l'édition 2008 du festival.