Publicité

Fin du couvre-feu, droit de l'espace, Duras et Don DeLillo : la Session de rattrapage

Par
Session de rattrapage
Session de rattrapage

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à écouter.

Abonnez-vous ici pour recevoir la Session de rattrapage chaque semaine par mail.

Bonjour à toutes et à tous, 

Publicité

C'est une semaine dont on se souviendra. Vous avez sans doute remarqué, on nous a rendu la nuit : avec la levée du couvre-feu, il est désormais possible de retrouver une vie culturelle animée, des terrasses bondées avec écrans plats pour regarder le foot, et donc la possibilité se lever après 12h, traînant dans son lit sur son smartphone en regardant un influenceur nous vendre un produit nouveau dont on n'a pas besoin. Le rêve ! À force de voir les rues vides à 18h puis 21h, puis 23h, on finissait par croire que la jeunesse était un mythe de la première décennie du XXIe siècle. Et puisque le temps ne nous manque plus pour courir voir les oeuvres de celles que l'abstraction avait oubliées au Centre Pompidou, ou la nouvelle production de l'opéra de Bellini : La Somnambule, au Théâtre des Champs-Elysées, pourquoi cette impression que le confort des soirées passées tranquillement chez soi nous manque déjà ? Peut-être parce que depuis votre lit, vous pourrez quand même faire un tour par les Pays de la Loire, du côté de Saïgon, même vous ennuyer, ou encore revivre le film Shining. Bonnes écoutes !

COMPRENDRE

Robert Lamoureux dans Arsène Lupin de Yves Robert
Robert Lamoureux dans Arsène Lupin de Yves Robert
- Gaumont

Biens ou bien : une histoire de la propriété. Retracer l’histoire du vol, c’est aussi redécouvrir l’histoire de la propriété, valeur majeure de notre époque. L'historien Arnaud-Dominique Houte retrace l’histoire du vol, de sa représentation et de sa répression. C’est qu’autour de l’accaparement de biens par des moyens illégaux, il y a bien des enjeux. Le vol oblige l’État, engage la société, transforme le droit, tout comme il varie lui-même en fonction des époques, plus ou moins prospères, plus ou moins politiquement stables... ( L'invité des matins, 43 min)

Hijab & the City. Mariame et Khadija ont porté le voile à l'adolescence. En 2008, elles décident de créer leur propre entreprise pour contourner les discriminations. Ce sera "Hijab & The city", un media féministe et sans tabou. Le succès est au rendez-vous, jusqu'au jour où toutes deux remettent en question le voile. ( Les Pieds sur terre, 28 min)

L'art pour sauver Sciences Po. Première femme présidente de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, l'élection de Laurence Bertrand Dorléac a surpris le 10 mai dernier. Elle succède à Olivier Duhamel après le scandale de l'inceste révélé par le livre Familia Grande de Camille Kouchner. Un profil original pour tenter de sortir Sciences Po des crises. ( Comme personne, 5min)

APPRENDRE

A qui appartiennent les ressources spatiales ?
A qui appartiennent les ressources spatiales ?
© Getty - Caspar Benson

Quel(s) droit(s) sur l'espace ? En matière de droit de l’espace, il n’y a qu’un traité international (1967), ratifié par les principales puissances spatiales. Il définit deux principes fondamentaux : la non-appropriation de l’espace, et son utilisation pacifique. Alors qui  s’occupe des questions de droit dans l’espace ? Quelle loi s’applique s’il y a un meurtre dans l’ISS ? Sur la lune ? Et sur Mars ? Faut-il mettre à jour le droit spatial ? Quelles règles régissent l’espace ? Le tourisme spatial ? L’exploration scientifique ? L’exploitation de l’espace ? ( La Méthode scientifique, 59 min)

Machiavéliques républicains. "Il est totalement absurde d’opposer un Machiavel républicain à un Machiavel tenant des Princes et des principautés. Machiavel est, de façon indissoluble, républicain et penseur du principat " (Jean-Louis Fournel, historien de la pensée politique italienne de la Renaissance). Écouter l'historien nous parler de Machiavel et du Prince constitue sans doute l'une des meilleures entrées en matière pour aborder ce que Raymond Aron appelait "le mystère de la clarté machiavélienne" ; en se gardant des idées reçues et simplificatrices qui collent à l'œuvre de l'un des plus brillants esprits de l'histoire. ( Les Nuits de France Culture, 53 min)

Racisme scientifique. Si le racisme demeure aussi présent dans la société française en ce début du XXIe siècle, c'est en grande part parce qu'il fut élaboré "scientifiquement" entre la fin du XVIIIe et le milieu du XXe siècles. Retour sur cette histoire avec Delphine Peiretti-Courtis et l'artiste Anna Tje. ( La Suite dans les idées, 44 min)

RE(DÉCOUVRIR)

Marguerite Duras, jeune
Marguerite Duras, jeune
- ©Collection Jean Mascolo

L'amante Duras. C’est à travers la fiction que France Culture a voulu rendre hommage à Marguerite Duras, 25 ans après sa mort, avec la mise en ondes de quelques-unes de ses œuvres. Elle évoque une époque de sa jeunesse à Saïgon, lorsqu'elle rencontre un homme de plus de dix ans son aîné, fils d'un riche commerçant chinois qui va devenir son amant le temps d'une saison, dans la moiteur du delta du Mékong. L'éveil à la sensualité et à la sexualité s'accompagne chez l'écrivaine de l'omniprésence de la folie de sa mère, de la violence de son frère, de la mort aussi, toujours. ( Fiction / Le Feuilleton, 5 épisodes de 28 min)

Césaire le politique. La Compagnie des œuvres retrace le parcours politique d’Aimé Césaire. Chantre de la négritude, il lutta pour changer le monde en poète aux armes miraculeuses, mais également en homme politique, endossant cinquante-six ans durant la fonction de maire de la Martinique. ( La Compagnie des oeuvres, 58 min) 

Don DeLillo : des mots sur le silence. Dans son dernier roman, Le Silence (Actes Sud) récemment paru en français, Don DeLillo projette une grande panne technologique. Sa traductrice, Marianne Véron, avec l'intervention de l'écrivain américain Bret Easton Ellis, nous en dit plus sur l'œuvre du romancier qui emble dire l’échec du langage dans un moment de crise, alors que les technologies numériques s’arrêtent de fonctionner un après-midi de Superbowl en 2022. ( La Grande table culture, 27 min)

LA CITATION

La citation de cette semaine est d'Estelle Zhong Mengual, dans la Grande table idées, qui élargit la définition de l'aveuglement : 

Ne pas voir, c'est par exemple prêter attention au vivant autour de nous, seulement en tant qu'il nous parle de nous mêmes ou de l'humanité. C'est notre tendance à voir le vivant comme un symbole, comme un miroir de nos émotions humaines... alors qu'il a une existence propre. (Estelle Zhong Mengual)

Cette Session de rattrapage se termine ici. L'occasion de terminer sur un Grand reportage, mettant en avant les initiatives de lutte contre la pollution plastique en mer.  L’Europe finance plusieurs programmes, dont certains fonctionnent particulièrement bien en Italie. Entre 2016 et 2021, 170 000 Italiens ont participé à toutes sortes d’actions pour nettoyer la mer. Résultat : 112 tonnes de déchets marins ont été récoltées. Un inversement d'une tendance puisqu' "Avant les pêcheurs étaient ceux qui salissaient la mer - on doit se le dire - mais ils sont devenus ceux qui la nettoient et ceux qui y tiennent", d'après Don Giuseppe Giudici, un habitant du port de San Benedetto del Tronto, de quoi penser un avenir un peu plus clair... A la semaine prochaine !