Florence Knoll : la révolution du design

Publicité

Florence Knoll : la révolution du design

Par

Alors que commence la biennale du design de Saint-Etienne, voici le portrait de Florence Knoll, qui a révolutionné l'histoire du design avec l'entreprise Knoll. Elle est morte le 25 janvier 2019 à 101 ans. Voilà son histoire, en images.

Florence Knoll a révolutionné le design. Voici comment. 

En savoir plus : Des objets à la chaîne

La bonne école du Bauhaus 

Elle a façonné les espaces où vous vivez et travaillez. Elle a révolutionné le design du XXe siècle. Fille de boulangers du Michigan, c’est la mort de ses parents, à 12 ans, qui la conduit vers le design.  

Publicité

Son tuteur la place en pension dans une nouvelle école pour filles du Michigan conçue par l’architecte Eliel Saarinen. Elle devient sa protégée et l’amie de son fils, Eero Saarinen, à qui elle demandera bien plus tard de dessiner la fameuse tulip chair. 

Elle se passionne pour l’architecture. Ses professeurs sont les pionniers de l’architecture moderne Mies van der Rohe, Marcel Breuer, Walter Gropius. Ils lui transmettent les leçons du Bauhaus : audace, rigueur et méthode. Elle fréquente les génies du design du XXe siècle : Harry Bertoia ou Alvar Aalto.

Tout ce que j’ai fait est basé sur mes études d’architecture. Florence Knoll

Quand Florence rencontre Hans

A 24 ans, elle monte à New York pour faire carrière. Elle tombe amoureuse d’un industriel allemand qui a fui les nazis, Hans Knoll. Hans importe en Amérique les meubles en bois de son père. Mais les importations allemandes sont progressivement interdites. Il crée donc sa propre société pour produire sur place. 

En 1946, ils se marient et fondent ensemble “Knoll Associates”, l’entreprise de design aujourd’hui la plus connue au monde, au succès fulgurant, la plus créative et prolifique de l’après-guerre. 

Officiellement décoratrice dans l’entreprise, Florence la révolutionne et crée le “style knoll”. 

Pionnière, créative, pragmatique, visionnaire

Elle conçoit la “Planning Unit” : un service englobant architecture, design, production, textiles, graphisme, publicité. Une dizaine de designers y collaborent avec les clients pour concevoir une image de marque globale,
précise dans chaque détail. Elle invente une méthode méticuleuse de prévisualisation des intérieurs en collages de cartons, notes et dessins. Elle innove en pensant une identité graphique spécifique de la marque, jusqu’au logo. 

En 1947, elle crée le département des textiles pour développer elle-même les tapisseries et mieux répondre à la demande. Elle invente la présentation des tissus en petits éventails d’échantillons, qui deviennent un standard.

Elle conçoit elle-aussi des meubles, aujourd’hui des classiques du catalogue de Knoll. 

Elle y fait signer les plus grands designers, des icônes toujours rééditées du modern style international (en italique)
Elle convainc son mentor Mies van der Rohe d’y reproduire la chauffeuse Barcelona créée en 1929 pour l’Exposition universelle. Marcel Breuer y réédite le fauteuil Wassily, conçu en 1926 au Bauhaus. Eero Saarinen y signe la chaise Womb...

Succès et postérité

En plein boom de la construction de l’après-guerre, avec l’essor de la société de bureau, les demandes affluent. Pour Florence Knoll, les lignes des meubles doivent être élégantes, sobres, faites à partir de matériaux sélectionnés. Elle sait sublimer les influences du Bauhaus en un total design américain. 

En 1954, l'entreprise Knoll repense les locaux de CBS développe ses showrooms à Chicago, San Francisco. Des usines sont créées en France, en Allemagne. Leader du marché, Knoll influence toutes les tendances. 

En 1955, Hans meurt dans un accident. Florence reprend seule la société qui continue son essor, avec notamment la chaise de son vieil ami, la Tulip chair. Mais elle se désengage progressivement de la partie “business”, vend la compagnie, puis démissionne en 1965.

En 1972, symbole de sa renommée historique, le Louvre organise une exposition consacrée à Knoll. Aujourd’hui, rééditant toujours les chefs d’oeuvre du passé, l’entreprise Knoll compte plus de 4 000 employés répartis sur les cinq continents. 

Après avoir été saluée pour son oeuvre, Florence Knoll meurt en Floride, le 25 janvier 2019, à 101 ans.

En savoir plus : Vous avez dit Bauhaus ?