Publicité

France Culture fête la réouverture de la piscine de Roubaix

Roubaix La Piscine
Roubaix La Piscine
- DR

PROGRAMME SPÉCIAL du 15 au 25 octobre 2018

En partenariat avec L’œil

France Culture est partenaire de la réouverture de La Piscine de Roubaix, un évènement attendu avec impatience par les amateurs d’arts, de culture et les curieux de toute la création. A cette occasion, France Culture consacre plusieurs émissions au musée, à sa collection, son environnement et aux artistes présentés à La Piscine.  

Publicité

Avec une Masterclasse exceptionnelle avec Hervé di Rosa (20 octobre) et La Grande Table d’Olivia Gesbert en compagnie de Bruno Gaudichon, directeur du musée (25 octobre) ; la radio des idées, des savoirs, et de la création élargit le prisme autour de l’actualité culturelle contemporaine et urbaine de Roubaix avec également une semaine spéciale des Carnets de la création à Roubaix du 15 au 19 octobre. 

Au programme

Du lundi 15 au vendredi 19 octobre, 20h55 – 21h00

Les Carnets de la créationà Roubaix par Aude Lavigne

Les carnets de la création font un coup de projecteur sur cette ville du Nord où émergent depuis plusieurs années des projets novateurs, alternatifs, collectifs. Si Roubaix est connue pour son patrimoine industriel, cette série des Carnets fait entendre l’actualité culturelle toute contemporaine et urbaine de Roubaix. Ces initiatives ne s’inscrivent pas en dehors de cette histoire économique, au contraire certains artistes et acteurs culturels investissent d’anciens espaces pour tisser du lien social. Aude Lavigne les rencontre, sur place, dans leurs locaux.

Lundi 15 octobre / L’Oiseau-Mouche : une compagnie de théâtre professionnelle pour comédiens en situation de handicap mental

Les Carnets de la création à Roubaix (1/5)
Avec Stéphane Frimat, directeur de la Compagnie de l’Oiseau Mouche. Fondée en 1978, cette troupe permanente compte 23 comédiens professionnels, personnes en situation de handicap mental. A ce jour, le projet de l’Oiseau-Mouche demeure unique en France : si des expériences concluantes dans le domaine de la création artistique ont été menées avec des personnes adultes handicapées, elles sont pour la plupart à l’initiative de metteurs en scène isolés et ont rarement accès aux circuits de diffusion professionnels.

Mardi 16 octobre / Art Point M : un ancien entrepôt de tissus converti en laboratoire créatif pluridisciplinaire

Les Carnets de la création à Roubaix (2/5)
Avec Fanny Bouyagui, fondatrice et directrice artistique de Art Point M, espace de travail pluridisciplinaire créé en 1991 dans un ancien entrepôt de tissus. Avec son Laboratoire Factory, Art Point M est désormais un lieu de vie et de travail qui produit des festivals et autres événements dans des espaces industriels abandonnés et des lieux phares de l’histoire roubaisienne, dans un souci d’économie circulaire (circuits courts, design de récupération, technologies issues du Fab Lab, Do It Yourself…). Le projet est notamment à l’initiative de la première Braderie de l’Art au cœur des anciens bains municipaux de Roubaix, devenus La Piscine… La 28ème édition de la Braderie de l’Art se tiendra les 1er et 2 décembre à La Condition Publique (Roubaix).

Mercredi 17 octobre / Chez Rita : une usine de fabrication de gaufres transformée en ateliers d’artistes

Les Carnets de la création à Roubaix (3/5)
Avec Bernard Agnias, plasticien,fondateur et directeur de Chez Rita et Myriam Mairey, costumière, résidente de Chez Rita. Cette association fondée en 1994 met à disposition des ateliers à faibles coûts pour les artistes, dans un immeuble de 4000 m2. Graphistes, plasticiens, artisans d’art, ils sont aujourd’hui une cinquantaine d’usagers à travailler dans les vastes locaux de l’association, qui accueillent aussi une librairie coopérative.  A ne pas rater, une projection le 18 octobre à 20H : L'affaire Ondatra, ou les trappeurs du Grand Nord de la France, un documentaire assez farfelu de Bernard Agnias.

Jeudi 18 octobre / Julie Burton, artiste textile exposée à la Manufacture

Les Carnets de la création à Roubaix (4/5)
Avec Julie Burton, artiste textile. Son travail sera présenté dans une exposition collective à l’occasion de la Biennale du salon Objet Textile, jusqu’au 28 octobre à La Manufacture (Roubaix). Reflet de la création textile contemporaine, cette Biennale sera l’occasion de découvrir les réalisations de cette artiste qui se fait appeler “la crocheteuse du métro” pour avoir commencé à crocheter adolescente, dans les transports en commun sur les trajets du lycée.

Vendredi 19 octobre / La cave aux poètes : une salle de concerts dans une cave désaffectée

Les Carnets de la création à Roubaix (5/5)
Avec Nicolas Lefèvre, directeur de La Cave aux poètes. Ouverte en 1993 par un collectif d’artistes composés de musiciens, plasticiens, photographes, cette salle dédiée aux musiques actuelles prend place dans un sous-sol inoccupé : laissé à disposition par la Ville, il avait déjà servi de lieu de lecture de poèmes dans les années 1970. Prochain concert de La cave aux poètes : la performance audio-visuelle du groupe de dark wave londonien The KVB, le 02 novembre.

Samedi 20 octobre, 20h-21h

Masterclasse d’ Hervé Di Rosa animée par Anaël Pigeat
Figure incontournable de la scène artistique contemporaine et acteur majeur de la Figuration libre, Hervé Di Rosa parcourt le monde, depuis les années 90, pour étudier comment les images se fabriquent ailleurs, et utilise des techniques locales dans ses propres créations. Dans ses œuvres, Hervé Di Rosa revient à la figuration, en réplique à des décennies d’art conceptuel et intellectuel. Il mêle toutes formes d’art sans divergence culturelle et géographique, sans hiérarchie de valeurs entre culture et sous-culture. Ses œuvres invitent tour à tour, les beaux-arts et les arts appliqués, l’art brut et l’art cultivé, l’art occidental et non occidental. Il emprunte au graffiti, à l’affiche, à la BD, au Pop Art, au rock et au punk, à la culture des banlieues. Pendant quelques années, il exposera entre l’Europe et les États-Unis avec notamment Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. En 2000, Hervé Di Rosa fonde à Sète, le Musée International d’Art Modeste, le MIAM, parce que : « Tout est art » et « Que ce soit avec un œuf Kinder ou avec un ex-voto, il faut savoir regarder. L’art modeste n’est pas un genre, c’est un regard différent sur les choses. 

Jeudi 25 octobre, 12h- 13h30

La Grande Table d’Olivia Gesbert, spéciale La Piscine
Invités : Hervé Di Rosa et Bruno Gaudichon, directeur du musée
Avec la participation d’Isabelle Manca, journaliste au magazine L’OEil.
La Piscine, pour sa réouverture, a souhaité présenter le travail qu’Hervé Di Rosa a réalisé lors des 19 étapes de son voyage artistique. À Roubaix, ville-monde, une sélection de ces réalisations, certaines présentées pour la première fois au public, trouve une place naturelle à La Piscine. Les dernières œuvres de l’artiste réalisées actuellement aux côtés de céramistes portugais seront une vraie révélation. Figure incontournable de la scène artistique contemporaine et acteur majeur de la Figuration libre, Hervé Di Rosa parcourt le monde, depuis les années 90, pour étudier comment les images se fabriquent ailleurs, et utilise des techniques locales dans ses propres créations.