Publicité

France Culture partenaire de « Goulag, une histoire soviétique » sur Arte

Détenus, île polaire de Vaigach, au début des années 30
Détenus, île polaire de Vaigach, au début des années 30
- Tomasz Kizny

11 février à 20h50 Une série documentaire réalisée par Patrick Rotman, écrite par Patrick Rotman, Nicolas Werth et François Aymé

Le goulag est un phénomène historique majeur du XXè siècle. Créés en 1918, les camps soviétiques connaissent leur plus grand développement au début des années 50. Le système concentrationnaire soviétique a été caché, ignoré, nié pendant des décennies.

Pour la première fois, une série documentaire se donne pour ambition de raconter et d’expliquer toute l’histoire du Goulag, des origines en 1918 jusqu’à sa disparition définitive à la fin des années 1950.

Publicité

Avec des archives et des témoignages exceptionnels, cette série déroule, de 1917 à la fin des années 1950, l’histoire d’un continent encore méconnu : le système concentrationnaire soviétique qui constitua le coeur caché de l’empire.

Goulag, une histoire soviétique, une série documentaire de Patrick Rotman, Nicolas Werth et François Aymé diffusée sur Arte le 11 février à 20h50.

Épisode 1 - Origines 1917-1933

Les premiers camps de concentration sont mis en place dès 1918. Staline décrète à partir de la fin des années 1920 l’industrialisation du pays à marche forcée ainsi que la collectivisation des terres, prélude à des famines meurtrières.  Des chantiers titanesques sont lancés dans les régions les plus reculées, comme la Kolyma, en Sibérie. La police politique envoie dans les camps de travail des centaines de milliers d’innocents, dont l’esclavage constitue une ressource économique majeure. Qu’importe, puisque la main d’œuvre va s’avérer inépuisable ?

Épisode 2 - Prolifération 1934-1945

Le NKVD multiplie les camps et transforme le Goulag en véritable industrie pénitentiaire. Le nombre de déportés franchit la barre du million en 1935. En 1945, malgré la victoire sur l’Allemagne nazie, l’archipel du Goulag, indispensable moteur de la machine de production soviétique, recommence à s’étendre, augmenté notamment de dizaines de milliers d’hommes, de femmes et même d’enfants, qui n’ont souvent d’autre tort que d’avoir survécu à l’occupation nazie.

Épisode 3 - Apogée et agonie 1945-1957

Près de 2 millions de détenus, dont beaucoup à l’extrême limite de la survie, s’entassent toujours dans les camps. Peu à peu, ces conditions de vie effroyables font chuter la rentabilité économique du Goulag. Le 5 mars 1953, après la mort de Staline, un million de libérations sont prononcées.  Le Goulag ne disparaît pas totalement, mais ne retrouvera jamais l’ampleur que lui ont conférée quarante années de répression de masse.

Goulag, une histoire soviétique est le récit de ce qui fut un empire à l’intérieur d’un empire aujourd’hui encore largement méconnu et incompris.

A VENIR: 

Mercredi 5 février :

La Grande table, 12h : 

Spéciale Russie

Invité : Patrick Rotman, auteur, historien et réalisateur de la série documentaire Goulag, une histoire soviétique, diffusée sur Arte le 11 février. 

Vendredi 7 février : 

Le cours de l'histoire, 9h : 

Au fin fond de la Sibérie, le Goulag

Comment le Goulag est inscrit dans l’histoire de l’URSS et de la Russie

Avec Patrick Rotman, réalisateur de la série documentaire Goulag, une histoire soviétique, diffusée sur Arte le 11 février.