Publicité

France Culture soutient Jafar Panahi

Lundi 20 décembre, le réalisateur iranien Jafar Panahi a été condamné à 6 ans de prison, ainsi qu'à 20 années d'interdiction de quitter le territoire et de réaliser des films. Au regard de la justice de son pays, il s'est rendu coupable de "rassemblement et collusion contre la sécurité nationale et propagande contre la République islamique ".

Le cinéaste, dont l'oeuvre a connu de vifs succès à l'étranger, avait soutenu le candidat de l'opposition, Mirhossein Moussavi lors du scrutin présidentiel de 2009, remporté de manière contestée par l'actuel président Mahmoud Ahmadinejad. Ces élections avaient été suivies par un vaste mouvement de manifestations, très brutalement réprimé.

Publicité

Arrêté début mars, Jafar Panahi avait été incarcéré 88 jours durant à la prison d'Evin, alors même qu'il était invité à participer au jury du Festival de Cannes. Il avait alors entamé une grève de la faim pour protester contre les mauvais traitements qui lui étaient infligés. Le 25 mai 2010, il avait été libéré sous caution.

Dans le journal de 7h, écoutez un portrait du cinéaste par Sarah Petitbon :


Ainsi que la réaction de Marjane Satrapi , dessinatrice et scénariste iranienne :


Dans "Les Matins", écoutez la réaction de Serge Toubiana , directeur de la Cinémathèque française, et du photographe Reza .


**France Culture, solidaire de la mobilisation générale en faveur du cinéaste, a signé la pétition qui exige la levée de cette condamnation. ** ---> lisez ICI le texte de la pétition dans son intégralité