Franck Riester, invité des "Matins" de France Culture
Franck Riester, invité des "Matins" de France Culture

Franck Riester : "Les antennes de Radio France seront sur la RNT"

Publicité

Franck Riester : "Les antennes de Radio France seront sur la RNT"

Par

Le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé mardi 5 mars sur France Culture que les stations du groupe Radio France seront sur la Radio Numérique Terrestre. Une décision officialisée le lendemain par le CSA, avec un total de 24 fréquences, complémentaires de la bande FM et prévues pour 2020.

Le ministre de la Culture Franck Riester a annoncé ce mardi sur France Culture que les stations du groupe Radio France seront sur la Radio Numérique Terrestre. Cette décision prise en lien avec la direction du groupe public été officialisée par le CSA mercredi. Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel révélant un total de 24 fréquences en DAB+ prévues dans les grandes métropoles et sur certaines autoroutes début 2020.

Les antennes de Radio France seront sur la RNT

Évoquant la transformation numérique que traverse aujourd'hui l'audiovisuel, Franck Riester a indiqué que le CSA allait annoncer le mercredi 6 mars l’inscription des antennes de Radio France dans la radio numérique terrestre, la RNT, qui passeront donc à la technologie DAB+ ("Digital Audio Broadcasting", "diffusion numérique audio" en français). Une petite révolution qui témoigne selon le ministre de l'ambition du gouvernement pour l'audiovisuel public :

Publicité

Nous avons pris la décision de réserver six fréquences pour toutes les antennes nationales de Radio France [à savoir France Inter, France Info, France Culture, France Musique, Fip et Mouv'] qui leur permettront de diffuser en DAB+ à l'échelle du territoire, ainsi que des fréquences locales pour les antennes de France Bleu.

La technologie DAB+ de radio numérique hertzienne, complémentaire de la bande FM, "va permettre d'améliorer la qualité du son et d'enrichir les contenus de radio, à l'image de ce que la TNT a apporté à la télévision", a plaidé Franck Riester, alors que cette norme a du mal à s'implanter en France. La décision a été saluée par la présidente de Radio France, Sibyle Veil, sur Twitter :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le CSA a attribué 24 fréquences dont 6 sont réservées à Radio France

Le CSA a décidé en 2017 d'accélérer le déploiement du DAB+, technologie déjà lancée au niveau local dans plusieurs villes mais jusqu'ici boudée par les grandes radios commerciales. Dans ce cadre, il a lancé à l'automne dernier un appel à candidatures pour des fréquences à l'échelle nationale, qui a cette fois suscité l'engouement de plusieurs groupes privés. Il avait reçu en tout une quarantaine de dossiers pour 24 fréquences à répartir. 

Radio France n'avait pas déposé de candidatures dans cet appel d'offres national, mais l'Etat disposait, en vertu de la loi, de la possibilité de préempter des fréquences au bénéfice du groupe public. 

Meilleure qualité et meilleure continuité d'écoute

D'après le CSA, la nouvelle norme DAB+ présente de nombreux avantages pour les auditeurs : son de meilleure qualité ("J’ai l’impression que quelqu’un joue de la guitare à côté de moi"), meilleure continuité d’écoute en mobilité ("Je ne perds pas ma radio préférée quand je conduis"), arrivée potentielle de nouvelles stations ("Pas mal cette nouvelle station électro !") et enrichissement du flux audio par des données numériques associées ("J’ai adoré ce morceau et j’ai toutes les infos !"). 

Pour les diffuseurs, la norme DAB+ permettra aussi une réduction des coûts car plusieurs stations pourront émettre sur une même fréquence. Le nombre de radios pourrait donc augmenter ainsi que l'aire de couverture : "les radios nationales obtiendraient pour leur part une surface de couverture comparable à celle que leur offre aujourd’hui les Grandes Ondes, mais à un coût inférieur", explique le CSA sur son site. 

La liste des radios privées autorisées à disposer d'une fréquence sur la RNT a été publiée mercredi par le CSA (liste à consulter ici). 

Capture d'écran du site du CSA
Capture d'écran du site du CSA
- CSA

Les émissions en DAB+ pourront démarrer au premier trimestre 2020 et seront progressivement étendues. L’année 2020 marquera également le démarrage de la couverture des zones métropolitaines de moindre densité, ainsi que la préparation du déploiement du DAB + en Outre-mer.