Publicité

François de Rugy mis en cause pour de fastueux dîners à l'Assemblée nationale

Par
Selon Mediapart le ministre de la Transition écologique aurait utilisé les fonds publics pour convier des amis à des dîners fastueux organisés avec sa femme.
Selon Mediapart le ministre de la Transition écologique aurait utilisé les fonds publics pour convier des amis à des dîners fastueux organisés avec sa femme.
© AFP - LUDOVIC MARIN

Une enquête publiée par Mediapart évoque des dépenses fastueuses et personnelles du ministre de la Transition écologique et solidaire et de son épouse lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale.

Des bouteilles de vin à 500 euros et des homards géants au menu... une enquête de Mediapart révèle une dizaine de dîners, sur neuf mois, entre octobre 2017 et juin 2018. A cette époque, François de Rugy est donc président de l'Assemblée nationale. 

Il reçoit à sa table avec des grands crus, dans des agapes somptueuses entre amis, écrit Mediapart. Le journal en ligne publie aussi la photo de homards géants, servis lors d'un de ces dîners en décembre 2017. Tout cela payé par des fonds publics. 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Qui était autour de la table ? Des amis du couple de Rugy, dont des personnalités du monde de la communication, de la culture, du journalisme et de la finance, selon Mediapart

L'ancien président de la chambre basse, devenu depuis ministre de la Transition écologique, met lui l'accent sur les personnalités universitaires et scientifiques qu'il conviait. 

"C'est normal, moi je l'assume totalement"

Il s'agissait de ne pas se couper de la société, a-t-il expliqué ce matin sur France Inter

C'est normal, moi je l'assume totalement. On reproche souvent aux femmes et aux hommes politiques d'être coupés, de n'être que dans leur monde, une forme de bulle politique. J'ai toujours souhaité que l'Assemblée nationale soit ouverte et je considère que d'échanger fait également partie de mon travail, y compris dans le cadre de dîners. Les journées ne font que 24 heures et bien du matin jusqu'au soir, nous avons différentes formes de travail_._

L'entourage de François de Rugy fait aussi valoir une baisse de 13 % des frais de réception à l'Hôtel de Lassay. 

En savoir plus : "J'assume", la nouvelle formule magique

Le coût de ces dîners est donc prévu dans le budget de l'Assemblée nationale. Mais ils relèvent d'une zone grise. A partir de quand considère-t-on que certains invités sont utiles à la fonction de président de la chambre basse ?

A partir de quand relèvent-ils uniquement de l'agrément personnel ? 

L'un des exemples cités par Mediapart semble clairement appartenir à la seconde catégorie. Un dîner a ainsi été organisé par la présidence de l'Assemblée pour la Saint-Valentin, avec des pétales de rose sur la table du couple de Rugy. 

La "confiance" du gouvernement et les réactions des députés 

François de Rugy "conserve bien évidemment la confiance" du président de la République et du Premier ministre. C'est ce qu'a déclaré la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, ce mercredi, lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Frédéric Says s'est rendu à l'Assemblée nationale pour recueillir les réactions qui ont été, pour le moins, assez timorées cet après-midi :

Affaire de Rugy : réactions à l'Assemblée nationale

1 min