Publicité

Françoise Dolto : "Les enfants sont comme les psychothérapeutes des parents"

Françoise Dolto - Paris, 1980.
Françoise Dolto - Paris, 1980.
© AFP - Bourreau/Phanie

1985. Françoise Dolto était l'invitée de l'émission "Agora" pour son livre "La Cause des enfants" sorti en 1985. Dans cet entretien, la psychanalyste raconte son enfance avant de livrer son approche de ce qu'est une bonne communication entre parents et enfants et les clés d'une éducation réussie.

Invitée en juin 1985 dans l'émission "Agora", Françoise Dolto commence l'entretien en retraçant son enfance, expliquant la cassure qu'a représentée la première guerre mondiale pour sa famille, le manque d'argent, les maladies : "Une enfant comme moi comprenait le malheur du monde, celui auquel on ne peut rien faire et qu'il faut composer avec, le subir."

Chaque enfant naît avec un capital génétique d'une part, d'autre part avec une certaine place dans la famille. Et je crois que j'ai eu une place très commode parce que j'étais deuxième fille et quatrième enfant. [...] J'étais l'enfant charnière.

Publicité

Françoise Dolto dans "Agora" du 10 juin 1985 sur France Culture.

28 min

Toujours, on s'est beaucoup moqué de moi. Mais c'était naturel, personne ne me l'avait enseigné mais j'ai vu que parler aux bébés, ça changeait complètement le pronostic de la même maladie.

Françoise Dolto raconte certains cas qui l'ont touché dans ses consultations de psychanalyste. "La relation profonde d'un être humain avec son entourage est ce qui le marque le plus", résume-t-elle.

La psychanalyste revient sur l'éducation brutale donnée par les parents, "où l'adulte doit maîtriser ce danger qu'est un enfant".

Ce qu'il faut, c'est élever les enfants, les laisser autonomes mais libres de leurs initiatives et surtout reconnaître qu'on ne peut pas satisfaire tous les désirs des enfants, impossible, parce qu'ils ont des désirs qui sont impossibles à satisfaire, mais toujours reconnaître que leurs désirs sont valables même si on ne les satisfait pas.

Françoise Dolto explique le "sentiment de sécurité" que peut éprouver un enfant "si on le laisse libre au jour le jour de courir des risques à sa mesure". Elle explicite la nécessité pour les parents de distinguer les désirs de l'enfant de ses besoins, sinon on se laisse vite déborder et on en oublie nos propres désirs d'adultes.

L'intention de communiquer est comprise - comment nous ne savons pas - on dirait que l'enfant intuitionne la communication qu'on lui fait et il est reconnu comme un humain dans le langage. Car l'être humain dès l'enfance est dans le langage complètement. [...] Tout est langage chez l'enfant.

  • "Agora" 
  • Première diffusion le 10/06/1985
  • Production : Eliane Contini
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France