Publicité

Frederick Wiseman, intelligence artificielle, sexisme et girafes : la Session de rattrapage

Par
.
.
© Radio France

Sélection. Retrouvez chaque samedi matin la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

>>> Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir par email chaque semaine

Bonjour,

Publicité

Ce que peut l’Histoire : “Convaincre les jeunes qu'ils n'arrivent jamais trop tard (...) Revendiquer.” Le médiéviste Patrick Boucheron s’adresse ainsi à tous, à chacun, dans sa remarquable leçon inaugurale au Collège de France. Cette leçon, comme les 12 épisodes de son cours consacré à l’"Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle", est depuis cette semaine diffusée par France Culture. La voix vibrante, courageuse, de l’homme de lettres autant que d’idées, saisit le vif de l’actualité pour la regarder avec érudition et patience. Sorte d'horizon programmatique de notre chaîne, cette leçon dicte cette semaine notre feuille de route et marque de son empreinte un programme d’écoute émaillé de ses paroles vivifiantes. Bonnes écoutes. Camille Renard

COMPRENDRE

Autoroute à proximité de la Fort McMurray, Alberta, Canada, mai 2016
Autoroute à proximité de la Fort McMurray, Alberta, Canada, mai 2016
© Reuters - Mark Blinch

“L’Orient est toujours une direction, tandis que l’Occident est une butée”. Cent ans après sa signature, la mythologie de l’accord franco-britannique de Sykes-Picot continue de marquer la situation du Proche-Orient. Une tentative de déconstruction du mythe géopolitique. (Du Grain à moudre, 40 min)

“Etonner la catastrophe”. Feu de forêt à Fort Mc Murray, comment dompter la bête ? Le géographe Eric Glon relativise avec un calme flegmatique l’ampleur de l’incendie actuel, mais éveille nos consciences sur la gravité des enjeux environnementaux sous-jacents. (Culturesmonde, 50 min)

"Nul ne sait ce que peut un corps". Elle vient de vaincre un joueur de go. Et comme Patrick Boucheron, d'entrer au Collège de France. Anticipée par la science-fiction, l’intelligence artificielle conduira-t-elle à la prochaine révolution industrielle ? (Le Magazine de la rédaction, 58 min)

APPRENDRE

Nicolas Bouvier
Nicolas Bouvier
- Ulf Andersen

“Etre calme, divers, et exagérément libre”. Gilles Lapouge, homme de lettres et de radio, a bien connu l'écrivain voyageur Nicolas Bouvier. "Timide avec les gens qu[il a] aimés", il évoque avec émotion ce compagnon libre, depuis Saint-Malo et son festival des "Étonnants Voyageurs". (La Compagnie des auteurs, 1h)

“Une Histoire sans fin, toujours ouverte à ce qui la déborde et la transporte”. Le bleu pour les garçons, le rose pour les filles? C’est un stéréotype très récent : les enfants étaient plutôt en blanc, voire les garçons en rose et les filles en bleu. Genre et couleur dans l'historie : une plongée passionnante (La Fabrique de l’histoire, 1h)

“Sauver le temps de la frénésie du présent”. Quand on parle de populisme, on pense au général Boulanger. Retour sur l’histoire de ce moment où la République a tangué, secouée par un rejet massif de la démocratie représentative. (Concordance des temps, 1h)

“Réorienter les sciences sociales vers la cité”. Le blues de l'experte Jocelyne Porcher, ancienne éleveuse, devenue zootechnicienne et sociologue à l'INRA. Elle s'interroge : comment vivre avec les animaux ? (Terre à terre, 53 min)

(RE)DECOUVRIR

Série "Vestiges d'empires", Hôtel des mines, Diego Suarez, Madagascar
Série "Vestiges d'empires", Hôtel des mines, Diego Suarez, Madagascar
- Thomas Jorion

“A se tenir face à la mer, on ne voit plus la même chose”. Thomas Jorion est un jeune homme qui s'intéresse aux vieilles choses. En parcourant la Guyane, le Cambodge, le Sénégal ou l'Algérie, il photographie les lieux de mémoire, saisit les vestiges des empires coloniaux, et leur empreinte actuelle et politique. (Les carnets de la création, 5 min)

“Réconcilier l’érudition et l’imagination”. Frederick Wiseman, le documentariste couronné du prix “France Culture cinéma”, se raconte dans une parole sensible qui en dit aussi long sur l’humanité que sur l’art de la caméra. (A voix nue, 30 min)

"Pourquoi nous naissons fêlés, ébranlés, intranquilles". _Tristesse et joie dans la vie des girafes, _chronique douce-amère d'une grande enfant de 9 ans, est la première mise en ondes d’une série de trois spectacles de l’excellent homme de théâtre portugais Tiago Rodrigues (Théâtre et Cie, 2h)

LA CITATION

L'intranquillité du génial pianiste canadien Glenn Gould, en quête de pureté, vous la toucherez aussi du doigt dans le documentaire "An idea of Glenn Gould".

"Je suis vraiment un écoutant du Grand Nord. Ce qui est dommage, c'est que je ne peux pas toujours choisir ce que je veux entendre. J'entends ce que les autres m'infligent - le bruit, le bruit de la civilisation. Et de ces insatisfactions, quoi qu'on en fasse pour tenter d'y échapper, à moins de sélectionner, de comprendre et d'utiliser ce qu'on entend, on est vraiment perdu. On n'est pas seulement des écoutants perdus. Mais vraiment des gens perdus." Glenn Gould. (Une vie, une oeuvre, 1h)

... Une véritable écologie sonore pour les oreilles, à mettre en pratique toute la semaine à venir. Et pour ne pas oublier le plaisir des yeux, en attendant la Palme d'Or dimanche soir, retrouvez notre dossier spécial sur le festival de Cannes. A samedi prochain !

>>> Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir chaque semaine par email