Publicité

Fukushima: Des pluies torrentielles ont inondé la centrale

Par

Fukushima: De la vapeur s'échappe d'un réacteur
Fukushima: De la vapeur s'échappe d'un réacteur
© Reuters

De la vapeur s'échappe d'un réacteur ©Reuters

31 mai 2011 - Des pluies torrentielles, résultant de la fin du typhon Songda, se sont abattues sur le Japon et ont touché Fukushima Daiichi les29 et 30 mai 2011. Pour Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire, le casse-tête de l'eau radioactive, que nous avons déjà évoqué, s'est encore aggravé. Il a déclaré que le niveau de l'eau a augmenté de 19,8 cm en 24 heures, soit 18 fois plus que l'élévation

Publicité
Fukushima: Réacteur N°1
Fukushima: Réacteur N°1

Fukushima: Réacteur N°1 ©Tepco

due aux injections d'eau pour refroidir les réacteurs et les piscines de combustible usagé. Dans le réacteur N°1, il y aurait désormais 5,7 mètres d'eau radioactive accumulée dans la partie basse. Les réacteurs N°1, 3 et 4 n'yant plus de toiture depuis les explosions du 15 mars, ils sont directement exposés aux intempéries. Pour les ouvriers qui travaillent dans la centrale, la présence d'eau radioactive pose de graves problèmes d'accès aux bâtiments et retardent donc les opérations. L'arrivée d'une barge géantes devrait permettre à Tepco de disposer d'une nouvelle solution de stockage. De même, la mise en route, prévue début juin, des installations de décontamination de l'eau fournies par Areva devrait contribuer à limiter l'augmentation du niveau d'eau.

**Commentaire: ** Comme on pouvait le craindre, la question de l'eau radioactive demeure l'une des plus graves difficultés que Tepco doit affronter. Elle est largement due à l'incapacité de l'opérateur de rétablir des cirsuits fermés de refroidissement des coeurs de réacteur. Désomais, les sous-sols de la centrale se sont transformée en une immense piscine d'eau radioactive dont les différents bassins communiquent. L'étanchéîté de l'ensemble vis à vis de la mer, située à quelques dizaines de mètres des bâtiments semble loin d'être garantie. Le ruisselement des eaux de pluies, tout comme l'élévation du niveau de l'eau, pose donc des questions qui touchent aussi bien le planning des opération que la sécurité des technciens et les risques de pollution nucléaire de la mer.

M.A.

Vidéo: