Publicité

Gauche radicale, Verts, droite : avec qui les socialistes s'allient le plus en Europe

Par
Les alliances du PS en Europe depuis 1990
Les alliances du PS en Europe depuis 1990
© Radio France - Camille Renard

Cartes. Yannick Jadot vient d'annoncer son ralliement à Benoît Hamon ; l'alliance avec Jean-Luc Mélenchon est en suspens. Avec quels partis la gauche sociale démocrate s'allie-t-elle le plus ailleurs en Europe ? Trois cartes présentent les coalitions nouées par les socialistes depuis 1990.

La question des alliances entre le parti socialiste et partis écologiste et de gauche radicale se pose dans la campagne présidentielle de 2017 de façon déterminante. En Europe, une soixantaine de coalitions de gouvernement ont été nouées par les partis socio démocrates avec d'autres partis. Selon le type de scrutin - majoritaire ou proportionnel, le poids respectif des partis, la temporalité des alliances pré- ou post-électorales, le contexte politico-économique propre à chaque pays (le parti de gauche Syriza est par exemple actuellement allié avec la droite nationaliste en Grèce). Trois cartes vous présentent les alliances que la gauche sociale démocrate a établies avec les Verts, la droite ou le centre droit, et les gauches radicales, dans chaque pays européen. L'année 1990 est choisie comme rupture car après la chute de l'URSS, la division socialistes / communistes se transforme et les alliances avec les gauches radicales prennent un sens nouveau.

1- Les alliances avec les gauches radicales

Carte des alliances entre partis socio démocrates et partis de gauche radicale en Europe depuis 1990
Carte des alliances entre partis socio démocrates et partis de gauche radicale en Europe depuis 1990
© Radio France - Camille Renard

On entend par "gauche radicale" les communistes orthodoxes, les partis rouges-verts, et l’extrême gauche révolutionnaire. Dans trois gouvernements mis en place par Romano Prodi et Giuliano Amato, les socialistes ont gouverné avec les communistes. Dans trois pays scandinaves, pourtant réputés pour leur "modération politique", comme le souligne la politologue Corinne Deloy, professeure à Sciences Po et responsable de l'Observatoire des élections en Europe à la Fondation Robert-Schuman, on trouve une coalition avec les gauches radicales : à deux reprises en Suède, et à une seule en Norvège et au Danemark. Pourtant, actuellement en Suède, le parti social démocrate cherche à prendre ses distances avec la gauche radicale, se rendant compte que les annonces d'alliances pré-électorales ne lui étaient pas forcément bénéfiques.

Publicité

En Allemagne, plusieurs occasions d'avoir des majorités entre partis de gauche n'ont pas été saisies par les partis socio démocrate (SPD) et de gauche radicale (die Linke), voire en association avec les Verts (Die Grüne). Comme le souligne le spécialiste des gauches européennes Fabien Escalona, "en 2005 et en 2013, la possibilité d'une coalition "rose-rouge-verte" avait été évoquée, achoppant finalement à l'obstacle des relations difficiles entre SPD et Die Linke". Pourtant, poursuit-il, "quelques tentatives d'alliances sont réalisées à un autre niveau de gouvernement, dans les Länder. C'est la même chose au Portugal, où des rapprochements se font, mais après des phases d'acclimatation au niveau local, en l'espèce à la mairie de Lisbonne." Au Portugal en effet, le PS gouverne seul, c'est pourquoi il n'est pas mentionné dans la carte, mais il a fait alliance avec le Parti communiste et le Bloc des gauches, qui le soutiennent au Parlement tout en refusant d’entrer au gouvernement.

2 - Les alliances avec les partis écologistes

Carte des alliances entre partis socio démocrates et partis écologistes en Europe depuis 1990
Carte des alliances entre partis socio démocrates et partis écologistes en Europe depuis 1990
© Radio France - Camille Renard

L'alliance avec les Verts est de loin la plus fréquente en France : elle a lieu à cinq reprises, lors des gouvernements de la "gauche plurielle", et de ceux réalisés sous la présidence de François Hollande. Corinne Deloy explique cette exception européenne : "Actuellement les gauches sont nombreuses en France, le Parti communiste est resté fort longtemps ; les écologistes sont très à gauche et ont pu être une force, par exemple aux élections européennes de 2009, ou sur la liste de Daniel Cohn-Bendit, qui obtient un résultat élevé". Les alliances avec les Verts sont moins fréquentes ailleurs, "où les partis écologistes sont parfois inexistants et surtout parfois au centre voire à droite. L'idée que les Verts sont de gauche est très française. Les Verts allemands étaient de gauche, certains sont aujourd'hui à droite et on évoque même une alliance probable entre CDU et Verts (qui existe déjà dans le Bade-Wurtemberg)".

3- Les alliances avec la droite ou le centre droit

La carte des alliances entre partis socio démocrates et partis de droite ou de centre droit en Europe depuis 1990
La carte des alliances entre partis socio démocrates et partis de droite ou de centre droit en Europe depuis 1990
© Radio France - Camille Renard

C'est l'alliance avec les partis de droite ou de centre droit qui sont les plus fréquents : 41 occurrences dans 27 pays depuis 1990. Cela est dû à la nature des scrutins dans la grande majorité des pays européens : les trois quart sont une démocratie parlementaire, et proposent un scrutin proportionnel. Comme au Royaume-Uni ou en Espagne, le cas français se distingue par un scrutin majoritaire pour l'élection présidentielle, dans le cadre duquel les alliances entre partis et les coalitions gouvernementales sont plus rares.

A LIRE " La gauche radicale en Europe, ou l'émergence d'une famille de partis", de Fabien Escalona, note pour la Fondation Jean-Jaurès