GEORGES DIDI-HUBERMAN : HISTORIEN DE L’ESTHÉTIQUE

Publicité

GEORGES DIDI-HUBERMAN : HISTORIEN DE L’ESTHÉTIQUE

© Viméo
© Viméo

Georges Didi-Huberman vient de donner une série de conférences au Louvre sur L'Album de l'art à l'époque du « Musée imaginaire ». L’occasion pour France Culture Plus de mettre en avant son travail singulier sur les images, qui sont au coeur des réflexions du philosophe et historien de l’art. Images qui selon lui ne suscitent pas seulement des émotions, « elles portent aussi les traces de souffrances et de passions enfouies sous les strates de l’histoire ».

Image, poésie, politique, à partir de « La Rabbia » de Pier Paolo Pasolini. Quelles sont les questions-clés de l'esthétique contemporaine, aux croisements (voire aux conflits) de disciplines qui les animent ? Une séance sous forme de dialogue, touchant par exemple à la transformation des pratiques esthétiques, aux politiques des arts, à la fabrique des singularités... Autant de questions qui font des réflexions sur les œuvres un des laboratoires de la pensée contemporaine.

ehess.jpg
ehess.jpg

Photographie et histoire : Images des camps. Réflexions sur la diffusion scientifique et la vulgarisation en histoire, ainsi que sur le statut de l’historien comme expert dans la société actuelle. Quel est le statut des images qui ont pu être faites dans les camps de concentration ? Et, plus largement, peut-on représenter la Shoah ?

Publicité
ens.jpg
ens.jpg

Pour aller plus loin...

Revue Nunc , n° 26, février 2012 - Cahier G. Didi-Huberman dirigé par Jérôme de Gramont

L'Œil de l'histoire , 4 tomes de 2009 à 2012, Minuit

Histoires de Fantômes pour Grandes Personnes : Georges Didi-Huberman avec Marie Richeux, "Pas la peine de crier" / France Culture, montage réalisé par l'Ecole du Fresnoy

La Chaire du Louvre : Georges Didi-Huberman, L'Album de l'art à l'époque du "Musée imaginaire".