Publicité

Georges Moustaki, le Métèque est mort

Par

"Milord", "Le métèque", "Votre fille a vingt ans"… Parmi les trois cents chansons qu'il a écrites, nombre d'entre elles sont devenues des classiques fredonnés par tout un chacun. L’auteur-compositeur-interprète Georges Moustaki est parti dans la nuit de ce 23 mai, à l’âge de 79 ans. Il souffrait d’une maladie respiratoire incurable (l’emphysème), qui l’empêchait de chanter depuis 2009, date d’un concert avorté à Barcelone.

Georges Moustaki
Georges Moustaki
© Maxppp - Andreas Weihs

Eternel poète à la "gueule de pâtre grec", il avait pour devise "L’homme descend du songe. "

Publicité

Georges Moustaki est né Giuseppe Mustacchi à Alexandrie, le 3 mai 1934. Grandissant entre deux parents juifs grecs d’origine italienne, le jeune garçon appréhende d’emblée la vie sous l’angle du multiculturalisme.

Moustaki quitte l’Egypte à 17 ans. Il gagne la France (il a vécu sur l’île Saint Louis pendant une quarantaine d’années), et s’essaye d’abord au journalisme, à Paris, en 1951. Puis il travaille dans les bars où, un soir, il fait la rencontre déterminante de sa vie d’artiste : Georges Brassens. Non content de lui révéler son destin, le père de "L’Auvergnat" a tôt fait de l’introniser dans les nuits germanopratines. Moustaki adopte alors le prénom de son mentor.

Autre rencontre importante de son cheminement : Edith Piaf, avec laquelle il convole intensément et pour qui il écrit la chanson "Milord", reçue avec enthousiasme par le public.

La vie à ses côtés était épuisante. Je n’arrivais pas à la suivre dans ses voyages incessants. (…) Cette année était si intensive qu’elle a compté pour dix ans. Moustaki à propos d'Edith Piaf dans Le Parisien , en 1999

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les années 1960 voient Moustaki écrire plusieurs textes pour les grands interprètes de la chanson française :

Salvador, Yves Montand, Juliette Gréco (qui fut également l’une de ses muses) et surtout Serge Reggiani ("Votre fille a 20 ans", "Ma liberté", "Ma solitude").

Pour une autre femme, Barbara, il compose "La Dame brune", qu’il interprète en duo avec elle. C’est d’ailleurs cette dernière qui encourage Moustaki à se produire sur scène. Le poète finit par se laisser convaincre, à raison : ses concerts sont des succès.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En tout, l’auteur aura écrit trois cents chansons dont beaucoup sont devenues des classiques.

Humaniste (nommé Ambassadeur de bonne volonté à l’Unesco en 1999), proche des mouvements trotskistes (comme en témoigne sa chanson "Sans la nommer"), engagé à gauche de longue date, Georges Moustaki écrit "Le Métèque" au moment des événements de mai 68. Le formidable accueil réservé par le public à cet album relance sa carrière.

Polyglotte, artiste, poète, peintre, acteur (L'abbé Faria dans Le Comte de Monte-Cristo , et son propre rôle dans le fim* A quoi bon ?* , d'Edouard Baer), Georges Moustaki était l’aède de la liberté, et du multiculturalisme. Il suffit, pour s’en convaincre, d’écouter ses chansons qui font la part belle à tous les coins ensoleillés du monde. Monde qu’il aura allégrement parcouru, heureux comme l’Ulysse de son cher Brassens : Moustaki a voyagé dans soixante-cinq pays. "Je ne suis pas en quête d’identité. Je suis riche d’identités. ", affirmait-il.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et lorsqu’il n’était pas sur les routes du globe, il savourait l'exercice de la paresse qu’il promouvait volontiers dans ses textes : "Dans un monde où travailler est un stress qui tue toute vie et toute libido, c’est plus amusant de parler de la paresse. "

"Nous prendrons le temps de vivre, d’être libre ", telle était sa quête.

> ce jeudi dans le Journal de 12h30, Antoine Mercier et Antoine Marette rendaient hommage à Georges Moustaki en chansons et extraits d'entretien :

Écouter

3 min

**
** ** > à 19h, dans le Journal de la culture, les réactions de Joël Favreau, ancien guitariste de Georges Moustaki, Sapho, et Alpha Blondy :**

Journal de la culture

5 min

**
** ** > Pas la peine de crier de ce 23 mai rendait également hommage au musicien, dans un passage à réécouter ici :**

Écouter

6 min

> En 2010, Laure Adler s'entretenait avec Georges Moustaki dans Hors-champs :

Écouter

44 min

**
** > Toute la semaine du 10 au 14 juin, dans l'émission* À voix nue* , de 20 heures à 20h30, France Culture rediffusera la série d’entretiens que Georges Moustaki avait accordés à Sapho.