Publicité

Grand Prix du roman de l'Académie française 2010, Eric Faye

Par

__________________________________ > dossier : Les Prix littéraires 2010

Eric Faye
Eric Faye

Eric Faye © David Balicki

Publicité

Jeudi dernier, le 21 octobre, la Commission du Grand Prix du Roman de l’Académie française a établi sa deuxième sélection en vue de l’attribution du prix décerné cette semaine. Le trio retenu se composait de Jean-Marie Blas de Roblès avec La Montagne de minuit , d'Éric Faye avec *Nagasaki * et de Maylis de Kérangal avec Naissance d’un pont .

Après un troisième tour de scrutin et neuf voix contre six pour Maylis de Kérangal, Eric Faye obtient le Grand Prix du Roman. Né en 1963, l’auteur se lance dans l’écriture dès l’âge de vingt ans et alterne une vingtaine de publications entre nouvelles, récits de voyage, essais et romans qui fleurent volontiers avec le fantastique et l’absurde du quotidien. Il a déjà reçu le prix des Deux Magots en 1998 pour son recueil de nouvelles fantastiques Je suis le gardien du phare , le Prix Unesco-Françoise Gallimard en 1999 pour son roman Croisière en mer des pluies et le Prix François-Billetdoux en 2008 pour *L'Homme sans empreintes. * Journaliste de l’agence Reuters, Eric Faye a récemment raconté son enfance, sa jeunesse et ses débuts dans un récit autobiographique intitulé Nous aurons toujours Paris paru en 2009 aux éditions Stock. L’histoire de Nagasaki s’appuie elle sur un fait divers étonnant : un japonais découvre qu’une inconnue a vécu chez lui pendant plus d’un an à son insu.

Secrétaire perpétuelle de l'Académie française, Hélène Carrère d'Encausse a précisé que le jury avait été séduit par l’originalité du roman d’Eric Faye. L’auteur se dit « surpris, très impressionné et honoré. C'est une étape importante pour moi, qui va me donner du courage pour continuer. Mais je n'imagine pas de vivre sans écrire ».

A écouter. Dans son émission Du jour au lendemain du 21 octobre 2010, Alain Veinstein reçoit Eric Faye pour son roman Nagasaki (Stock).> A réécouter, l'avis du libraire Dominique Monin sur Nous aurons toujours Paris . > A lire, un *entretien d’Eric Faye * par Frédérique Roussel sur le site des éditions José Corti.

Nagasaki
Nagasaki

Nagasaki Paru le 18 août 2010 aux éditions Stock Tout commence par des disparitions, des déplacements d'objets.Shimura-san vit seul dans une maison silencieuse qui fait face aux chantiers navals de Nagasaki. Cet homme ordinaire rejoint chaque matin la station météorologique de la ville en maudissant le chant des cigales, déjeune seul et rentre tôt dans une retraite qui n'a pas d'odeur, sauf celle de l'ordre et de la mesure. Depuis quelque temps déjà, il répertorie scrupuleusement les niveaux et les quantités de nourriture stockée dans chaque placard de sa cuisine. Car dans ce monde contre lequel l'imprévu ne pouvait rien, un bouleversement s'est produit.«Comme je l'apprendrais plus tard lorsqu'un inspecteur me rappellerait, les agents avaient trouvé porte close chez moi. Aucune fenêtre ouverte, ce qui les avait étonnés. Après avoir forcé la serrure, ils avaient été plus intrigués encore de ne mettre la main sur personne à l'intérieur. Or tout était bien fermé. Croyant à une farce, ils avaient failli repartir tout de suite. L'auteur de cette plaisanterie l'aurait payé cher, monsieur Shimura, me ferait-il remarquer. Par acquit de conscience, toutefois, ils avaient fouillé chaque pièce. C'est dans la dernière, la chambre aux tatamis...»- 4e de couverture -

A consulter également, tous les *Prix littéraires 2010 * .> A revoir, le ***Grand Prix du roman de l'Académie française 2009, ** Pierre Michon * .