Publicité

Grande traversée Céline, Achille à Avignon, chansons d'amour : la Session de rattrapage d'été

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage

Sélection. La grille d'été est arrivée. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à écouter.

Abonnez-vous ici pour recevoir la Session de rattrapage par mail

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

un peu d'amour pour commencer, dans cette pochette surprise radiophonique de l'été... et en musique encore, avec notre série musicale qui vous emmène en balade en compagnie des chantres de la passion, réciproque ou non. Pour qui aurait envie d'émotions plus ambivalentes, ne loupez pas la Grande traversée consacrée cette semaine à l'écrivain Louis-Ferdinand Céline, qui disait qu'écrire consiste à "mettre sa peau sur la table". Du côté des Fictions, on vous invite à revivre la mort d'Achille. Secouez encore un peu la pochette, et il en sortira de l'actu, de la philo, du Pierre Rosanvallon, des espions de la CIA et du miel de ruche. Bonnes écoutes !

Les séries d'été

Louis Ferdinand Céline devant les photographes en 1951
Louis Ferdinand Céline devant les photographes en 1951
© Getty - Keystone France

Dis-moi, Céline. "La vie c’est ça, un bout de lumière qui finit dans la nuit", prophétisait Louis-Ferdinand Céline. Plus de cinquante ans après sa mort, il rôde toujours dans les cavernes obscures de notre imaginaire. Génial et abject, artiste et antisémite, créateur et délateur, l’auteur du grand roman Voyage au bout de la nuit et de l’immonde pamphlet Bagatelles pour un massacre emporte, dégoûte, fascine et scandalise. Génie ou salaud ? À lire ou à censurer ? Insaisissable, Céline noircit le monde et nous attire au fond de la nuit. (Grandes traversées : Louis-Ferdinand Céline, au fond de la nuit, 5 x 1h49)

L'amour en notes perlées. Pendant une semaine, chaque jour, Lise-Marie Barré et Marie Richeux ont dessiné une très approximative et nouvelle géographie musicale des Etats amoureux ; en chansons et en français, en passant par toutes les facettes, de la déclaration à la passion, en passant par le dépit et la suspension. (Chants d'amour - Géographie musicale des états amoureux, 5 x 59 min)

En terre glacée. Si le reportage "Un été en Antarctique" a pris fin la semaine dernière, vous pouvez continuer à écouter Nicolas Martin raconter, à travers ses chroniques matinales, son fabuleux séjour, sur la base Dumont d’Urville en Terre Adélie, en Antarctique, parmi les manchots et les glaciologues. (Chroniques de voyage en Antarctique, 40 x 4 min

Quoi de neuf doc' ? Suites des aventures du "Mystérieux Docteur Cornélius", récit publié en 1912 et considéré comme le chef d’œuvre de Gustave Le Rouge. Baruch Jorgell a réussi à échapper à la police grâce à Cornélius Kramm. Mais qui est donc cet énigmatique personnage ? A quelles sombres activités veut-il associer Baruch Jorgell ? (Le Mystérieux Docteur Cornélius, 35 x 29 min)

Brèves philosophiques. Tous les jours de semaine, Fabrice Midal se donne un défi de taille : vous faire vivre une expérience de vie, qui vous transforme et vous invite à penser autrement... le tout en trois minutes chrono. Avec quand même des alliés solides ayant pour noms Olga Sedakova, Max Jacob, Henri Matisse... (3 minutes de philosophie pour redevenir humain, 40 x 3 min)

Pendant que vous n'écoutiez pas...

Sofiane Zermani dnas "La Mort d'Achille" de Wajdi Mouawad au festival d'Avignon
Sofiane Zermani dnas "La Mort d'Achille" de Wajdi Mouawad au festival d'Avignon
- Christophe Raynaud de Lage

La mort d’Achille. Dix ans durant, les guerriers grecs se sont battus, affrontant dans les plaines d’Ilion les guerriers troyens sans parvenir à détruire leur cité. Que se passe-t-il dans le cœur de ces guerriers lorsque finalement, grâce à la ruse du cheval de bois, ils réussirent à pénétrer dans l’enceinte de Troie et se retrouvent face aux civils ? Après le succès de Gatsby le magnifique à Avignon l’été dernier, France Culture retrouve le rappeur Sofiane Zermani dans un grand poème dramatique écrit par le metteur en scène Wajdi Mouawad. (Avignon – Fictions, 59 min)

Bzzzz bzzzzz. L’animal aurait-il des choses à nous apprendre sur nous-mêmes ? C’est la question posée par Céline Schaeffer dans son spectacle adapté de La Vie des abeilles de Maurice Maeterlinck, dans lequel est décrit le fonctionnement d’une ruche pendant un an ; une façon pour l’auteur belge de dessiner une parabole philosophique pour réfléchir aux propres comportements sociaux des humains, et inventer en quelques sorte une sociologie animale. (La Grande table d'été, 1h10)

Chercheur militant. "Après un passé militant, je suis passé à la recherche pour plus d'efficacité". Dans cette masterclasse, Pierre Rosanvallon retrace son parcours, du militant au chercheur, et explique son approche de l'histoire et du présent. Penseur majeur de la démocratie, historien et sociologue, il se livre sur sa manière de travailler, ses sources, son rapport à la politique et au militantisme, et retrace un parcours foisonnant et cohérent, en quête d'efficacité et de connaissance. (Les Masterclasses, 59 min)

Retraite à points. Le projet de réforme des retraites a fait son retour dans l’actualité. Le texte est le fruit d’une longue concertation – elle a duré un an et demi – et propose un nouveau système, universel, à points, qui entraîne de nombreux changements, précisés d’ailleurs dans le rapport. Un système présenté comme rassembleur et plus équitable... mais l'est-il réellement ? (Du Grain à moudre d’été, 43 min)

Les espions du Président. CIA, NSA… Les États-Unis disposent des services de renseignements les plus puissants au monde. Rencontre avec ces derniers, dont David Petraeus, l’ex directeur de la CIA, pour un tour dans les arcanes de l'espionnage à l'américaine. (Conversations secrètes, le monde des espions, 59 min)

La Citation de la semaine

Le Premier ministre français Édouard Philippe, le président français Emmanuel Macron et le ministre de l’Écologie François de Rugy rencontrent des représentants syndicaux, le 10 décembre 2018
Le Premier ministre français Édouard Philippe, le président français Emmanuel Macron et le ministre de l’Écologie François de Rugy rencontrent des représentants syndicaux, le 10 décembre 2018
© AFP - Yoan Valat

Cette semaine, la citation est de la politiste, professeure en sciences politiques et journaliste Géraldine Mulhmann, venue débattre de l'affaire de Rugy dans Du Grain à moudre d'été :

On parle de politique mais en réalité on est dans l'ordre de la morale publique, et de sa perception. Et on est aussi dans l'impureté du politique (...). Ce que je crois, c'est que la vie publique à la française permet des dérives de ce genre. C'est humain, quand on est dans ce palais merveilleux, ça ne doit pas être très difficile de se laisser faire, de se faire acheter des sèche-cheveux... et de ne pas faire attention si c'est de l'argent public ou pas. La question est de savoir pourquoi ces gens, à ce niveau de responsabilité, n'ont pas vu une série politique, américaine ou autre, où on voit très bien que ça n'est plus possible ! (...) Que cette perception soit excessive, puritaine, on peut en discuter. Il reste qu'elle est là et que le boulot d'un politique est de savoir sentir une opinion publique à un moment donné. Et en cela, il y a une faute politique au-delà de la question morale.

Bon week-end et à la semaine prochaine !