Publicité

Günther Grass : "Le Groupe 47, ce petit miracle"

Günther Grass en 1999
Günther Grass en 1999
© Sipa - Vienna Report

2001. Dans ce troisième épisode de la série "A voix nue" avec Günther Grass diffusée sur France Culture en 2001, l'écrivain allemand revient sur ses années fondatrices auprès de Hans Werner Richter et de son "Groupe 47".

Ce troisième volet de la série "A voix nue" issue d'un entretien avec Günther Grass en 2001 est consacré à la question de la transmission littéraire. Prix Nobel de littérature couronné deux ans plus tôt, Grass envisage ici au micro l'hypothèse d'une communauté d'écrivains, et évoque l'importance de Hans Werner Richter, fondateur du "Groupe 47" , qu'il nomme son "père adoptif en littérature".  Avec le récit _Une rencontre en Westphalie, _Grass a consacré un livre au "Groupe 47", assez méconnu en France.

"A voix nue" avec Günther Grass 3/5 le 14/03/2001

26 min

Ici, dans les conditions allemandes, c'était un petit miracle que Hans Werner Richter soit parvenu, sans même créer formellement une association, à rassembler une fois par an ces écrivains dispersés dans le pays, en veillant constamment à ce que des jeunes les rejoignent. De nouveaux talents. J'avais 27 ans lorsque j'y suis allé pour la première fois. Ces rencontres se déroulaient ainsi : les écrivains lisaient aux autres un passage de leur manuscrit. Ensuite, on critiquait. On était très rigoureux sur ce point. On n'était pas autorisé à parler théoriquement de la littérature mais uniquement du texte qui avait été lu. Et c'était très bien comme ça. A cette époque, j'aurais toujours été capable de dire "Ca me plait" ou "C'est lamentable"... et au fil des ans, j'ai appris à justifier ces jugements. C'est une sorte de leçon. La deuxième leçon que m'a donnée Hans Werner Richter (à moi et à d'autres) c'est une certaine obligation de tolérance. L'éventail des exemples de littérature qui nous était proposé allait du naturalisme et du réalisme jusqu'à la poésie concrète ou aux poèmes abstraits. Il fallait d'abord tolérer tout cela comme autant de possibilités, et ensuite on pouvait en discuter. C'est une expérience que j'ai faite et j'y ai fait la connaissance de mes meilleurs amis et ennemis.

Publicité

Première diffusion le 14/03/2001.