Publicité

Guy Scarpetta au sujet d'Andy Warhol : "Sa montagne Sainte Victoire s'appelle Marilyn Monroe"

Série "Marilyn Monroe, 1967" d'Andy Warhol exposée en mars 2010 à la Pinacothèque de Sao Paulo au Brésil
Série "Marilyn Monroe, 1967" d'Andy Warhol exposée en mars 2010 à la Pinacothèque de Sao Paulo au Brésil
© AFP - Nelson Almeida

1990. Cinquième et dernier volet de la série des "Chemins de la connaissance" intitulée "Où est parti Andy Warhol ?" diffusée en 1990 avec l'essayiste Guy Scarpetta. Il livre son analyse sur la stratégie créative d'Andy Warhol face à la culture de masse et la reproduction industrielle appliquée à l'art.

Dans cet entretien des "Chemins de la connaissance" qui consacrait en 1990 une semaine spéciale à Andy Warhol, Guy Scarpetta répond à l'idée fausse que Warhol serait "emblématique de la décadence ou la décrépitude de la peinture actuelle". Il insiste sur un phénomène majeur, à savoir que la peinture "devient un objet de spéculation" qui "a le même type de fonctionnement et d'existence qu'une action en bourse", et ceci induit que la peinture"n'est plus faite pour être vue". A ses yeux, Andy Warhol "ne peut pas être réduit au rôle de celui qui aurait précipité la débâcle."

Face au merchandising et à la propagation de la sous-culture, la réponse de Warhol est celle de la "surenchère", "en affolant le système de l'intérieur" et ce "jusqu'à tout transformer en images". Guy Scarpetta voit dans le procédé d'Andy Warhol de "l'insolence". L'essayiste donne également son point de vue sur une contre-culture qui servait plus à "mimer plus ou moins ironiquement" la société qu'à la "contester ou subvertir".

Publicité

Dans cet entretien, on entend aussi la voix de l'artiste Rachel Laurent qui décrypte quelques toiles d'Andy Warhol en écho aux propos de Guy Scarpetta.

Guy Scarpetta dans "Les chemins de la connaissance" du 22/06/1990 sur France Culture. "Où est parti Andy Warhol?" 5/5.

18 min

Il y a une stratégie d'exaspération et de retournement qui consiste à faire triompher la facticité de manière extrêmement ironique puisque à la limite, pour quelqu'un qui a de l'argent, pour quelqu'un qui veut faire partie de l'élite, il n'y a pas de désir plus grand que ce désir que Warhol a suscité qui était celui d'avoir son portrait traité exactement comme une boîte de soupe.

  • "Les chemins de la connaissance : Où est parti Andy Warhol?" 5/5
  • Première diffusion le 22/06/1990
  • Productrice : Christine Goémé
  • Réalisation : Gérard Brodin
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France