Publicité

Harry Potter, avenir sanitaire, racisme et paroles de résistantes : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir par mail chaque semaine

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

Cette semaine, France Culture souhaite vous faire réviser vos recettes de potions magiques à travers un week-end spécial consacré à Harry Potter. De 14h à 18h samedi et dimanche, vous pourrez en effet écouter Bernard Giraudeau lire le premier tome des aventures du plus célèbre des sorciers à la cicatrice zébrée - une fiction à retrouver aussi sur franceculture.fr jusqu'au mardi 9 juin. A quoi son autrice J.K. Rowling, doit-elle ce succès mondial ? Peut-être à l'incroyable invention dont elle a fait preuve dans son langage. Ou au fait que les sept tomes de la série constituent une véritable œuvre d'éducation ? Ou peut-être encore à l'affrontement des deux mondes antagonistes qu'elle imagine, le Bien et le Mal, qui permet d'envisager la lecture de l'histoire à l'aune de la "pop philosophie"… En tout cas, on vous raconte aussi en vidéo comment cette dernière a pris forme chez J.K. Rowling au fil d'un deuil, d'un accouchement, d'une séparation et d'une dépression. Bonnes écoutes ! Hélène Combis

Faire face au virus

Quelles leçons tirer de ces dernières semaines pour l’avenir, et l’éventuelle crise sanitaire prochaine ?
Quelles leçons tirer de ces dernières semaines pour l’avenir, et l’éventuelle crise sanitaire prochaine ?
© Getty - Jena Ardell

Coup d’œil dans le rétro(viseur). "Le virus est partout ? Si c'était réellement le cas, son taux de reproduction n'aurait pas été seulement de 3,3 en départ d'épidémie." Médecin épidémiologiste et membre du Conseil scientifique, Arnaud Fontanet livre son regard rétrospectif sur la gestion de la pandémie, trois mois et demi après l'annonce officielle du premier cas de Covid en France. ( La Méthode scientifique, 58 min)

Intimité en carence. Ce dimanche, la fête des mères sera un moment propice au rassemblement pour de nombreuses familles. Si la vie normale reprend peu à peu, une certaine distance physique avec ses proches reste recommandée : le coronavirus a bouleversé nos relations. ( Hashtag, 4 min)

La colère des généralistes. SOS Médecins évalue à 16 % le nombre de ses médecins contaminés par la Covid-19, tandis que l’Ordre estime qu’une trentaine de praticiens libéraux sont décédés en France. Des médecins généralistes reprochent au ministre de la Santé d’avoir trahi sa promesse de les équiper de masques FFP2. ( Article)

Rechute de symptômes. Fatigue extrême, douleurs articulaires, gêne respiratoire… Des dizaines de jours après l’apparition de la maladie, de nombreux convalescents continuent d’en ressentir les effets. Rechute, séquelles... De quoi s'agit-il ? ( Radiographies du coronavirus, 4 min)

Continuer à apprendre

Anne Beaumanoir en 1940
Anne Beaumanoir en 1940
- Domaine public/ Wikipédia

Annette Beaumanoir en résistance. "Beaumanoir personnifie la résistance", pouvait-on lire dans une revue datant des années 40. Écoutez le témoignage de cette ancienne résistante aujourd'hui neurobiologiste et psychiatre retraitée, qui à 17 ans gagnait le maquis en Bretagne, à Paris et à Lyon dans les réseaux de Jean Moulin. ( Le Cours de l'histoire, 53 min)

La bibli du Général. Charles de Gaulle était un grand bibliophile. L’homme d’action aimait en effet la solitude de la lecture, son "amie" de longue date dans laquelle il se perdait entre poésie, et fiction classique ou contemporaine. Parmi ses auteurs favoris Corneille, Romain Gary, Le Clezio ou encore François Mauriac. ( La Compagnie des œuvres, 58 min)

Les "regrattières"… quésaco ? Au XVIIIe siècle, les regrattières revendent aux Parisiens les plus pauvres les restes des tables de la noblesse et de la bourgeoisie tandis que les pâtissiers rachètent des restes de viande parfois avariés pour garnir leurs pâtés en croûte. La méfiance des consommateurs s'installe, rendant nécessaire l'encadrement de cette pratique commerçante… ( Radiographies du coronavirus, 16 min)

Au coin de l'enceinte

Des manifestants anti-racistes lèvent le poing à Minneapolis (Minnesota) le 2 juin 2020 à la suite de la mort de George Floyd
Des manifestants anti-racistes lèvent le poing à Minneapolis (Minnesota) le 2 juin 2020 à la suite de la mort de George Floyd
© AFP - CHANDAN KHANNA

Déraciner le racisme. Le 25 mai 2020, George Floyd est mort à la suite de son arrestation par la police américaine. Le décès de cet homme noir et les réactions qu'il  suscite évoquent le caractère systémique du racisme aux États-Unis. Mais  comment combattre ce phénomène profondément ancré dans la société  américaine ? ( Le Temps du débat, 38 min)

Réminiscences de Le Clézio. "J'ai grandi dans un pays qui était très différent du reste de la France, un pays qui avait une force poétique, une beauté absolument époustouflante..." J.M.G. Le Clézio raconte la Bretagne de son enfance à l'occasion de la parution de son dernier roman, Chanson bretonne (Gallimard). ( La Grande table culture, 27 min)

Première vamp et dixième muse. Les surréalistes la portaient aux nues et son personnage d'Irma Vep, ange exterminateur qui surgit sur la toile blanche du Gaumont-Palace le 4 décembre 1915, en fit fantasmer plus d'un. Star du muet, Musidora fut aussi réalisatrice, écrivaine et féministe. ( Les Nuits de France Culture, 1h24)

La citation

Cette semaine, la citation est du sociologue Didier Fassin, venu interroger les inégalités des vies humaines dans nos sociétés contemporaines, depuis la crise du coronavirus jusqu'à la mort de George Floyd ( La Grande table idées, 33 min)

Nos sociétés accordent une valeur suprême à la vie, devenue le bien suprême qu'il faut défendre. (...) Mais en même temps l'épidémie révèle quelque chose qui existait avant ce virus : toutes les vies n'ont pas la même valeur. On s'en est rendu compte dans la manière dont on a mobilisé, sans protections, les travailleurs du premier ou du deuxième cercle, dans la manière dont on a, dans les prisons ou dans les centres de rétention, exposé ces personnes au virus.

Connaissez-vous Madeleine Pelletier ? Cinquante ans avant la loi Veil et le M.L.F., elle défendait le droit à l'avortement et à la contraception au péril de sa vie et de sa carrière de médecin. Découvrez pour finir son portrait en vidéo. Bon week-end et à la semaine prochaine !