Publicité

Henry Bauchau : "Nous n'avons pas compris à temps que pacifisme ne supposait pas dire oui à toutes exigences d'un tyran"

Henry Bauchau en 1991
Henry Bauchau en 1991
© Sipa - Andersen Ulf

2009. Deuxième épisode de la série "A voix nue" avec Henry Bauchau consacré au motif de la guerre, qui nourrit une large part de l'oeuvre romanesque ou poétique de Bauchau.

Dans ce deuxième épisode de la série "A voix nue" consacrée à Henry Bauchau, Catherine Pont-Humbert interroge l'auteur belge sur le motif de la guerre, qui imprègne toute l'écriture de Henry Bauchau, né en 1913. Pour commencer, Henry Bauchau, insiste sur la différence intrinsèque qu'il distingue entre les deux guerres mondiales qu'il a traversées, notamment du point de vue de l'identité des dirigeants au pouvoir. A près près de cent ans durant cet interview, Bauchau porte un regard de témoin de premier plan sur les grandes cicatrices du XXème siècle. Il a cinq ans lorsque s'achève la Guerre 14-18, et fait ses études alors que l'hitlérisme menace l'Europe toute entière. Il raconte son sentiment d'être ballotté entre images fantasmagoriques d'un héroïsme guerrier et effroi - "C'est seulement en Terminale, en grandissant que j'ai pris conscience de l'horreur de la guerre, de l'horreur des tranchées.

"A voix nue" avec Henry Bauchau 2/5 le 01/09/2009

28 min

Quand est arrivée la guerre 40, cet écroulement sur le front de l'Est, auquel nous ne nous attendions pas, a été vécu comme une catastrophe. Catastrophe qui semblait irréparable [...] Je ne puis pas dire qu'à ce moment-là j'ai vraiment compris Churchill. C'était très complexe parce qu'à ce moment-là, venant d'Angleterre, régnait en Belgique chez les étudiants dont je faisais partie, un courant pacifiste très fort. Nous n'avons pas compris à temps, en général, que le pacifisme ne supposait pas qu'on dise oui à toutes les exigences d'un futur tyran qui était déjà tyran de son peuple [...] Beaucoup de ceux qui voulaient faire une pétition pour la paix ont été de grands résistants. C'est pour vous dire que c'était une période de grande confusion.

Publicité
  • "A voix nue" avec Henry Bauchau 2/5
  • Première diffusion le 01/09/2009
  • production : Catherine Pont-Humbert