Publicité

Histoire contemporaine : 3 épisodes historiques de la seconde moitié du XXe siècle

Simone Veil défend la loi sur l'avortement au Sénat en 1974.
Simone Veil défend la loi sur l'avortement au Sénat en 1974.
© Getty - KEYSTONE-FRANCE/Gamma-Rapho

Naissance de l'état d'Israël, légalisation de l'avortement, chute du Mur de Berlin... Grâce à une sélection d'émissions de "LSD, la série documentaire", (re)plongez-vous au cœur de trois épisodes majeurs de l'histoire du XXe siècle.

Parce qu'elle touche à des faits proches de nous, l'histoire contemporaine semble particulièrement difficile à aborder, et à comprendre. Zoom sur trois épisodes majeurs de la seconde moitié du XXe siècle. 

Dans le cadre de l'opération Nation Apprenante, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, chaque présentation d'émission sera suivie d'une précision sur le niveau scolaire auquel elle peut faire écho. Mais que cela n'empêche pas les plus curieux d'y jeter une oreille...

Publicité

1. La naissance de l'Etat d'Israël (1948)

Consubstantielle à la création de l’état d’Israël, la question palestinienne est devenue une énigme irréductible. Pris en étau entre la réalité la plus immédiate, l’histoire, la mythologie, voire la rhétorique biblique et messianique, les différents acteurs s’affrontent depuis 70 ans, chacun jetant à la figure de l’autre son droit inaliénable à vivre sur ce petit espace proche-oriental que tous appellent Terre Sainte.

Au programme des classes de Terminale générale

2. La légalisation de l'avortement (1975)

La légalisation de l’Interruption volontaire de grossesse (IVG), et avant elle celle de la contraception, a bouleversé le corps médical. Depuis plusieurs siècles, l’interdiction de pratiquer l'avortement pesait sur la profession, mettant en danger la vie de milliers de femmes. Sa répression s’accompagnait de poursuites judiciaires et de peines d'emprisonnement pour les praticiens. C’est seulement en 1975 avec le vote de la loi Veil que l’avortement est passé du domaine privé au domaine public.

Au programme des classes de Première Bac Professionnel et de Terminale technologique STMG et ST2S

En savoir plus : Du cintre à la canule

3. 1989, la fin de la guerre froide

Les événements qui se succèdent au cours de l’année 1989 ne sont que les conséquences quasi-logiques d’une histoire commencée au début de la décennie, et dont Mikhaïl Gorbatchev est le principal acteur. La crise s’est installée durablement tandis que l’Amérique de Ronald Reagan et l’URSS se lancent dans une course effrénée à l’armement qui précipite les deux géants au bord de la faillite économique, en épuisant leur PIB respectif. M. Gorbatchev, 54 ans, est nommé aux plus hautes fonctions de l’état soviétique pour moderniser l’URSS. Il devient l’homme de la rupture de "l’équilibre de la terreur".

En savoir plus : Gorbatchev, l'artisan du nouveau monde

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, devant les caméras du monde entier, de jeunes Allemands de l'Est et de l'Ouest brisent le "Mur de la honte" qui divise Berlin depuis le 13 août 1961. C’est à Leipzig, dans les réseaux de l’église protestante que cette chute semble s’être préparée. Les opposants au communisme quittent alors le secret des temples luthériens pour manifester au grand jour.

Au programme des classes de Terminale de Bac professionnel

En savoir plus : Le mur est tombé à Leipzig