Publicité

Histoires de son des auditeurs - Il était une fois un bip mystérieux, par Colette Sanchez

Par

J'ai un souvenir au sujet d'un son, un souvenir environné de mystère. Nous étions en 1983. À la suite d'un divorce assez douloureux, j'avais rompu momentanément avec mon milieu professionnel, social et familial. Je me trouvais en compagnie d'un musicien, chanteur, guitariste, qui vivait lui aussi une époque de recherche intérieure. Nous étions au debut du mois de juin. Nous traversions la France en stop, avec une guitare et nos sacs à dos, pour rejoindre un petit village de Belgique, du coté de la vallée de la Meuse, où nous attendait la très secourable mère de mon ami Bruno. Nous venions de dépasser la région parisienne. La journée avait été fatigante, et comme la nuit allait tomber, nous avons décidé de planter notre petite tente, et de nous installer dans nos duvets.

Le village, quelque part du côté d'Amiens, semblait déja presque endormi. Devant nous, la place d'une petite mairie, et un petit square flanqué d'un classique monument aux morts, nous sembla le lieu le plus rassurant pour passer la nuit.La soirée fut tranquille, nous avons dìné d'une boîte de conserves, de quelques fruits et avons partagé, en prenant notre temps, une bouteille de vin, achetée dans une épcierie quelques heures plus tôt. Nous n'avions rien fumé, ni les jours precédents et nous n'étions pas saouls, juste un peu plus détendus, après des heures de stop et de marche...Au moment de nous endormir, en collant ma tête contre le sol, j'entendis un son bizarre. Je ne saurais le décrire avec exactitude. C'était une sorte bip bip électronique oui. À l'époque, en 1983, les ordinateurs personnels et les portables n'existaient pas. On aurait pu penser à un signal de morse. Un bip régulier, assez aigu, qui résonnait dans les profondeurs du terrain sur lequel nous étions couchés ! Nous étions sur de la roche ou du ciment, ou un sol dur si mes souvenirs sont exacts, mais je ne pourrais pas l'affimer avec certitude.

Publicité

Je demandai a mon ami d'écouter ce son. Il appliqua son oreille à terre et entendit lui aussi ce son énigmatique, qui ne s'arrêta pas. Nous étions épuisés. Nous avons plongé dans un sommeil réparateur, sans plus nous poser de questions.

Le lendemain, le souvenir de cet episode sonore était déjà effacé par les préoccupations de trouver une boulangerie, et de continuer notre route, sans plus attendre. Les années ont passé et je m'interroge encore sur l'orgine de ce signal souterrain.

Merci pour votre écoute.