Houria Aïchi et la collecte des chants algériens - #CulturePrime

Publicité

Houria Aïchi et la collecte de chants algériens

Par

Houria Aïchi chante l’Algérie depuis 30 ans. À la manière d’une chanteuse anthropologue, elle collecte les textes traditionnels de son pays pour les scander aux quatre coins du monde. Ces chants traditionnels sont aussi beaux qu’ils sont forts en histoires et en symbolique.

"Quand je fais des concerts en Algérie il y a énormément de jeunes qui viennent. Parce qu’ils s’y retrouvent, ils retrouvent quelque chose de leur propre histoire." Houria Aïchi

Houria Aïchi chante l’Algérie depuis 30 ans. À la manière d’une chanteuse anthropologue elle collecte les chants traditionnels de son pays pour les scander aux quatre coins du monde. Ces chants traditionnels sont aussi beaux qu’ils sont forts en histoire et en symbolique.

Publicité

Une carrière imprévue

Tout a commencé à Batna, dans les montagnes berbères, en Algérie, l’endroit où Houria Aïchi est née. Puis c’est en France, dans les années 1980, que tout s’accélère. Sociologue à l’époque, elle rencontre à une soirée un ami d’un ami qui l’entend chanter et lui propose une scène à Paris. Elle accepte, mais que va-t-elle chanter ? Elle revient alors à ses origines et décide de d'entonner les chants de son enfance. 

1h 01

Depuis ma tendre enfance j’ai chanté, parce que je viens d’une société traditionnelle où le chant féminin est une donnée très importante, les femmes chantent beaucoup entre elles. Et au fond, ce sont les femmes qui m’ont donné de la matière à travailler parce que quand je me mettais à chanter avec elles, elles chantaient ce qui leur faisait plaisir. C’est-à-dire qu’elles chantaient des textes, des chants, des morceaux, qui avaient du sens pour elles”, raconte Houria Aïchi

L'importance des femmes

Ces femmes ce sont sa grand-mère, ses tantes, des “bardes”. Ce sont elles qui connaissent les chants et qui les scandent de villages en villages au gré des événements. Dans les Aurès, la région d'Houria Aïchi, le chant est ancré dans les mœurs. La tradition veut que les femmes se réunissent dans la cour du village, se préparent un thé, un café, discutent et chantent, parfois des heures durant. Alors pour recueillir des chants traditionnels, elle est rentrée chez elle, en Algérie, et a fait pareil…  

Je suis retournée chez moi, dans ma ville, dans ma région et on a fait comme ça des moments de convivialité entre femmes. On préparait le café, le thé, on parlait de choses et d’autres, on riait, on se racontait des histoires, exactement comme quand j’étais petite et à un moment donné on se mettait à chanter. Et moi aussi. Quand on chante, ça peut durer très longtemps et à un moment 'hop' j’appuie sur mon petit appareil que j’ai à côté de moi, et j’enregistre ces chants.Houria Aïchi

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'histoire de l'Algérie

Depuis ses premières scènes dans les années 1980, Houria Aïchi enregistre puis trouve un arrangement musical aux chants, ces trésors régionaux qu'elle réinterprète et représente au quatre coins du monde.

Après avoir rassemblé les chants traditionnels de sa région, puis d’autres endroits d’Algérie, mais aussi par thématique, les chants de guerre ou encore les chants mystiques, Houria Aïchi a construit une discographie qui plaît autant par sa musicalité que par son histoire. 

Évidemment, les jeunes de maintenant écoutent bien sûr aussi Jimmy Hendrix, Michael Jackson et les autres, mais ils sont aussi pénétrés par cette culture de leurs grands-parents, de leurs aïeuls et de leurs ancêtres, parce que ça vient de très, très loin. Ils n’en sont pas forcément conscients, ils ne le savent pas mais ils sont imbibés, pénétrés par ces chants.   “Je chante, je fais de la scène, parce que j'aime profondément le faire. Pour moi, l’art est profondément politique, il n’a de sens que dans son rapport à la société et à la politique.Houria Aïchi. 

57 min