Publicité

IDENTITÉ NUMÉRIQUE : MOI ET MON DOUBLE DIGITAL

Depuis l'affaire Snowden, l'identité en ligne est pratiquement toujours abordée sous l'angle de la protection des données personnelles et de leur statut juridique. Mais qui suis-je vraiment sur la toile ? Est-ce un prolongement de moi-même ? Un double virtuel ? Carte d'identité numérique, privation d'identité, droit à l'oubli... #POLITIQUE explore notre nouveau rapport à nous même en quelques clics.

CC Freepik

Publicité

# Carte d'identité numérique : passeport pour la liberté ou pour la NSA ?

Depuis l'affaire Snowden, la question de l'identité en ligne est pratiquement toujours abordée sous l'angle de la protection des données personnelles et de leur statut juridique. Mais on n'interroge peu ou pas du tout l'identité politique et civique en ligne. Pourtant, la question de l'identité est au cœur d'une citoyenneté numérique. Comment pourrait-on identifier formellement une participation citoyenne en ligne ? Dans l'optique d'un gouvernement ouvert, il faudrait bien trouver un moyen d'authentifier l'identité du citoyen afin de contrôler leur participation au jeu démocratique, électoral et législatif. Quels sont les besoins réels aujourd'hui de cette cette carte d'identité numérique ? Bien sûr, l'idée d'une carte d'identité numérique officielle peut paraître effrayante. Quels sont les risques, notamment en termes de surveillance ? Qui profiterait réellement de la création d'une carte d'identité numérique ? La démocratie ou la NSA ?

#Coupé d'Internet, amputé d'une partie de moi-même ?

Priver quelqu'un de connexion, est-ce le priver d'une partie de son identité ? En prison, les détenus n'ont pas accès au web. Une situation que regrette depuis plusieurs années le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue. Et si dans une société entièrement connectée, nous commettions là une atteinte grave à l'intégrité et l'identité des personnes ? Aujourd'hui Internet est espace privilégié aujourd'hui d'expérience donc de savoirs, de façons d'être, de penser et d'agir. Un espace de visibilité sociale, un espace d'échange. L'accès à internet serait-il alors un droit fondamental ?

#Identité numérique et données personnelles : oubliez-moi !

En ligne, l'identité s'écrit un peu comme l'on écrirait sa propre histoire avec des tatoos. Toutes nos actions se marquent à l'encre indélébile sur la toile. Sauf qu'en ligne, on ne choisi pas son tatouage. Données personnelles, anciens pseudos abandonnés, blogs laissés en friche, premier statuts Facebook irréfléchis...Tout votre passé numérique peut ressurgir à tout moment sous des clics pas toujours bienveillants. En Californie, le droit à l'oubli va même rentrer dans la loi à partir de janvier 2015. Elle donnera aux mineurs le droit d'effacer leurs erreurs de jeunesse sur simple demande. Cette eraser-law, loi effaceur, doit protéger les mineurs de leurs propres comportements en ligne et éviter de leur nuire pour entrer dans une université ou trouver un travail. Mais qu'est-ce vraiment que ce droit à l'oubli, au moment où la Cour de justice européenne vient de se prononcer en sa faveur ?

o
o
© Radio France

Pour aller plus loin...

Voir toutes les productions de #Politique. Suivre #Politique sur Twitter : @HashtagPolitiK